Téléchargez gratuitement le guide des premiers pas

Tulipomania ou le krach de la tulipe

Krachs boursiers

Les krachs boursiers et autres dérives des marchés financiers n'ont pas eu lieu uniquement dans notre période capitaliste moderne. Bien avant le krach de 1929, la Tulipomania a conduit de nombreux investisseurs à la ruine. Comme son nom l'indique, la Tulipomania a été une folie (mania) sur les prix des bulbes de tupipes. La tulipe n'est pas un quelconque métal précieux, un quelconque nouveau moyen de communication ou bien encore un nouveau système de produits dérivés. Il s'agit bel et bien de la fleur, la Tulipe. Mais comment des investisseurs ont-ils pu être ruiner à cause de simples bulbes de tulipes ? Existe-t-il des similitudes entre la Tulipomania et l'e-krach des valeurs technologiques ?

La Tulipomania : Raisons et conséquences


Découverte en Asie, la Tulipe a été importée en Europe, puis en Hollande au début du XVIIème siècle. D'abord réservé à quelques privilégiés, les tulipes se sont rapidement répandues en Hollande pour être présentes dans la plupart des jardins de riches familles.

La Tulipe surprenait par ses couleurs et la multitude de variétés à créer. A partir de croisements, il était possible de créer une infinité de variétés de tulipes. Cet attrait et la rareté des premiers bulbes ont conduit les prix de ces mêmes bulbes à grimper fortement.

La spécificité du marché des Tulipes a accentué ce phénomène de hausse. En effet, à l'époque, les tulipes ne pouvaient être récoltées que durant les périodes chaudes, en été. Mais il existait un marché de futures, où le cours des tulipes se fixaient plusieurs mois avant dans les périodes d'hiver.

Cette hausse du prix des tulipes qui s'est déroulée de 1636 à 1637 a vu le cours de certains bulbes atteindre des prix astronomiques. Ainsi un bulbe de tulipes a été vendu 3 fois le prix d'un Rembrandt ! Des fortunes entières se sont crées sur le marché des tulipes. Fortunes trop vite faites, trop vite perdues. Cette spéculation effrenée ne pouvait durer éternellement. Les prix après avoir atteint un plus haut se sont effondrés et ont ruiné un nombre incalculables d'investisseurs.

La Tulipomania n'a pas échappé aux règles traditionnelles des krachs : hausse des prix ==> gonflement de la bulle spéculative ==> éclatement de la bulle et krach.

Tulipomania et e-krach


La Tulipomania n'est pas sans rappeller certains facteurs qui ont conduit au gonflement et à l'effondrement de la bulle spéculative des valeurs Internet.

un marché récent : L'attrait de la nouveauté. Les valeurs technologiques ont eu l'attrait de la nouveauté à la fin des années 90 comme les bulbes de tulipes ont pu l'avoir au début du XVIIème siècle. Dans un secteur nouveau, la rareté est de mise. Peu de titres (ou de bulbes) et le prix des titres s'envole.

une spéculation sur des profits à venir : Les valeurs technologiques ne dégageront des profits que dans plusieurs années pour certaines et au bout d'une dizaine d'années pour d'autres. Le prix des bulbes était aussi évalué en fonction des profits réalisables dans l'avenir. De plus, le prix des bulbes était négocié plusieurs mois avant leur récolte effective. Le retour brutal à la réalité économique a conduit inexorablement au krach.


Téléchargez gratuitement le guide des premiers pas

un effondrement rapidement des prix : Comme tout krach, la chute des prix a été tout aussi brutale que la hausse. Il s'agit là d'un fait fréquent des krachs boursiers "classiques". Il existe certains krachs, dits larvés ou mous, où la chute des prix dure sur une période plus longue dans le temps.

La Tulipomania montre bien que les krachs n'ont pas attendu que nous entrions dans l'ère informatique et financier pour exister. La plupart des krachs évolue de la même façon. Etudions le passé pour se prémunir de l'avenir.