Courtage en ligne



Téléchargez gratuitement le guide du Courtage en Ligne

Sécurité des brokers On line

La sécurité chez les Brokers On Line est un sujet sensible; Certaines affaires, qui ne les concernent pas toujours, ayant déjà défrayé la chronique. Dans le monde du courtage en ligne, la confiance est indispensable pour les clients, mais aussi pour le broker. Un client n'ouvrira pas de comptes s'il n'a pas confiance en son broker. Il faut distinguer deux aspects en matière de sécurité : celle des avoirs, et celle des transactions.

Garantie des avoirs


Au moment de leur développement, beaucoup de courtiers en ligne étaient en fait des sociétés purement Internet, des pure players. Elles paraissaient fragiles, mais la liquidation semblait malgré tout peu probable. Depuis lors, bons nombres de brokers ont été rachetés ou ont fusionné entre eux.

Désormais, la plupart de ces sociétés sont adossées à des grands groupes bancaires ou financiers, français ou étrangers. Les avoirs, qu'ils s'agissent de liquidités ou de titres, sont donc garantis par un actionnaire de référence, qui pourra intervenir en cas de problème. Au pire, un système de garantie de place pourra être mis en jeu, en mettant à contribution tous les établissements financiers. L'investisseur français se voit ainsi garantir un montant maximal par compte. Attention toutefois aux brokers exotiques, où ce genre de garanties ne s'applique pas.

De plus, pour une part des brokers, les titres et les espèces sont déposés chez ce que l'on appelle un conservateur: il s'agit d'une entreprise qui, en quelque sorte, "héberge" ces comptes. Et, le plus souvent, cette entreprise fait elle-même partie d'un grand groupe bancaire, voire du secteur public. Le broker dans ce cas n'exerce qu'un rôle de transmission ou de collecte d'ordres.

Par ailleurs, afin d'exercer son activité, un courtier en ligne doit obtenir l'autorisation des autorités boursières (l'Autorité des Marchés Financiers ou AMF), voire bancaires (Autorité de Contrôle Prudentiel ou ACP). Les dossiers sont examinés à la loupe, et les recalés ne sont pas rares. C'est pourquoi il est recommandé, en cas de doute, de vérifier quels sont les agréments qui ont été délivrés au courtier en prenant contact avec lui et les autorités de place que sont l'AMF et la Banque de France. L'AMF publie également fréquemment des avertissements concernant certaines sociétés agissant sur le sol français mais sans en avoir l'agrément.

Sécurité des transactions


Tous les sites des courtiers en ligne imposent, sans exception, des transactions cryptées selon une convention appelée SSL (Secure Socket Layer). L'adresse Web commence alors par https://, et un petit cadenas apparaît en bas de votre navigateur.

Vous arrivez normalement sur le site, mais, dès que vous vous connectez à votre compte (avec votre mot de passe et votre code secret), les échanges sont cryptés. Pour vous, cela ne fait aucune différence. Simplement les données envoyés via Internet à votre broker sont automatiquement cryptées et ainsi sécurisent grandement votre connexion.

Le niveau de cryptage se mesure en bits. Plus le nombre de bits est important, plus le niveau de sécurité est élevé, car il faudrait alors plus de temps à un ordinateur pour trouver l'algorithme de cryptage. Le minimum est 56 bits, sachant que certains sites proposent du 128 bits.


Téléchargez gratuitement le guide du Courtage en Ligne

Néanmoins, il faut savoir que la sécurité des échanges est loin d'être totale, et qu'il est recommandé, comme toujours en pareil cas, de changer régulièrement de code secret, et de se déconnecter complètement du site de votre courtier en cliquant à l'endroit prévu à cet effet. Cela évitera qu'une personne qui passe juste après vous puisse accéder facilement à vos comptes.

La garantie des avoirs tout comme la sécurité destransactions sont des éléments indispensables pour tout investisseur. Ils apportent la confiance nécessaire à l'ouverture d'un compte. C'est aussi à travers cette sécurité que les brokers ont créé un véritable marché du courtage en ligne.