Téléchargez gratuitement le guide des premiers pas

Psychologie du petit porteur

Premiers Pas

La Finance n'est pas faite uniquement de chiffres. C'est avant tout et surtout un domaine de l'humain. Et oui ! Contrairement à ce que l'on pourrait penser, l'Humain a une place non négligeable dans l'évolution des marchés financiers. Même si de nombreux ordres sont gérés automatiquement, il n'en reste pas moins que ces systèmes ont été développés par des individus. Ces mêmes individus qui agissent parfois avec émotions, bien loin d'un raisonnement clair et logique que mérite les marchés boursiers. En tant que particulier, vousn'échapperez pas à des réactions parfois plus proches de l'hystérie que la réaction saine.


Sponsorisez cet article !

Le schéma ci-dessous est tiré du livre "L'Analyse technique" de Thierry Béchu et Eric Bertrand. Une bible pour les investisseurs. Il condense en un simple schéma toutes les réactions psychologiques qu'un petit porteur, dans son sens le plus noble, peut ressentir devant l'évolution des cours de ses actions. Il va sans dire que chacun d'entre nous à un moment donné a eu ce type de comportement que l'on pourrait qualifier a posteriori de suicidaire pour une gestion à long terme. Il convient donc de s'y préparer afin d'en éviter les pires aspects. Tout perdre en bourse rapidement n'est pas le fait des seuls spéculateurs. Un simple particulier peut aussi perdre une grande partie de son patrimoine en se laissant griser. Plusieurs opérations réussies peuvent contribuer à un échec plus grand.

Il n'est pas rare que les investisseurs essayent de prédire l'évolution des cours de bourse avec l'analyse technique. Cette dernière se base totalement sur la psychologie du marché, et de ses investisseurs. Déceler la phase dans laquelle se trouve un titre, peut ainsi être synonyme de forts gains pour l'investisseur. Distinguer les zones d'accumulation et de distribution vous éviteront de grandes déconvenues.

Décryptons le schéma ci-contre.

1. Le titre est dans une tendance haussière marquée. L'investisseur s'en aperçoit mais tardivement. Il ne se positionne pas, mais préfère seulement suivre la valeur.

2. L'investisseur prend une décision, mais ne se positionne toutefois pas immédiatement. Il pense que les cours vont continuer à monter, mais attend une légère baisse pour se placer.

3. Premier faux pas de l'investisseur. Il voulait attendre une baisse du titre pour se placer, mais au final il achète sur une nouvelle hausse. L'investisseur doit respecter ses propres règles de conduite.

4. La poursuite de la tendance haussière conforte la position de l'investisseur. Il pense déjà avoir réussi son opération alors qu'elle débute à peine. Ce premier succès va aussi être le symbole de sa perte à venir.

5. Le titre a basculé. La pression vendeuse est trop forte et entraîne la chute du titre. L'investisseur ne doute pas, bien au contraire.

6. L'investisseur découvre la moyenne à la baisse. Cette technique vise à augmenter la taille de sa position à un cours inférieur au premier cours. De fait, le prix de revient unitaire baisse, et une petite remontée permet de combler plus rapidement sa perte initiale. En doublant sa position, l'investisseur double aussi son risque, sur une valeur qui semble s'installer en tendance baissière.

7. Le petit porteur commence à comprendre qu'il ne retrouvera jamais son investissement initial. Il ne réfléchit plus en terme de plus-values, mais à limiter ses moins-values. Toutefois, il conserve ses titres.

8. L'investisseur ne comprend plus. Il s'entête. Il se cherche des justifications de long terme pour une tendance à court et moyen terme.

9 et 10. L'investisseur a presque abandonné sa position. Il détient toujours les titres mais s'en désintéresse presque. Il est inactif face à des marchés très actifs.

11. L'investisseur accepte enfin son erreur. Il déboucle sa position et enregistre une très forte moins-value. Moins value qu'il aurait pu éviter en coupant ses pertes bien plus tôt, et surtout en évitant de doubler sa ligne.


Téléchargez gratuitement le guide des premiers pas

12 et 13 et 14. La position est débouclée mais l'investisseur continue à suivre la valeur. Il veut se rassurer en essayant de prouver que c'était le bon moment pour vendre. Plus le titre baissera, et plus il sera rassuré sur ses éventuels talents d'investisseur.

15. Le titre monte. L'investisseur ne comprend pas cette hausse. Il n'avait pas compris la baisse. Il ne comprend pas la hausse.

16 et 17. La hausse se poursuit. Il ne comprend toujours pas l'engouement des investisseurs pour le titre, et essaye de se convaincre que c'est passager, voire bien trop rapide.

18. L'investisseur continue à s'inventer des compétences. Il pense maintenant qu'il avait anticipé la hausse.

19. Le titre est très haut, mais à un niveau moins élevé que lors de son premier investissement. Oubliées les moins values, il décide de se positionner à nouveau... mais trop tard.

Il est inutile de croire que vous éviterez de tomber dans ces aléas. Mieux vaut donc les connaître pour réagir rapidement. Si vous êtes intéressé par l'analyse technique, nous ne pouvons également que vous conseiller le livre de Thierry Béchu et Eric Bertrand, qui vulgarise à merveille l'analyse technique.