Téléchargez gratuitement le guide des premiers pas

Stochastique, détecteur de survente et surachat

Indicateurs techniques

Développée par Georges C. Lane, la stochastique est un indicateur technique mettant en relation les cours de clôture avec la fourchette habituelle de la valeur. Le dernier cours est étudié en fonction des plus hauts et des plus bas du titre sur une période déterminée à l'avance. Cet indicateur, qui est l'un des plus utilisés avec le RSI, permet également de détecter des zones de survente et de surachat.


Sponsorisez cet article !

La Stochastique n'est que l'un des nombreux indicateurs de l'analyse technique. Il en existe de nombreux mais celui-ci est utilisé au quotidien par des milliers de traders.

Fonctionnement

Il existe plusieurs types de stochastiques. Deux principaux et un complémentaire.

%K ou stochastique rapide
Elle tient son nom de la forte volatilité qui la caractérise. Chaque stochastique est située entre 0 et 100, et il n'est pas rare que du jour au lendemain, la %K grimpe de 0 à 100 ou chute de 100 à 0. Elle est donc particulièrement difficile à étudier, mais elle réagit rapidement aux soubresauts des cours.

La formule de la %K est la suivante :

$leTitre
avec
C : dernier cours de clôture
PB(n) : Plus Bas sur une période n
PH(n) : Plus Haut sur une période n
n : nombre de périodes de calcul

La %K se calcule le plus souvent sur des périodes de 10 à 14 jours. Il est donc nécessaire de rechercher le plus bas cours ainsi que le plus haut de cette période pour déterminer le %K.

Mais de part son caractère volatil, il est obligatoire de lisser le résultat obtenu afin d'éviter les trop forts écarts. Pour se faire, il est donc nécessaire de calculer la %D.

%D ou stochastique lente
Le calcul de la %D s'appuie sur la formule de la stochastique rapide. Une seule différence : le lissage qui permettra d'obtenir une courbe plus significative.

La formule de la %D est la suivante :

$leTitre
avec
H(y) : somme des C - PH(n) sur les x derniers jours
B(y) : somme des PH(n) - PB(n) sur les x derniers jours

L'indicateur ici calculé facilitera la lecture des graphiques.

slow %D ou moyenne mobile de %DAfin de lisser encore un peu plus les résultats, il est possible de moyenner la %D avec plusieurs méthodes de calculs de moyennes mobiles : pondérée, simple, exponentielle...

La slow %D couplée à la %D permettront une interprétation plus fine des signaux d'achat et de vente.

Interprétation


Trois types d'approches ou d'interprétations peuvent être observés à travers l'étude de la %D et de la slow %D. La %K étant mise volontairement à part à cause de son extrême volatilité.

1/. Comparaison absolue
Au même titre que le RSI, il est possible de déterminer des niveaux de surachats et de survente. Ainsi le franchissement à la hausse ou à la baisse de ces niveaux peut déclencher des signaux d'achat plus ou moins forts.

Les niveaux les plus couramment utilisés sont situés à 20 et à 80. La plupart des logiciels d'analyse technique indique donc ces deux niveaux sur les graphiques de stochastiques.

Si une stochastique (%D ou slow %D) chute sous le niveau de 20, la valeur est considérée comme survendue. Toutefois, il sera nécessaire d'attendre le franchissement à la hausse de ce même seuil pour confirmer le signal d'achat.

Si une stochastique (%D ou slow %D) grimpe au-dessus des 80, la valeur devient surachetée. Le signal de vente se déclenchera une fois ce même niveau cassé à la baisse. Cette interprétation est similaire à l'indicateur RSI.


Téléchargez gratuitement le guide des premiers pas

2/. Comparaison relative
La comparaison relative ne s'appuie pas sur des niveaux fixés à l'avance comme les seuils de 20 et 80 mais sur des ... stochastiques. Ainsi nous observerons l'évolution de la % et de la slow %D.

Deux types de signaux majeurs :
un signal d'achat en cas de franchissement à la hausse de la slow %D par la %D. En effet, ceci indique une évolution plus rapide de la %D qui se répercutera quelques jours plus tard sur la slow %D, dont le calcul est basé sur une période plus longue.
un signal de vente en cas de franchissement à la baisse de la slow %D par la %D.

3/. Observation des divergences
Ici l'observation ne se base plus seulement sur les stochastiques mais également sur les cours du titre. Il existe deux types de divergence :
à moyen terme : la tendance de la %D est inverse à la tendance des cours.
à court terme : ici, le cours augmente par exemple alors que la %D baisse.

De par son caractère très volatil, il peut être opportun de cumuler l'indicateur Stochastique avec plusieurs autres oscillateurs, tels que le RSI ou bien encore la M.A.C.D. Dans tous les cas, même si la stochastique semble adaptée à un titre ou un secteur, il convient de toujours rechercher l'indicateur le apte à vous aider dans la sélection de valeurs.