Acheter la rumeur, vendre la nouvelle

Téléchargez
le Lexique complet

Cet adage est symptomatique de la capacité d'anticipation des marchés financiers. Le cours de telle ou telle valeur n'est pas défini par ses résultats actuels, mais par ses résultats futurs attendus. Ainsi, la bourse ne va pas s'extasier des résultats de l'année passée. Elle préfère se concentrer sur les résultats à venir. Quel intérêt de savoir que la société a dégagé d'excellents bénéfices sur les dix dernières années si l'on s'attend à un effondrement de son chiffre d'affaires dans les six mois ? Ceci explique ainsi l'adage Acheter la rumeur, et vendre la nouvelle. La rumeur est une anticipation informelle d'un élément futur. La hausse se produira sur cette rumeur. La confirmation de cette rumeur n'aura qu'un impact limité sur le cours du titre, notamment si la rumeur était colportée par des émetteurs reconnus de qualité. Il est même fréquent que l'annonce définitive se traduise par une baisse du cours, expliquée par la prise de bénéfices des investisseurs s'étant positionnés sur la rumeur.