Téléchargez gratuitement le guide des premiers pas

Ratio de Treynor ou comment étudier le couple rentabilité / risque

Confier son épargne à un tiers afin de le faire fructifier est loin d'être une démarche facile. Les gestionnaires de fonds sont nombreux et il est très difficile pour un néophyte de choisir l'OPCVM le plus rentable pour un niveau de risque déterminé. En effet, une grande part de la rentabilité de votre investissement dépendra du risque que vous engagerez. Plus ce risque est élevé, plus la rentabilité élevée devra l'être. Pourquoi un investisseur prendrait un risque plus élevé pour une rentabilité moindre ? Toutefois, à risque équivalent, la rentabilité peut être différente. Cet excès ou ce manque de rentabilité s'explique alors par la compétence, ou l'incompétence du gestionnaire.

Dans les années 60, plusieurs économistes ont mis en place des calculs destinés à mesurer la performance des portefeuilles d'actifs financiers. Le ratio de Treynor est l'un de ces outils. Développé par Jack Treynor en 1965, il consiste à déterminer la rentabilité d'un actif ou d'un portefeuille en fonction du risque pris. Un risque faible implique un rendement faible, mais à risque équivalent, le rendement peut être plus ou moins élevé. Le ratio de Treynor est encore largement utilisé aujourd'hui et est présenté par les comparateurs d'OPCVM afin de faciliter vos choix d'investissements. Toutefois, il faut garder à l'esprit que les performances passées d'un actif ne préjugent en rien des performances futures. La très bonne performance d'un fonds en année n peut se révéler catastrophique en année n+1.

Le Ratio de Treynor se distingue du ratio de Sharpe, très similaire, par son dénominateur. Alors que le ratio de Sharpe utilise l'écart type, le Ratio de Treynor utilise le Beta, ou niveau de risque. Le ratio de Treynor se calcule ainsi :

( Rp - Rf ) / Bp

Avec
Rp : Rentabilité du portefeuille. Il s'agit simplement du rendement en valeur absolue que le fonds a délivré l'année précédente;

Rf : Taux sans risque. Ce taux correspond à un investissement sans risque. Ainsi, un placement en emprunts d'Etat peut être qualifié de sans risque, car il n'y qu'un risque très très faible de perdre le montant de son épargne. En contrepartie, le rendement reste très faible;

Bp : le Beta du portefeuille désigne le risque engagé par le gestionnaire pour générer sa rentabilité.


Téléchargez gratuitement le guide des premiers pas

Le ratio de Treynor va ainsi permettre de calculer l'excès de rentabilité par rapport à un risque précis. L'investissement pourra alors choisir le fonds qui pour un risque donné, apportera la meilleure performance. Il va sans dire que ces fonds doivent être comparés à catégorie équivalente. On ne compare pas le ratio de Treynor d'un fonds d'actions asiatiques, à un ratio provenant d'un fonds obligataire.

Le ratio de Treynor est donc un outil, parmi d'autres, à prendre en compte au moment de la sélection de votre OPCVM. Toutefois, vous obtiendrez de meilleures performances en choisissant au mieux la catégorie de l'OPCVM ainsi que sa zone géographique. Le ratio de Treynor n'intervenant qu'une fois tous ces critères choisis.