Analyse fondamentale


Résultat Net : poste comptable ou communication financière ?

Le résultat net est un poste comptable figurant à la fois dans le bilan et le compte de résultats des sociétés. Il se calcule en soustrayant de l'ensemble des produits, l'ensemble des charges. De la T.P.E. (Très Petite Entreprise) à la grande multinationale, chacun affiche un résultat net. Il est calculé une fois par an, à la clôture de l'exercice social. Certaines sociétés annoncent des résultats nets intérimaires ou provisoires mais fiscalement seul le résultat fiscal (résultat net avant impôt – déductions + réintégrations) sur lequel s'appuiera l'impôt sur les bénéfices intéresse l'administration fiscale.

Téléchargez gratuitement le guide des premiers pas

Le résultat net est à la comptabilité ce que le CAC 40 est à la Bourse de Paris. Connu par le grand public, il n'en est pour autant pas compris par tous. Bien au-delà d'un simple chiffre, le résultat net peut masquer d'autres données bien plus intéressantes.

Sommaire

  1. Comment se calcule le Résultat Net ?
  2. Quelle est l'utilité du Résultat Net ?
  3. Les limites d'une approche par le Résultat Net ?

Comment se calcule le Résultat Net ?


Le Résultat Net est certes la différence entre l'ensemble des produits et l'ensemble des charges, mais il est nécessaire de le décomposer pour affiner l'analyse qui peut en être faite. Pour se faire, l'analyste dispose des Soldes Intermédiaires de Gestion. Ces derniers décomposent les produits et les charges de l'entreprise entre le caractère récurrent de l'exploitation, les postes relatifs au mode de financement, ainsi que les charges et produits liés à des évènements exceptionnels.
Le Résultat Net peut ainsi être décomposé en :


Résultat d'exploitation
+ Résultat Financier
+ Résultat Exceptionnel
- Participation des Salariés
- Impôts sur les bénéfices
= Résultat Net


Chacun de ces postes peut influer plus ou moins, de façon favorable ou défavorable, sur le montant du Résultat Net. Etudions chacun de ces résultats afin d'en souligner les plus utiles à l'analyste financier.

le Résultat d'Exploitation
Dans la quasi-majoritéé des sociétés, le résultat d'exploitation est LE résultat essentiel à analyser. C'est sur lui que repose le devenir, et la viabilité de l'entreprise à long terme. Il se calcule en soustrayant du chiffre d'affaires, les différentes charges liées directement à l'exploitation telles que l'achat des marchandises, l'achat de matières premières ou bien encore les salaires et les charges sociales.
Une baisse continuelle du résultat d'exploitation est inquiétante pour l'entreprise qui verra à long terme sa rentabilité, sa compétitivité et donc sa survie mise en cause.
Attention toutefois. Il n'est pas rare d'observer des chutes de la rentabilité d'exploitation (Résultat d'exploitation / Chiffre d'affaires) suite à des embauches massives dans des secteurs à fortes croissances tels que pour les SSII.

le Résultat Financier
Pour se développer, une entreprise peut faire appel à ses actionnaires ou plus couramment dans les secteurs matures, aux établissements de crédits. Ces emprunts génèrent tout naturellement des frais financiers qui viennent obérer la performance du Résultat Financier. Dans la plupart des cas, ce dernier est donc négatif. Un résultat financier positif peut donc même être "suspect" selon le secteur d'activités. Un fort résultat financier signifie que l'entreprise perçoit davantage de revenus en plaçant ses liquidités qu'elle n'en dépense en empruntant. Ce déséquilibre peut être conjoncturel. La société dispose d'importantes sommes provenant de la cession d'une branche d'activité. Dans ce cas, l'entreprise aura pour objectif à terme de faire diminuer sensiblement cette "cagnotte" (redistribution aux actionnaires, nouveaux investissements...). Ce déséquilibre peut être aussi structurel. Les entreprises de la grande distribution ont ainsi l'avantage d'être payer au comptant (vente de produits aux clients finaux) et de ne payer ses fournisseurs que 90, voire 120 jours plus tard. Cette différence (appelée Besoin en Fonds de Roulement Négatif) lui permet de placer ses liquidités. Les liquidités sont donc ici davantage liées à l'exploitation même de l'entreprise qu'à un simple aspect financier.

le Résultat Exceptionnel
A étudier avec attention, le résultat exceptionnel peut facilement expliquer qu'une situation déficitaire récurrente se transforme en résultat net fortement bénéficiaire. Une exploitation très rentable peut aussi être masquée par une restructuration du groupe qui augmenterait les charges exceptionnelles. Les produits et charges exceptionnels regroupent tous les éléments non récurrents à l'activité du groupe. Il peut s'agir par exemple de provisions pour des frais de restructurations liés à un plan social. Le résultat d'exploitation pourra être bénéficiaire, mais les fortes charges exceptionnelles grèveront d'autant le résultat net. Ainsi il n'est pas rare dans certaines entreprises, telles qu'Alcatel, d'observer des déficits de plusieurs dizaines de milliards.

Si vous ne deviez ne retenir qu'un seul chiffre à étudier en comparaison du Résultat Net, privilégiez le résultat exceptionnel. Son incidence sur le résultat définitif peut être essentiel.

la Participation des Salariés et l'impôt sur les bénéfices
Ces deux postes sont distingués par l'administration fiscale. Il s'agit de la participation des salariés aux fruits de l'expansion. La mise en place d'un plan de participation peut ainsi accroître sensiblement ce poste. Mais sur le long terme, il reste relativement stable et n'a pas une influence notable sur le Résultat Net.
L'impôt sur les sociétés est, au contraire de la participation, fixé par une décision externe, l'administration fiscale. Le taux d'IS peut ainsi augmenter d'une année sur l'autre. Il est aussi possible que des exonérations dont avaient bénéficié l'entreprise pendant plusieurs années arrivent à leur terme. L'IS se verrait fortement augmenté. A noter que l'IS ne se base pas sur le Résultat Net Avant Impôt, mais sur un résultat fiscal où certains produits / charges sont soit déduits soit réintégrés dans la base de calcul pour tenir compte des dispositifs fiscaux.

Toute variation de l'un de ces éléments peut faire varier de façon importante le montant du Résultat Net et ainsi la perception du grand public, et dans certains cas, des opérateurs, vis-à-vis de l'entreprise.

Quelle est l'utilité du Résultat Net ?


Le principal avantage du Résultat Net réside dans sa forte diffusion dans l'esprit du public. Le Résultat Net est toujours choisi pour illustrer l'annonce des résultats pour une entreprise. Combien de journalistes ont-ils déjà employé le terme de "Résultat d'exploitation" au journal de 20h00 ? Outre cette forte reconnaissance vis-à-vis du public, le Résultat Net est utile à plusieurs niveaux.

le PER ou Price Earning Ratio
Alors que le Résultat Net est connu par la quasi-majorité des français, le PER est connu par la quasi-majorité des investisseurs. Ce ratio se base essentiellement sur le résultat net, le nombre d'actions en circulation ainsi que le cours de l'action. En divisant le cours par le Résultat Net Par Action, vous obtenez le PER. Ce dernier vous aidera à comparer, en théorie, les différentes valorisations de titres évoluant dans le même secteur (grande distribution, aéronautique...).

la Rentabilité Financière et Commerciale
Le Résultat Net est aussi un bon moyen de motivation interne. Ramené au chiffre d'affaires, il permet de calculer simplement une rentabilité commerciale qui pourra faire l'objet de rémunérations sur objectifs par exemple. La rentabilité financière est davantage utilisée par les financiers du groupe pour connaître la rentabilité d'1€ investi dans la société.

l'intérêt politique et social
Compte tenu de sa forte diffusion, l'intérêt politique et social du résultat net est évident auprès du grand public. L'annonce d'un plan social et d'un résultat net important peuvent facilement choquer l'opinion publique et l'entreprise risque ainsi d'essuyer des mesures de boycott. L'annonce de résultat net hors norme peut aussi choquer l'opinion générale. L'entreprise pourrait ainsi perdre de son image de proximité que certains groupes essayent de conserver.

l'intérêt économique
Les actionnaires voient un intérêt quasi-immédiat à l'annonce d'un important résultat net, une distribution de dividendes tout aussi abondante. Les dividendes sont en effet naturellement prélevés sur le résultat net de l'entreprise. Un faible résultat net peut engendrer une baisse significative voire l'absence de dividendes. L'annonce du résultat net peut aussi être perçue comme un message fort (communication financière). Le résultat net n'est plus ici qu'un instrument destiné à donner à l'entreprise l'image d'une société qui réussi dans son domaine d'activités.


Téléchargez gratuitement le guide des premiers pas

Les limites d'une approche par le Résultat Net ?


Comme observé dans la décomposition du Résultat Net, ce dernier n'est qu'un des aspects financiers de l'entreprise. Tout ne peut être rattaché à lui. Il est donc utile si l'on souhaite l'utiliser de le corriger, et ainsi d'utiliser un résultat net corrigé, bien plus stable sur le long terme.
De plus suivant les méthodes comptables utilisées, tel groupe peut annoncer un déficit ou un bénéfice ! Nous donnerons juste l'exemple d'une puissante compagnie allemande qui souhaitant s'introduire sur le marché US et a donc été dans l'obligation d'établir des comptes aux normes américaines. Qu'elle ne fut pas la surprise des dirigeants en constatant que suivant les méthodes américaines, pourtant très souples, le compte de résultats faisait apparaître un léger déficit contre un important bénéfice suivant les méthodes allemandes. Résultat Net : agrégat à manier avec beaucoup de prudence.