Téléchargez gratuitement le guide des premiers pas

Trackers : quels avantages ?

Instruments

Euronext Paris a lancé, en janvier 2001, un nouveau type de produits financiers : les «trackers», des parts de fonds indiciels négociables en bourse. Un tracker réplique parfaitement la performance d’un indice. Ils prennent la forme juridique d’un OPCVM indiciel, mais sont cotés en continu sur le marché. Ils offrent ainsi la possibilité à un simple particulier de répliquer facilement l'indice sans en détenir toutes les composantes.

Avantages offerts par les trackers


Les trackers offrent de nombreux avantages ce qui expliquent en grande partie l'attrait des investisseurs.

Moyen le plus simple d’investir dans la performance d’un indice
On l’a dit, les trackers sont tout d’abord le moyen le plus simple d’investir dans la performance d’un indice puisqu’il est possible, en achetant un seul titre, de répliquer quasiment parfaitement la performance de l’indice. Si vous souhaitiez répliquer un indice avant la mise en place des trackers, vous deviez acquérir la totalité des titres composant cet indice, et l'ajuster constamment pour tenir compte des pondérations de chaque valeur. La démarche était alors lourde et coûteuse.

Transparence
A tout moment, on peut connaître la valeur du tracker. Une valeur liquidative indicative est en effet diffusée en continu et actualisée toute les 15 secondes. En outre, la valeur du tracker est égale à une fraction de l'indice sous-jacent (1/10e ou 1/100e) donc il est simple de la calculer. La valeur du tracker Master Share CAC 40, par exemple, est égale à 1/100e de la valeur de l'indice CAC 40. Cette transparence permet d'avoir une cotation évoluant directement en fonction de l'indice.

Diminution du risque par la diversification
Les trackers permettent aux investisseurs d’accéder, en une seule transaction et à prix réduit, à un portefeuille d’actions diversifié. L’investisseur dispose en effet, grâce au tracker, d’une part dans un fonds indiciel et profite de la performance d’un indice diversifié composé de blue chips. C’est comme s’il disposait d’un portefeuille diversifié tout en ne payant les frais que d’un seul titre. Cela peut aussi être une bonne façon de diminuer les risques d'un portefeuille Actions.

Instrument financier présentant peu de frais
Les frais de courtage sur les trackers sont les même que pour des actions. Les fonds n’exigent pas de droit d’entrée de sortie. En outre, l’achat ou la vente d’un tracker est bien entendu plus avantageux que l’achat de chacune des actions constitutives de l’indice.

Liquidité
Les trackers sont cotés en continu et se négocient de la même manière que des actions ordinaires. On peut les acheter et les vendre en passant par son intermédiaire habituel. Certains trackers sont éligibles au SRD. Ainsi, tout en bénéficiant d’un régime similaire aux OPCVM, les trackers offrent également la même liquidité que les actions. Une liquidité parfois inexistante sur d'autres produits comme les warrants.

Neutralité
Les trackers ne sont pas émis par un établissement bancaire. De ce fait, leurs prix résultent de la confrontation des ordres d’achat et de vente sur le sous jacent, des investisseurs sur le marché. Les cours se fixent donc la même manière que ceux des actions. Ils ne sont pas manipulables et évoluent automatiquement en fonction des indices.

Dividendes
Tout comme les actions, les trackers versent des dividendes. Le montant du dividende distribué cumule les dividendes reçus de chaque société de l’indice suivi, une fois les frais de gestion prélevés.

Le processus de souscription et de rachat
L’une des caractéristiques essentielles du tracker est le processus de souscription et de rachat en nature. Grâce à la souscription, un investisseur peut acquérir un certain nombre de trackers (unité de souscription) contre la livraison du panier d’actions sous-jacent plus une soulte. Le rachat permet à l’investisseur qui acquiert un certain nombre de trackers (unité de rachat) de recevoir ensuite, en contrepartie, le panier d’actions sous-jacent.

Ce processus garantit une forte corrélation entre la performance du tracker et celle de l’indice sous-jacent puisqu’à tout moment, le détenteur de trackers peut les convertir en titres constitutifs de l’indices, et inversement, le détenteur de titres peut les convertir en trackers.

Les trackers différents des autres instruments financiers


Les trackers diffèrent des autres produits financiers émis ou non par les établissements de crédit, de diverses façons.

Les trackers sont différents des actions parce qu’ils permettent d’investir dans un groupe d’entreprises diverses et non dans une seule société.

Les trackers sont différents des futures et des options parce qu’il s’agit de produits cash et non pas de produits dérivés. Les trackers sont donc des produits ouverts à tous les investisseurs, sans dépôt de garantie, appel de marge, échéance ni roulement de positions. Ils sont donc moins volatiles et moins risqués.


Téléchargez gratuitement le guide des premiers pas

Les trackers sont différents des certificats pour deux raisons principales. Les certificats ont une échéance et ne versent pas de dividendes. En outre, la plupart du temps, l’émetteur du certificat est contrepartie des transactions.

Les trackers sont différents des fonds d’investissements traditionnels parce qu’ils sont négociables en bourse et cotés en continu sur le marché. Les trackers ont en outre des frais de gestions très peu élevés. Le processus de souscription / rachat que nous avons évoqué plus haut est également une différence majeure.

Les trackers ont ainsi de nombreux avantages qu'il conviendra d'étudier avec soin pour l'investisseur qui souhaite répliquer un indice tout en bénéficiant des dividendes des valeurs le composant.