Téléchargez gratuitement le guide des premiers pas

Crédit, souvent indispensable, parfois dangereux

Le mot crédit est un des mots les plus anciens de la langue française. Accorder son crédit à une personne est une manière de montrer sa confiance vers cet individu, mais aujourd'hui le crédit est avant tout financier, et les offres sont légions. Il ne se passera pas une journée sans que vous ne croisiez une publicité dédiée au crédit, et ce quel qu'il soit. Immobilier, à la consommation, automobile, etc. Toutes les raisons sont bonnes pour les publicitaires pour que vous empruntiez de l'argent auprès de votre banque ou d'un spécialiste du crédit. Mais le crédit est une arme à double tranchant et il faut savoir le maîtriser avant qu'il ne vous maîtrise.

Le terme crédit est fréquemment usité pour désigner une dette contractée par un particulier, mais le crédit n'est autre qu'une dette, et tous les acteurs sont alors concernés. Que vous soyez particulier, entreprise, association, Etat ou collectivité locale, à un moment ou à un autre ,vous pouvez être amené à contracter un crédit auprès d'un prêteur, le plus souvent un banquier, mais parfois un spécialiste du crédit. Si les français s'endettent principalement pour acquérir leur bien immobilier, il est aussi fréquent que les plus gros achats se fassent à crédit. Il n'est pas forcément évident pour un ménage de disposer de plusieurs milliers d'euros d'épargne pour acquérir sa voiture. En effet, le crédit est là pour palier au manque d'épargne, au manque de liquidités. Au lieu d'épargner avant de faire l'achat, vous empruntez pour profiter dès aujourd'hui du bien. Le crédit peut donc être vu comme une sorte d'épargne forcée, notamment pour les biens immobiliers.

Mais attention, le crédit peut aussi conduire au cauchemar si vous vous retrouvez dans l'impossibilité de rembourser vos dettes. La perte d'un emploi, le divorce, un accident, sont autant de raisons qui peuvent conduire vos revenus à fondre alors que les échéances des crédits restent fixes. Vous n'aurez alors d'autres choix que de mettre en place une procédure de rachat de crédit pour réduire vos échéances, ou encore, de façon plus exceptionnelle, de demander un placement en surendettement. Autant de situations à éviter autant que possible.


Mais les particuliers ne sont pas les seuls à emprunter. L'Etat est ainsi le premier emprunteur en France. Il emprunte sur les marchés des milliards d'euros, et se doit de verser ses échéances de remboursement.Le marché de la dette est l'un des premiers marchés financiers dans le monde tant nos économies sont endettées. En face de ces dettes d'Etat faramineuses, plusieurs projets se sont développés ces dernières années pour favoriser le micro-crédit et le financement de projets. Ces microcrédits peuvent ainsi aider à un agriculteur indien d'acquérir une nouvelle charrue afin d'augmenter sensiblement sa production. Un faible crédit pour une hausse sensible des revenus.

En France, la majorité des ménages sont endettés. Cette dette est liée principalement au crédit immobilier. Le crédit n'est donc pas mauvais en soi. Il faut juste éviter de tomber dans la spirale infernale qui consiste à emprunter davantage pour uniquement rembourser les échéances d'autres crédits.


Commencez la visite