Téléchargez gratuitement le guide des premiers pas

Rebondir après un échec boursier

Bourse pratique

Perdre en bourse n'est pas quelque chose à laquelle vous pourrez échapper tout au long de votre carrière d'investisseurs. Qu'il soit ponctuel, passager, récurrent, ou épisodique, l'échec est un événement qui doit faire parti de votre plan de trading. Vous devez l'appréhender avant même qu'il ne se présente, car quelque soit vos compétences, vous aurez à subir des échecs boursiers. L'essentiel n'est plus alors de tout faire pour éviter l'échec, au risque d'obtenir des performances médiocres, mais plutôt de tout mettre en oeuvre pour apprendre à rebondir.

La meilleure façon de réagir à un échec s'appuie d'abord sur votre réaction lors de vos périodes d'euphorie boursière. En effet, accepter ses pertes est bien plus simple si vous n'avez pas crié sur tous les toits vos plus-values. En effet, rester humble est une condition sine qua none pour rebondir correctement après une perte. Même s'il est toujours valorisant d'annoncer ses gains, réfléchissez plutôt sur le long terme, et non sur une ou deux opérations, même largement gagnantes. La perte n'est pas honteuse. C'est pourtant ce sentiment de honte et de culpabilité qui risque de vous miner si vous avez par trop mis en avant vos plus-values.

Afin de rebondir au mieux après un échec, vous devrez d'abord assumer cet échec. Certes, vous ne pourrez éviter les pertes tout au long de votre carrière, mais si vous dégagez une perte, vous ne pourrez vous en prendre qu'à vous. C'est vous qui avez décidé de prendre position sur cette valeur. N'en blâmez pas les autres, et surtout pas les conseilleurs. Vous êtes le seul décisionnaire. Ne cherchez pas à vous à trouver des excuses. Il n'est pas difficile de se dire que vous n'étiez pas dans les meilleures dispositions, que vous étiez fatigué, ou encore que la pluie était au rendez-vous. C'est votre seul et unique faute. D'un autre côté, ne vous considérez pas comme le plus mauvais trader du monde car vous avez perdu gros. C'est le propre de tous les traders, même les plus expérimentés. Les plus grosses fortunes d'aujourd'hui, nées d'investissements boursiers, ont subi des revers parfois conséquents. Mais dans tous les cas, assumez vos décisions, toutes vos décisions, bonnes ou mauvaises.

Que l'échec provienne d'une seule opération boursière désastreuse ou d'une série de mauvaises décisions, vous devrez toutes les analyser. Chaque perte devra être analysée avec soin. N'hésitez pas à cesser totalement tout trading durant cette phase d'analyses. Bien comprendre le pourquoi du comment est indispensable pour rebondir. La perte pouvant s'expliquer de multiples façons, il est essentiel d'en connaître les vraies raisons pour améliorer son plan de trading. Ainsi, l'échec peut s'expliquer par un excès de confiance, la surpondération d'un titre dans votre portefeuille, une prise de risque excessive, l'effondrement d'une bulle spéculative, etc. Chaque raison se traduira par une modification différente de votre plan de trading. Si l'excès de confiance est la raison essentielle de votre échec, n'hésitez pas à vous fixer un cadre plus restrictif dans vos investissements, et surtout un cadre déconnecté de vos émotions. Si vos émotions risquent de vous conduire à la ruine, faites en sorte de diminuer leur impact sur vos trades. Cette prise de recul nécessaire à cette analyse peut être de seulement quelques jours ou de plusieurs semaines. Restez trop longtemps déconnecté des marchés financiers peut être plus néfaste qu'autre chose. Ne pas prendre assez de recul risque également de ne pas vous laisser assez de temps pour comprendre vos erreurs. Bien évidemment si vous êtes quasiment acculé à la ruine boursière, ne vous contentez pas de quelques jours. La prise de recul dépend ainsi directement du montant de la perte et de son impact sur votre profil d'investissement. On ne passe pas d'un profil de day trader à celui d'un investisseur à long terme, en quelques jours.


Téléchargez gratuitement le guide des premiers pas

Une fois l'échec assumé, et la perte comprise, vient le nécessaire moment de la refonte de votre plan de trading. Car quelque soit votre profil d'investisseur, trader effréné ou bon père de famille, vous vous devez d'avoir un plan de trading. Il peut être des plus simples en précisant simplement la répartition du risque de votre portefeuille selon la zone géographique ou encore le secteur, ou très complexe définissant jusqu'à la perte maximale par opération. Ce plan de trading définira dans tous les cas les risques que vous êtes prêt à prendre. Il va sans dire qu'en cas d'échec majeur, votre profil de risque en sera modifié. Votre attirance pour le risque diminuera sensiblement. Il ne faut toutefois pas que cette aversion au risque ne vous coûte votre potentiel de rentabilité. Une trop grande peur du risque et votre portefeuille peut voir sa performance fondre comme neige au soleil. Durant la période de reprise d'activité, étudiez avec précision chacun de vos trades, réussi ou raté. Vous affinerez ainsi votre plan de trading pour tenir compte de votre nouveau profil.

L'échec n'est pas une fin en soi et il doit même être utilisé pour perfectionner vos techniques et affiner vos compétences. Thomas Edison, célèbre inventeur américain, notamment connu pour avoir créé l'ampoule électrique et la General Electric, aurait ainsi déclaré "Je n'ai pas subi 999 échecs, j'ai découvert 999 façons de ne pas créer d'ampoules électriques.".