Deleveraging

Téléchargez
le Lexique complet

Phénomène où les entreprises réduisent leurs dettes, et donc leur passif par rapport à leurs actifs. Mais en cas de crises financières, les actifs, financiers par exemple, peuvent voir leur valeur chuter plus rapidement que la possible baisse de la dette. Les entreprises sont alors dans l'obligation de réduire encore plus rapidement leurs dettes, et ainsi le recours au crédit global s'en retrouve aussi en forte chute. Une récession peut voir le jour avec le deleveraging car autant la hausse du crédit peut entraîner la croissance, autant sa contraction peut entraîner un ralentissement de l'économie.

Le deleveraging se traduit par une réduction de la voilure pour une entreprise. L'entreprise accepte la baisse de sa rentabilité financière pour diminuer ses dettes. Dans le monde bancaire, le deleveraging se traduit par une baisse des crédits accordés. Les banques privilégiant les comptes de dépôts aux crédits.

Prenons le cas d'une multinationale qui se développe par croissance externe depuis une dizaine d'années. Elle a financé ses rachats via de la dette. Mais suite à une crise majeure, la valeur des actifs rachetés s'effondre. Ainsi, face à un actif en chute libre, l'entreprise se retrouve avec une dette stable. Pour réduire les risques d'insolvabilité, elle décide de céder une réduire sa dette, et par extension, réduit la masse monétaire de l'ensemble du pays. Un crédit qui se contracte et une croissance qui se réduit davantage. Les actifs perdent un peu plus de valeur, et la dette se doit d'être remboursée encore plus vite. Un cercle vicieux qui peut pousser à des crises financières et économiques graves.