Téléchargez gratuitement le guide des premiers pas

Rachat de crédit, de vraies économies ?

Crédit

Rachat de crédits, regroupement de crédits, refinancement de dettes... autant de termes pour désigner la même opération financière à savoir le regroupement de plusieurs crédits afin de n'en former plus qu'un seul, dans le but de réduire plus ou moins sensiblement le montant des échéances mensuelles. Le rachat de crédits a connu son envolée au début des années 2000. De nombreux courtiers se sont spécialisés dans ce secteur si particulier et ont poussé les banques à réagir, en proposant elles-mêmes ce genre d'opérations.

Le rachat de crédits peut s'inscrire dans la lignée du développement des prêts à la consommation et plus précisément des crédits dits revolvings ou permanents. Les français peuvent ouvrir plusieurs lignes de crédits auprès d'organismes financiers dans la même journée pour acheter canapé, four ou encore voiture, et les vérifications restent bien faibles. Ainsi, il n'est pas rare pour un ménage de voir ses dettes s'accumuler et les mensualités à rembourser s'envoler. En France, il est d'usage de dire qu'un taux d'endettement raisonnable consiste à n'utiliser qu'1/3 de ses revenus à rembourser divers crédits. Or ce taux théorique peut être très largement dépassé si l'on n'y prend garde. Il n'est plus rare malheureusement de voir des couples verser 70% de leurs revenus en remboursement de crédits.

Cette envolée du taux d'endettement peut s'expliquer par divers facteurs :
- multiplicité des crédits à la consommation;
- perte d'un emploi;
- accidents de la vie : divorce, décès...

Tous ces facteurs et bien d'autres encore peuvent transformer quelques petits crédits en véritable cauchemard au quotidien. Le couple ne peut plus faire face aux mensualités et se retrouve rapidement surendetté, leurs remboursements ne couvrant plus le montant des intérêts générés chaque mois.

Une solution devenue fréquente consiste donc à regrouper l'ensemble des crédits de la famille pour n'en faire plus qu'un, avec pour objectif de diminuer le montant des mensualités. Au lieu de rembourser 4 crédits permanents pour un taux d'endettement supérieur à 70% et à un taux d'intérêt bien supérieur à 15%, vous ne rembourserez plus qu'un seul crédit, à un taux d'intérêt inférieur à 10% et vous procurant ainsi un taux d'endettement inférieur à 30%. Cette opération a de plus le mérite de simplifier votre budget. Vous n’avez plus qu’un seul crédit à gérer au lieu de plusieurs. Mais par quel miracle tout cela est-il possible ?

Il ne s'agit pas d'un miracle mais d'une simple réalité financière. Plus vous mettez de temps à rembourser un crédit, plus vos mensualités seront faibles. Prenons un exemple. Si vous empruntez 60.000 euros à un taux de 5% sur 20 ans, vous rembourserez 395,97€ chaque mois. Si votre durée d'emprunt passe à 30 ans, votre échéance tombera à 322,09€. Certes vous diminuez vos mensualités de 73,88€, mais à quel prix ? En effet, plus un emprunt est long à rembourser, plus cet emprunt vous coutera cher au final. Dans notre exemple, vous aurez remboursé environ 95.000€ sur 20 ans, mais sur 30 ans la note est de près de 116.000 euros, soit un surcout de plus de 20.000€ pour un emprunt initial de seulement 60.000€. Le rachat de crédit peut en partie compenser ce surcoût par un taux d’intérêt inférieur. Toutefois, si l’essentiel de vos crédits se compose de crédits permanents à des taux bien supérieurs à 15%, le rachat de crédits à un taux plus classique peut s’avérer être moins couteux que prévu.


Téléchargez gratuitement le guide des premiers pas

La baisse du taux d'endettement a donc un prix, la forte augmentation du coût du crédit. La plupart des sociétés spécialisées dans le rachat de crédits utilise le terme d'économies alors qu'en réalité, vos crédits vous couteront bien plus. Toutefois, la course à l'endettement n'a parfois d'autres fins que celle du rachat de crédits. Afin d'éviter toute déconvenue, nous vous conseillons de regrouper vos crédits avant que vous ne pouviez plus faire face à vos dettes. Cela vous permettra de négocier plus facilement auprès des banques qui pourraient être intéressées par vos dettes. N'hésitez pas à comparer les différentes offres des banques et à éviter de choisir le premier courtier venu sur Internet qui vous promettra monts et merveilles.