Téléchargez gratuitement le guide des premiers pas

Indices boursiers, la représentativité des marchés

Les places boursières sont de plus en plus vastes. Autrefois régionales, elles sont devenues nationales au fil des décennies, et désormais l'investisseur peut trader facilement des valeurs sur tous les continents. L'informatisation des marchés a permis la mondialisation du secteur, et il n'est plus rare de se positionner sur un titre à Wall Street ou de spéculer sur la hausse du marché japonais. Les places boursières sont également engagées dans un processus de concentrations et il est devenu parfois difficile de savoir à qui appartient réellement telle ou telle bourse dans le monde.

Devant cette foultitude de places et de valeurs -plusieurs milliers de titres composent parfois une place boursière-, les indices boursiers sont devenus primordiaux pour connaître en un coup d'oeil, l'évolution d'un marché boursier. En quelques secondes, un trader avisé peut consulter l'évolution des marchés américains, japonais, français, britanniques et allemands, alors que cela pourrait prendre des heures sans les indices. Il est alors à même de se positionner rapidement sur le marché qui selon lui permettra les meilleures plus-values dans la journée.

L'indice boursier est ainsi utilisé pour représenter un marché spécifique, un groupe de valeurs ou encore un secteur d'activités à un instant t. L'indice peut grimper, chuter ou rester stable. Son évolution dépendra directement des valeurs le composant. Il est donc plus rapide de suivre un indice que de suivre les cotations de plusieurs centaines de valeurs. Certains indices sont dits élargis et peuvent être composés de plus de 1.000 valeurs. Ils sont par nature très représentatifs de leur marché. D'autres au contraire, ne sont composés que de quelques dizaines de valeurs et sont très réactifs à la moindre variation de celles-ci. Le CAC 40 ne comporte ainsi que 40 actions, alors que le S&P 500 comprend 500 valeurs. L'investisseur aura tout le choix de choisir l'indice de référence le plus adapté à son portefeuille.

L'indice boursier a en effet un rôle référentiel très fort. Il permet aux investisseurs de comparer la performance de leur portefeuille avec la performance du marché dans son ensemble. Si votre portefeuille est composé essentiellement de valeurs de faible capitalisation, il va sans dire que vous ne comparerez pas sa performance par rapport au CAC 40. L'indice comme référence ou benchmark est aussi largement utilisé par les fonds de placements. Leurs gérants, mais aussi les actionnaires, comparent la performance du fond par rapport à l'indice. Si les gérants ont obtenu de mauvaises performances par rapport au risque, ils risquent de voir les fonds qui leur sont alloués par les souscripteurs fortement diminuer.

Mais attention. Le calcul d'un indice boursier peut varier d'une place boursière à l'autre, voir au sein du même marché. Ainsi alors que certains indices ont établi des règles très strictes pour fixer leur niveau, d'autres se bornent à une simple division. Le CAC 40 est ainsi un indice qui prend en compte la capitalisation boursière flottante de chaque valeur, et non leur seule capitalisation. Ainsi, il ne suffit pas à une grosse valeur de chuter pour influencer l'indice. Faut-il encore que les titres de cette valeur soit disponible sur le marché. D'autres indices se contentent d'ajouter le montant des cours et de diviser par le nombre de valeurs, sans la moindre pondération. Il va de soi que les seuls indices modernes méritent d'être étudiés, afin d'éviter de trop fortes disparités entre l'évolution d'un indice, et l'évolution du marché.

Les indices sont très nombreux et chaque place boursière en a au moins un, et pour certaines, ils se comptent en dizaine. Le CAC 40 est ainsi l'indice de la place de Paris. Il est composé de 40 valeurs parmi les plus importantes. Le Nikkeï 225 est un indice bien plus élargi car comportant 225 valeurs cotées au Japon. Le Footsee ou FTSE 100 est un indice emblématique de la bourse de Londres, mais il n'est pas le seul. D'autres indices, parfois très récents, ont aussi fait leur apparition. Ainsi le Nextweather est un indice météorologique alors que le Baltic Dry index est l'indice basé sur les prix du transport maritime en vrac de matières sèches. Un grand nombre d'indices pour un grand nombre de besoins.


Les financiers n'étant pas avares d'ingéniosité et les indices sont vite devenus des supports à investissement. Autrefois cantonnés au rôle de seules références, il est désormais possible de spéculer sur la hausse de tel ou tel indice ou encore de couvrir son portefeuille d'actions en acquérant une option basée sur un indice boursier. L'indice a dépassé son rôle initial et de fait, peut se voir lui même l'objet de spéculations, en spéculant sur les valeurs le composant ou sur les titres l'ayant comme support.

L'indice boursier n'est donc plus seulement une représentation de l'évolution des marchés à un instant t. Il fait parti intégrante des marchés, et les investisseurs n'hésitent plus à spéculer sur lui. Il reste toutefois un moyen unique de comparer rapidement vos performances boursières avec les performances du marché dans son ensemble.

Commencez la visite