Méthode du coût moyen pondéré des stocks

Téléchargez
le Lexique complet

Les stocks sont une des parts non négligeables du patrimoine des entreprises. Utilisés dans l'activité quotidienne de la société, les stocks peuvent se chiffrer en millions d'euros, notamment pour les activités saisonnières. Les entreprises produisent toute l'année mais ne commercialisent leurs produits réellement que sur quelques mois. La recherche d'un stock optimisé est une recherche longue mais indispensable pour l'entreprise.

La valorisation de ces stocks détermine une partie des résultats de la société. Chaque méthode a ses avantages et inconvénients. La méthode du coût moyen pondéré est une technique d'usage courant pour évaluer les stocks. A chaque entrée d'un nouveau bien dans le stock existant (achat de matières premières), un coût moyen pondéré ou CMP est recalculé sur l'ensemble des biens de même nature. Pour calculer ce nouveau CMP, on prend la valeur du stock avant l'entrée du nouveau bien, on y incorpore le coût du nouveau bien, et on recalcule le prix moyen de chaque bien. Prenons l'exemple d'une entreprise détenant 50.000 parapluies, valorisées à 500.000 euros. Elle acquiert de nouveaux parapluies, 10.000, pour un montant de 90.000 euros. De fait, elle se retrouve avec 59.000 parapluies pour un coût total de 590.000 euros. Le coût estimé de chaque parapluie en stock est donc de 590.000 / 60.000, soit 9,83 euros le parapluie, contre 10 euros avant. Le CMP a donc baissé suite à l'incorporation de nouveaux bien moins chers.

A la sortie d'un des biens (parapluie), c'est ce CMP qui sera utilisé pour déterminer la valeur du bien sorti. Dans notre exemple, 9,83 euros. Cette méthode de calculs permet de lisser la valeur individuelle de chaque élément du stock. Ainsi peu importe la date à laquelle le bien est entrée dans le stock, il est estimé au même prix. Tout logiquement, la sortie d'un bien ne modifie en rien le CMP du stock.