Krachs boursiers



Téléchargez gratuitement le guide des premiers pas

Un rebond L ? U ? V ? ou W ?

A chaque crise économique revient la lancinante question de savoir : quand viendra le rebond ? En effet, le rebond arrive toujours que ce soit au bout de plusieurs années ou de plusieurs mois. Mais autant il est difficile de prédire la fin de la baisse, autant il est difficile de prédire la forme du rebond. Chaque crise porte en elle les caractéristiques de son rebond, et les politiques de relance doivent s’adapter. Un investissement massif dans une mauvaise période peut être inutile.

Il existe plusieurs types de rebonds qui découlent d'une crise économique. Ces rebonds peuvent eux même porter les germes d'une future crise. Les politiques aiment à essayer de deviner quel type de rebond suivra une crise. Ces rebonds sont au nombre de 4, auquel nous en rajouterons un 5ème. Chaque crise se traduit par une baisse rapide de la production économique, mais les rebonds ne sont pas aussi rapides. Les rebonds se classent en fonction de la forme qu'ils peuvent avoir. Les lettres semblent donc idéales pour les désigner.

le rebond L
Ce type de rebond est sans doute la hantise des économistes et des politiques. Après une forte baisse, une croissance très faible et très molle s'installe. Plusieurs années seront nécessaires pour que l'économie retrouve des niveaux équivalents aux années d'avant crise. Ce type de rebond peut se retrouver sur une crise qui a profondément mis à mal un secteur. Ainsi la crise de l’Internet dans les années 2000, s’est traduite par un rebond en L.

le rebond U
Rebond privilégié par plusieurs économistes. Il permet un fort retour de la croissance après une période de croissance lente. Les marchés ont le temps de purger en profondeur leurs excès, et la croissance repart sur de bonnes bases.


Téléchargez gratuitement le guide des premiers pas

le rebond V
Un rebond tout aussi rapide que la crise économique qui l'a précédé. Mais ce type de rebond est parfois jugé trop rapide, et peut se traduire par la reconstitution rapide d'une bulle spéculative, qui se dégonflera à ton tour. Ce type de rebond est lié à une crise qui n’a pas détruit le tissu économique du pays. Toute l'économie doit en effet pouvoir rebondir rapidement. Pour les crises majeures, l'outil productif a été en partie démantelé pour tenir compte des nouveaux niveaux de production, et il est donc difficile de relancer toute l'économie rapidement.

le rebond W
Ce type de rebond se traduit par une fausse remontée. Une sorte de soufflet qui retombe de lui-même avant d'afficher un vrai retour d’une croissance plus durable. Ce type de rebond peut avoir des effets psychologiques désastreux, car les ménages sont souvent déçus par le faux rebond.

le rebond « tête épaule inversée »
Les investisseurs qui se servent de l'analyse technique connaissent bien cette figure. Cette dernière se décompose de deux épaules et d'une tête. Dans notre cas, la tête correspond au point bas de la crise, et les deux épaules à deux paliers, l'un à la baisse l'autre à la hausse. Ce type de rebond se caractérise surtout par ses périodes de baisse.

A chaque crise, son rebond. Mais chaque économie nationale pourra réagir de façon différente, et un pays peut très bien sortir de la crise d’une façon différente de son voisin. Mais dans tous les cas, les crises économiques se terminent toujours par un rebond. La crise de 1929 à laquelle on compare souvent la crise de 2009 a vu une longue période de récessions à cause du protectionnisme dont on fait preuve les états.