Téléchargez gratuitement le guide des premiers pas

Placement et Placement Garanti

Introductions

S'introduire en bourse pour une entreprise impose un formalisme strict. Les modalités d'introductions doivent ainsi être choisies avec rigueur pour éviter toute déconvenue pour l'entreprise. La procédure de placement est utilisée lors d'une introduction pour permettre à l'entreprise de disposer d'un actionnariat stable d'investisseurs institutionnels. Cette offre est souvent couplée à une Offre à Prix Ouvert pour permettre une meilleure liquidité du titre, et par la même une meilleure valorisation.

Le placement est la procédure la plus atypique des procédures d'introductions. Elle représente, le plus souvent, entre 85 et 90% du montant de l'opération.

Pourquoi une procédure spéciale ?


Le Placement permet à une entreprise de stabiliser son actionnariat mais aussi de garantir la bonne réussite de son introduction. Le Placement est une procédure réservée aux investisseurs institutionnels (banques, assurances, etc...). Ces investisseurs disposant de capacités d'investissement importantes ne se contenteraient pas de quelques titres lors d'une introduction.

Prenons l'exemple d'une société qui décide de s'introduire. La demande est massive pour l'achat de titres. Si les investisseurs institutionnels et les particuliers étaient traités sur un pied d'égalité, certains "zinzins" n'obtiendraient que quelques dizaines de titres contre plusieurs milliers demandés. Les investisseurs institutionnels se lasseraient vite de cet état de fait et ne participeraient plus aux introductions.

C'est pourquoi la procédure du Placement a été développée. La société réserve aux investisseurs institutionnels une part très souvent importante (85-90%) du montant de l'opération. Le nombre d'actions attribuées est donc nettement plus élevé pour les institutionnels, que pour les particuliers.

Fonctionnement du Placement


Réservé aux institutionnels, le Placement a un mode de fonctionnement très différent d'une procédure "réservée" aux particuliers.
L'entreprise qui s'introduit choisit un ou plusieurs établissements bancaires pour constituer un syndicat bancaire. Ce dernier, dirigé par un établissement chef de file, se charge du placement des titres offerts aux institutionnels. Ces derniers qui désirent acquérir des titres formulent leurs offres dans une fourchette de prix pré-établie. L'établissement chef de file collecte la totalité des ordres suivant la technique dite du "livre d'ordres" ou "book building". Ce n'est pas Euronext qui centralise les ordres mais bien l'établissement chef de file.

Le Placement n'a qu'un seul inconvénient mineur pour les institutionnels : le prix. En effet, le cours définitif d'un Placement doit être au minimum correspondre au premier cours coté, mais il peut arriver que le cours soit supérieur à ce premier cours. Ainsi les institutionnels peuvent verser un montant supérieur à celui versé par les particuliers. Mais en contrepartie, leurs lignes d'actions seront conséquentes.

Résultat de l'introduction


La clôture de l'introduction elle-même diffère également d'une procédure classique. Alors que dans une procédure classique, chaque investisseur est assuré de disposer d'un taux de service identique proportionnel, il n'en est rien pour l'investisseur institutionnel. L'attribution des titres est réalisée de manière discrétionnaire. Cela signifie que l'établissement chef de file, sous les directives de l'entreprise, décide quels institutionnels verront leurs ordres exécutés ou non. Une entreprise spécialisée dans l'équipement automobile pourra ainsi logiquement refuser qu'une société de production de voitures prennent une part importante du capital via une introduction.

Une fois l'attribution des titres réalisée, l'établissement chef de file transmet à Euronext le récapitulatif des titres attribués.


Téléchargez gratuitement le guide des premiers pas

Le Placement Garanti


Le Placement Garanti diffère peu du Placement. Le Placement Garanti est accompagné d'une "assurance" qui oblige le syndicat bancaire à acheter les titres qu'ils n'ont pas été capables de placer auprès des institutionnels. Cette garantie a un coût qui s'ajoute au coût global de l'introduction en bourse.

Les expressions "coller" ou "manger du papier" sont souvent utilisées pour désigner un établissement de crédit qui n'a pas réussi à placer tous les titres. Il se retrouve "coller avec du papier" : détendeur de titres qu'ils ne souhaitaient pas acquérir. Il n'est pas rare par la suite de voir ce même établissement recommander à l'achat ce titre par l'intermédiaire de ces analystes financiers afin de céder ses titres.