Point de base

Téléchargez
le Lexique complet

Sur le marché Actions, chaque titre évolue d'un tick de cotation. Chaque variation ne peut être inférieure à ce tick et ce tick est déterminé suivant la valeur de l'action. Sur le marché des taux, l'unité minimale est le point de base. Si un taux passe de 2 à 2,1%, le taux aura augmenté de 10 points de base. Le point de base correspond ainsi à un centième d'un pourcent, soit 0,01%.
Ce terme est utilisé fréquemment sur le secteur des taux directeurs, où l'on ne parle pas en pourcentage pour une variation mais en point de base. Ainsi un taux qui passe de 1,3% à 1,35% n'augmente pas de 3,84%, mais de 5 points de base. Il est fréquent d'entendre des journalistes nous expliquer qu'une telle hausse correspond à une hausse de 0,05%. Il n'en est rien, l'augmentation est de 5 points de base, et de 3,84%.

Une augmentation de quelques points de base sur un taux directeur pourra se traduire par une augmentation globale de tous les taux que ce soit sur les marchés du crédit ou les marchés de l'immobilier. Les banques empruntent en effet l'argent qu'elle prête. De fait, les taux d'emprunts à destination des particuliers suivent de près l'évolution des taux d'emprunts de la banque.

La banque centrale, en faisant évoluer ses taux directeurs, peut influer grandement sur l'économie d'un pays. Une hausse des taux, et la croissance se ralentit, mais l'inflation aussi. Au contraire, une forte baisse des taux directeurs pourra se traduire par un boom de l'économie car l'argent étant moins cher, les entreprises auront tout intérêt à investir davantage tant le coût de l'argent sera moins cher.

Il est fréquent que les taux directeurs évoluent de 25 à 50 points de base. Les plus fortes évolutions (100-200 points) restent rares et marquent la volonté de modifier en profondeur la politique monétaire du pays, ou de corriger un environnement économique défaillant.