Téléchargez gratuitement le guide des premiers pas

Swing trading, scalping ou day trading ?

Day Trading

Trader sur les marchés n'est pas quelque chose qui s'improvise. On ne se lance pas dans le trading comme on se lance à la conquête d'un gâteau au chocolat. Les débutants sont rapidement sacrifiés à l'autel de la Finance pour le plus grand bonheur des traders expérimentés. Le trader débutant devra donc se connaître soi même avant de faire ses premiers pas. Ainsi, un particulier qui stresse pour la moindre perte d'argent, devra peut être se limiter à du très long terme. Pour les traders particuliers les plus actifs, il existe à ce jour trois types de trading : le swing trading, le day trading et le scalping.

Ces trois trading répondent à des caractéristiques très particulières, et alors qu'un trader particulier pourra obtenir d'excellentes performances en swing trading, il peut se retrouver en déconfiture financière avec du scalping. Autant dire, que le choix de telle ou telle méthode est essentielle à vos futures performances boursières.

Swing trading
Le swing trading est une excellente façon de débuter en trading en limitant son stress. En effet, le swing trading est un trading donc les titres sont détenus de quelques jours à plusieurs semaines. La durée de détention n'est pas connue avant le débouclage de la position. C'est un style de trading où l'investisseur est un suiveur. Il recherche la tendance d'un titre, essaye de se placer au début du mouvement, puis attend le point de retournement afin de déboucler sa position. Il ne connaît pas la fin de la tendance au moment d'ouvrir sa position. Il maximise ainsi ses gains, et limite ses risques en suivant la tendance. Le plus complexe bien évidemment est de fixer le point de retournement. Trop tôt et vous perdez une part de vos gains potentiels. Trop tard, et le titre peut rechuter rapidement.

Toutefois, le risque est loin d'être nul en swing trading. La durée de détention pouvant être de plusieurs semaines, les risques d'un événement exceptionnel pouvant chambouler les cours pendant cette période s'en retrouvent multiplier. Cet inconvénient sur cette durée de détention est aussi son principal avantage. Le trader peut prendre davantage le temps de la réflexion, et laisser courir ses gains. Il n'est nullement obligé de rester scotché sur son écran.

Day trading
Le day trading fut le type de trading le plus à la mode à la fin des années 90 et au début des années 2000. Les brokers sur Internet permettaient enfin aux particuliers d'agir réellement rapidement sur les marchés. Des nouveaux traders débutants arrivent alors en masse en bourse, et se passionnent pour le day trading. Le principe est simple. Votre objectif est de multiplier les plus-values, et les aller-retours tout au long de la journée, en prenant bien soin de ne conserver aucune position après la clôture de la séance. Le day trader se retire ainsi le risque existant entre la clôture d'une séance, et sa réouverture. En France, le day trading était à l'époque quasi exclusivement ciblé sur le marché Actions, pour les particuliers. En fermant leurs positions, le risque du gap d'ouverture disparaissait naturellement.

Le day trading reste toutefois un style de trading très prenant. Il est nécessaire de rester connecté tout au long de la journée. Certes vous ne pouvez rentrer sur le marché que l'après midi, mais cela impliquera que vous deviez solder rapidement vos positions, pour être non exposé, hors séance, au risque overnight.

La durée de détention dépend du titre. Elle peut n'être que de quelques minutes à plusieurs heures. Tout dépend de l'évolution du titre. L'analyse fondamentale peut être utilisée pour faire du day trading, notamment avec l'annonce de résultats, qui peut être déclencheur de tendance (swing trading) ou encore la signature d'un nouveau contrat (réaction rapide du marché), mais la plupart des day traders se base sur des indicateurs techniques, comme les bandes de Bollinger ou les moyennes mobiles.

Scalping
Le dernier mais non des moindres, le scalping. Ce style de trading est clairement devenu possible aujourd'hui grâce aux progrès technologiques. Les premiers brokers ont permis le développement des day traders, la vitesse actuelle de connexion à Internet et la puissance des ordinateurs permettent aujourd'hui de faire du scalping de qualité. Le scalping est une forme de trading très agressive. Elle consiste à multiplier les opérations dans le but de profiter des micro variations de cours. Le scalpeur ne cherche pas à gagner 50% sur une valeur, mais à gagner 20 euros sur un aller/retour. Le gain global se faire alors par la quantité des opérations réalisées dans la journée.

Un scalper peut ainsi réaliser plusieurs dizaines, voire centaines d'opérations par jour, certaines de quelques secondes, d'autres de quelques minutes. La multiplication des gains réguliers et limités est la clé du suspect du scalping. Mais attention, ce trading est limité à quelques particuliers déjà très expérimentés. Le scalping est à fuir si vous êtes encore débutant. Il est nécessaire par exemple que le scalpeur sache placer avec soin ses stop loss. Ces derniers limiteront les pertes en cas de chutes du titre. L'objectif est de multiplier les gains, et de limiter les pertes. Toutefois, le scalpeur sait qu'il devra générer bons nombres d'opérations perdantes, quelque soit sa stratégie.


Téléchargez gratuitement le guide des premiers pas

Le scalping est un trading très prenant, très stressant. Point question de se laisser distraire quand vous placez votre argent pour quelques secondes. Cette forte disponibilité et le besoin d'une très forte liquidité font du Forex ou des CFDs les marchés idéaux pour le scalping. Les indicateurs de sélection de titres sont ici propres à chaque trader. Certains utiliseront les bandes de Bollinger, d'autres le RSI, d'autres développent leur propre outil. L'idéal est de choisir l'outil que vous maîtrisez le mieux.

Scalper, swing trader ou encore day trader sont autant de façons de faire du trading qui s'offrent désormais à tout à chacun ou presque. Vous devrez alors fixer vous mêmes vos limites. Choisir son style de trading, c'est aussi la première étape de vos performances boursières futures.