Téléchargez gratuitement le guide des premiers pas

Ratios du bilan ou comment étudier le bilan

La comptabilité est autant un recueil de normes précises qu'un formidable outil d'analyses financières. Son formalisme permet de comparer facilement toutes les entreprises, et ainsi de sélectionner les sociétés dans lesquelles vous désirez investir. Le bilan est l'un des éléments comptables indispensables mais aussi un document obligatoire. Il permet de fixer, à un instant t, à la date de clôture des comptes, le patrimoine de l'entreprise au sens large. Le bilan se décompose entre un passif regroupant les ressources de l'entreprise, et l'actif représentant l'utilisation de ces ressources.

Pour le commun des mortels, le bilan reste un document touffu et bien peu compréhensible. Mais il peut être riche d'enseignements pour qui souhaite s'investir dans l'analyse fondamentale. Pour se faire, plusieurs ratios sont à votre disposition afin d'analyser au mieux le bilan d'une entreprise. Ces ratios sont à utiliser pour une analyse de long terme. Il va sans dire qu'on ne décide pas de se positionner sur un titre sur trois semaines parce que le bilan clôturé il y a 6 mois présente de bons ratios.

Indépendance financière
Une société se doit d'être en partie indépendante. Ainsi, une part conséquente des ressources financières doit provenir des actionnaires mais aussi des profits générés par le passé. Le ratio d'indépendance financière se calcule en divisant les capitaux propres (capital social, réserves, prime d'émission, etc.) par les capitaux permanents. Ces derniers regroupent les capitaux propres ainsi que les dettes à long terme. L'utilisation de dettes à long terme est conseillée pour les entreprises, mais elles ne doivent pas être trop élevées. Trop de dettes à long terme réduira fortement la capacité d'endettement dans l'avenir, et donc ses marges de manoeuvre.

Autonomie financière
L'endettement à long terme n'est pas la seule ressource de l'entreprise. Le passif du bilan se décompose ainsi en capitaux propres, dettes à long terme, et passif à court terme. Ces derniers correspondent le plus souvent aux dettes fournisseurs, sociales et fiscales. Le ratio d'autonomie financière permet de connaître le poids des capitaux propres dans l'ensemble des sources de financement de l'entreprise. Plus ce poids est élevé, plus l'entreprise est autonome vis à vis de l'extérieur. Une entreprise trop dépendante d'acteurs extérieurs est plus vulnérable.

Le ratio d'autonomie financière se calcule en divisant les capitaux propres par le total du passif du bilan.

Ratio de remboursement des dettes à long terme
Les dettes à long terme de l'entreprise se doivent d'être remboursées. Elles sont remboursées de façon régulière. Les flux de trésorerie nécessaires à ces remboursements se retrouvent au sein de la capacité d'autofinancement. Ainsi, pour connaître en combien d'années les dettes à long terme seront soldées, il convient de diviser le montant des dettes à long terme par la capacité d'autofinancement ou CAF. Ce ratio est souvent de quelques années. Les entreprises empruntent en effet le plus souvent sur 7 à 10 années. Il n'est ainsi pas rare que ce ratio ne soit que de 3-4 ans.

Capacité d'endettement
Si les dettes sont trop élevées, l'entreprise ne pourra continuer son développement par l'endettement. Il devra faire appel à ses actionnaires. Une démarche plus compliquée et souvent mal perçue quand il s'agit de régler un problème d'endettement. Pour connaître la capacité d'endettement actuel de l'entreprise, il convient de diviser les capitaux propres par les dettes à long terme. Un ratio inférieur à 1 marque un endettement à long terme supérieur aux capitaux propres.

Outre le passif, l'actif est un élément essentiel du bilan. Il correspond à l'utilisation des ressources de l'entreprise. Il peut ainsi s'agir des immobilisations telles que les usines, les terrains ou les machines et le fond de commerce, mais aussi des délais de paiements accordés aux clients.

Etat de l'outil industriel
Une machine outil performante et l'entreprise dégagera une rentabilité supérieure à une société dont les machines datent de plusieurs décennies. A défaut de connaître la date d'acquisition de chaque machine, l'actif du bilan donne de bonnes indications. En divisant les immobilisations corporelles nettes par les immobilisations corporelles brutes, on peut estimer la performance de l'outil de production. Si les immobilisations ont été totalement amorties, l'outil de production est plus qu'ancien et donc moins productif que des machines plus récentes.

Une autre façon de calculer cette obsolescence est de diviser l'ensemble des amortissements par le montant des immobilisations brutes.

Financement des immobilisations
La gestion de bon père de famille place comme constat qu'une ressource à long terme doit financer un besoin à long terme. Une immobilisation doit ainsi être financée par des capitaux propres et/ou des dettes à long terme et non par des découverts bancaires. En pratique, il est plus dur d'équilibrer ces deux éléments. Pour savoir si l'entreprise ne s'éloigne pas trop de cet objectif, le ratio de financement des immobilisations est là pour vous. Il vous suffira de diviser les capitaux permanents par les immobilisations nettes.

Poids des immobilisations, et de l'actif circulant
Certaines entreprises se doivent d'avoir un lourd outil industriel afin de satisfaire leurs clients. C'est notamment le cas de l'industrie sidérurgique dont les besoins en immobilisations sont très élevés. Il vous faudra alors comparer ce ratio par rapport à d'autres entreprises du même secteur. Toute différence par rapport à la moyenne du secteur se devra d'être analysée avec soin. Plus les besoins financiers pour lancer une société sont élevés, plus les entrants potentiels seront limités, ce qui favorise alors les freins à l'entrée du marché.


Téléchargez gratuitement le guide des premiers pas

Pour calculer le poids des immobilisations, vous devrez diviser le montant des immobilisations corporelles nettes par le montant total de l'actif.

Le poids de l'actif circulant est aussi à étudier selon le même principe, mais en divisant le montant total de l'actif circulant par l'actif total du bilan.

Ces ratios ne sont que des pistes de travail parmi d'autres afin d'étudier le bilan d'une entreprise. Ces bilans sont communiqués annuellement par les entreprises. Il s'agit là d'une obligation légale afin de permettre aux actionnaires mais aussi aux fournisseurs d'avoir une meilleure vision de l'entreprise.