Courtage en ligne


Tarifs des brokers On line

Les tarifs des Brokers On Line ou courtiers sont sans doute l'une des clés du succès de ces intermédiaires financiers. Inconnu au siècle dernier, ils sont désormais le passage quasi obligé pour la majorité des investisseurs. Il n'en reste pas moins que les tarifications proposées peuvent être particulièrement complexes. Réelle volonté de proposer des tarifs personnalisés ou envie de ne pas faciliter la comparaison d'un broker à l'autre ? Quoiqu'il en soit, vous vous devez de comprendre le fonctionnement des tarifs de votre futur broker afin de le choisir selon vos besoins.

Téléchargez gratuitement le guide du Courtage en Ligne


Tarification de base


Ceux-ci sont à l'unisson des services proposés, mais le mode de rémunération du courtier en ligne peut revêtir plusieurs formes. Grosso-modo, un courtier se rémunère sur ses clients (donc en excluant les accords commerciaux de type "Distribution de SICAV" et les intérêts perçus sur les dépôts de la clientèle) de quatre façons différentes :

les frais de courtage : ces frais sont prélevés sur le montant de vos transactions (achat/vente en bourse). Ainsi si un ordre que vous avez transmis via l'intermédiaire financier est exécuté sur le marché, des frais de courtage vous seront prélevés. Certains brokers peuvent même facturés des ordres non exécutés mais transmis sur le marché. Attention, le passage d'ordre par téléphone (peu courant pour les brokers on line) fait souvent l'objet d'une facturation supplémentaire.
Les frais de courtage sont une donnée très stratégique pour les brokers on line. Trop élevés, ils n'attireront pas les potentiels clients. Trop faibles, ils ne garantiront pas la rentabilité du broker. Le broker a ainsi tout intérêt à proposer plusieurs offres afin d'attirer le maximum de clients pour une rentabilité optimale.

les droits de garde : ils rémunèrent le courtier sur le service rendu en matière de conservation (d'"hébergement") des titres et des espèces. Cette conservation peut d'ailleurs se faire dans une société différente de l'intermédiaire financier. Plusieurs brokers proposent désormais la gratuité intégrale sur les droits de garde. Les droits de garde sont souvent mal perçus par les investisseurs car ils sont facturés même en cas de compte inactif. La simple conservation des actions coûte de l'argent à l'investisseur.

l'abonnement : qu'il soit mensuel, trimestriel ou autre, certains courtiers l'exigent en échange des cours en temps réel ou d'un bouquet d'informations en temps réel, notamment. Parfois non indispensable, il peut rapidement le devenir si vous désirez opérer quotidiennement sur les marchés. L'actualisation automatique des cours nécessitant beaucoup de charges serveurs est souvent liée à un abonnement mensuel. Il s'agit là le plus souvent d'options. L'investisseur s'il cherche à limiter au maximum ses coûts, ne prendra pas ces options.

les frais annexes : pour les virements, la clôture de compte, la recherche de documentations... Certains brokers utilisent les frais de courtage comme produits d'appels pour ensuite facturer lourdement des opérations bien moins utilisées par les clients. Ainsi l'envoi d'un avis d'opéré par la poste peut se chiffrer à quelques euros. N'hésitez donc pas à fouiller consciencieusement les conditions générales tarifaires du broker. Les services annexes et leurs coûts sont rarement mis en avant sur les sites. Ces frais sont d'autant plus cruciaux qu'ils n'apparaissent que dans des situations bien particulières, parfois complexes et souvent inattendus.

Les frais de courtage restent tout de même le plus gros coût dans une activité de trading, que ce soit pour un particulier ou un trader professionnel. Plusieurs calculs sont proposés par les brokers, en fonction notamment de la clientèle qu'ils souhaitent attirer.

Les frais de courtage en eux mêmes ne sont pas un long fleuve tranquille de calculs. Ils sont parfois complexes. Il en est de même pour les droits de garde. Ils peuvent être :

forfaitaires
Le courtier vous facture un même prix quel que soit le montant de la transaction ou la taille de votre portefeuille. Exemple : 8.95€ quel que soit le montant de l'ordre. Cette tarification est très intéressante pour les investisseurs tradant de gros ordres. Plus le montant des ordres est élevé, plus ce forfait est avantageux. La pratique du forfait est toutefois coûteuse pour les petits porteurs. Un ordre de quelques centaines d'euros pourra voir sa performance fortement obérer en cas d'un frais de courtage forfaitaire excessif.

forfaitaires par palier
Un forfait par tranche de montant d'ordres ou de portefeuille. Exemple : 8.5€ jusqu'à 10.000€, puis 12.50€ au-delà. C'est l'une des tarifications les plus courantes à ce jour. Chaque investisseur y trouve son compte en fonction de son profil de trading. Attention toutefois au changement de palier qui peuvent se traduire immédiatement par une forte hausse des frais de courtage. Ce type de forfait permet aux brokers de proposer une offre complète en fonction du type d'investisseurs.

progressifs
Un même pourcentage quel que soit le montant de la transaction ou du portefeuille. Exemple : 0.30% quel que soit le montant de votre portefeuille. Idéal pour débuter. En effet, l'investisseur ne connaît pas encore bien son profil de trader. Par la suite, ce type de tarification peut s'avérer coûteuse si vous augmenter le montant de vos ordres. Un ordre de 100 euros ne se verra que très peu affecté par ce type de tarification, mais un ordre de plusieurs dizaines de milliers d'euros devra s'acquitter de frais de courtage très élevés.

progressifs par paliers
Cette tarification fixe un pourcentage différent selon les tranches, comme pour l'impôt sur le revenu. Exemple : 0.30% jusqu'à 10.000€, et 0.15% ensuite. Le montant de l'ordre est ainsi pris en compte pour faire évoluer les frais de courtage. Tout naturellement, plus un ordre est gros, plus la part des frais de courtage sera faible.

ou bien encore il peut s'agir d'une combinaison du progressif et du forfait. Exemple : 8.95€ jusqu'à 10.000€, puis 0.15% au-delà.

La difficulté réside alors dans une comparaison simple des différentes méthodes de calculs des brokers. Plusieurs sites proposent d'ailleurs un comparatif de brokers afin de faciliter cette comparaison, comme Edubourse. Cette comparaison est indispensable pour connaître le coût exact de chaque passation d'ordres. Un mauvais choix de broker et vos performances s'en verront fortement amputées.

Offres spécifiques


Si vous êtes un adepte de certains produits financiers, comme les bons de souscription, les warrants,ou les obligations, soyez attentifs aux tarifs spécifiques proposés par certains courtiers. De même, certains courtiers proposent des tarifs plus attractifs sur les PEA ou bien sur les ordres au marché ou à la meilleure limite. Bien que ces offres très spécifiques ne vous correspondront pas forcément dans plusieurs années, n'hésitez pas à sélectionner le ou les brokers parfaitement adaptés à votre profil.

Dans tous les cas, la tarification doit correspondre à vos besoins actuels. Certes il peut être difficile de transférer un compte titres, mais il sera toujours tant d'étudier le meilleur broker en terme de tarifs sur le Forex si vous en êtes encore à acheter pour 1.000 euros d'actions Alcatel. Chaque chose en son temps.

Les promotions


C'est un aspect à ne pas négliger, bien qu'il ne doive en aucun cas être le motif principal du choix de tel ou tel courtier. Le remboursement des frais de transferts et un montant de frais de courtage gratuits sont souvent proposés par les brokers pour attirer les clients. Bien qu'intéressantes, ces promotions restent limitées dans le temps. Alors à moins de vouloir multiplier les comptes titres, étudiez plutôt les tarifications de base, quitte à devenir opportuniste si votre choix se porte déjà sur 2 ou 3 brokers.

Compte tenu de la guerre que se font les courtiers pour acquérir de nouveaux clients, les promotions sont légion, et parfois très intéressantes. Vérifiez bien les conditions et la date limite de validité, et, surtout, regardez à quelle sauce vous serez mangé une fois la période de promotion écoulée...


Téléchargez gratuitement le guide du Courtage en Ligne

Attention Modification


La tarification d'un broker n'est pas gravée dans le marbre. Elle peut évoluer, et ce à votre détriment. Ainsi une tarification autrefois attractive peut devenir coûteuse pour un investisseur. N'hésitez pas à refaire des comparaisons en cas de changements de tarifications de vos brokers.

Choisir son broker se limite souvent à choisir son tarif. Mais les services proposés par un broker peuvent être si nombreux qu'ils influencent grandement la tarification. Vous devrez donc étudier avec attention la tarification au regard des services apportés par le courtier. Une tarification très faible peut ainsi masquer de très graves lacunes en matière d'informations boursières.