PRU

Téléchargez
le Lexique complet

Acronyme désignant le Prix de Revient Unitaire. Le PRU est une donnée essentielle dans votre portefeuille boursier. Il servira tout autant à calculer la rentabilité de votre portefeuille qu'à estimer vos plus ou moins-values. Le PRU a donc un impact immédiat sur l'imposition des plus-values.

Le PRU se calcule simplement en divisant l'investissement initial par le nombre de titres détenus. Ce prix de revient est différent du seul cours d'achat, en cela que l'on intègre les frais de courtage à l'achat. Si vous achetez 10 titres à 23 euros, avec 5 euros de frais de courtage, votre investissement initial sera de 230 euros + 5 euros, soit 235 euros. Le prix de revient unitaire se fixe donc à 235 / 10, soit 23,50 euros. Vous remarquerez que le prix de revient unitaire n'intègre logiquement pas les frais de courtage à la revente qui ne se seront comptabilisés qu'au moment du débouclage de l'opération.

De plus, le PRU évolue en fonction des différentes opérations réalisées. La constitution d'une ligne de titres peut se faire en plusieurs années, à des coûts d'acquisitions différents. Un PRU moyen pour chaque ligne est calculé. Ainsi prenons l'exemple de deux achats consécutifs. Vous avez acheté 10 titres à 23 euros et 5 euros de frais de courtage, puis 15 titres à 25 euros toujours avec 5 euros de frais de courtage.

Lors de votre premier achat, votre investissement est donc de :
10 x 23 + 5 = 235 euros. Pour le second achat, votre investissement est de 15 x 25 = 5, soit 380 euros. Au total, vos 25 titres vous auront coûté 615 euros, soit un Prix de Revient Unitaire ou PRU de 24,60 euros. Si le second d'achat avait été réalisé à un prix inférieur au premier, il est de coutume d'appeler cela une moyenne à la baisse. On continue à espérer la hausse du titre, et l'on se renforce afin de compenser plus rapidement les premières moins-values potentielles.

Ainsi pour engranger des plus-values brutes (hors frais de courtage à la revente), le cours de vos titres devra dépasser les 24,60 euros. Attention toutefois. Le PRU ne prend pas en compte les frais de courtage à la vente. Autrement dit, le prix de revente nécessaire pour obtenir une plus-value réelle devra intégrer les éventuels frais de courtage. Les frais de courtage à la vente dépendant du prix de vente le plus souvent, ils ne sont pas intégrés dans le PRU. Vous devrez alors rajouter des frais de courtage fictifs pour estimer le cours de vente à partir duquel vous dégagerez une plus-value.

Dans certains cas, votre PRU peut même devenir nul si vous cédez une partie de votre position en très forte plus-value. Prenons le cas d'un titre qui a progressé de plus de 100% depuis que vous avez investi. En cédant la moitié de vos titres, votre PRU tombera à zéro. Comme déjà expliqué, vous pouvez aussi abaisser votre PRU en rachetant de nouvelles actions alors que le titre chute.

La plus-value imposable se calcule elle en soustrayant du prix de vente, le prix d'achat ainsi que les frais de courtage tant à l'achat qu'à la vente.