Téléchargez gratuitement le guide des premiers pas

Investir sur les matières premières

La bourse est certes le lieu où s'échangent quotidiennement les actions et les obligations, mais ce ne sont que quelques uns des produits échangeables sur les marchés financiers. Les actions ne sont même apparues que longtemps après les premiers échanges boursiers. Originellement, les produits financiers se sont même développés via les contrats à terme. Ainsi un agriculteur pouvait protéger sa récolte à venir des aléas météorologiques. Une surproduction et les prix pouvaient s'effondrer, et c'était la ruine assurée pour le paysan.

Les paysans ont donc cherché à se protéger d'une trop forte production mais les acheteurs ont aussi cherché à se protéger contre une hausse des cours en réservant des récoltes à venir. L'acheteur garantissait alors le prix d'achat au paysan alors que ce dernier n'avait peut être encore même pas semé ces légumes. L'acheteur était lui garanti de recevoir toute la production d'un agriculteur. Ce fonctionnement perdure encore aujourd'hui, et pas uniquement sur quelques produits agricoles. Tout s'échange. Que ce soit le blé, l'orge ou le riz, tout s'échange sur les marchés financiers. Au grand dam des populations d'ailleurs. En effet, la hausse de prix de certains matières premières agricoles s'est traduite mécaniquement par des famines, et des émeutes de la faim. L'ouverture des marchés agricoles de chaque pays a conduit ces derniers a être très dépendant de l'extérieur pour certains biens. Ainsi, une hausse des prix du blé peut conduire des populations à n'être plus en mesure de se nourrir. Cette hausse peut s'expliquer par d'excellentes raisons comme une production insuffisante, mais peut s'expliquer aussi par des phénomènes spéculatifs. Plusieurs personnalités n'hésitent d'ailleurs plus à demander que les matières agricoles soient retirées des marchés financiers.

Mais l'image populaire des matières premières reste attachée au pétrole. L'or noir est en effet symbolique. Les cours sont scrutés avec soin et une variation de quelques dollars peut avoir une forte influence sur une balance commerciale extérieure. Ainsi la crise pétrolière de 1973 a mis fin aux 30 glorieuses et a mis sur le devant de la scène un mot peu ou pas usité, le chômage. Aujourd'hui le pétrole reste une source d'énergie essentielle et les pays exportateurs sont rarement les pays les plus consommateurs de pétrole. Ainsi, les pays importateurs se retrouvent directement impactés par une hausse des cours du baril de brut. Le coût peut rapidement avoisiner les dizaines de milliards d'euros pour l'économie, et être synonyme de croissance ralentie.

Une autre matière première est chargée de symbolisme pour ses détenteurs. Traversant les siècles, elle est aujourd'hui utilisée aussi bien en bijouterie que dans la haute technologie. L'or reste un objet de fantasmes. Que ce soit sous forme de lingots, de lingotins ou de napoléons, le cours de l'or évolue sans cesse. Toutefois, l'investissement en or nécessite davantage de démarches que le simple achat de contrats à terme sur les marchés dérivés. Une hausse violente du cours de l'or n'impactera que peu l'économie, sauf pour certains secteurs très précis. Mais il reste une valeur refuge pour bons nombres de particuliers et d'investisseurs.


L'offre de matières premières est rarement située géographiquement aux mêmes endroits que la demande de matières premières. Les marchés financiers sont donc là pour faciliter la rencontre entre l'offre et la demande, et ce quelque soit le type de métaux ou de produits agricoles. Ainsi pourquoi ne pas spéculer sur les oignons, le bois ou le palladium ? Si vous n'investissez pas directement dans ces matières, plusieurs produits financiers indexés sur ces supports vous aideront à profiter au mieux de l'évolution des cours.

Investir sur les marchés premières n'est pas immoral en soi. Mais il va sans dire que certaines de vos décisions peuvent avoir une influence, à tout petite échelle il est vrai, sur la vie de populations qui parfois se retrouvent confronter à la mondialisation de manière brutale. N'hésitez donc pas à prendre quelques secondes avant de spéculer sur le prix du riz ou de l'orge.

Commencez la visite