Téléchargez gratuitement le guide des premiers pas

Partir en vacances l'esprit tranquille

Premiers Pas

Combien d'entre vous ont gardé un mauvais souvenir de leur retour de vacances d'été en regardant leur portefeuille boursier ? Certainement beaucoup. Après avoir pris quelques vacances bien méritées, vous rentrez chez vous confiant dans les placements boursiers que vous aviez réalisé. En 1998, beaucoup d'investisseurs faisaient ainsi et ne pouvaient que difficilement suivre l'évolution des cours de leurs titres. Et de retour, stupeur ! Vous vous apercevez qu'Alcatel que vous aviez acheté sur les 1.200 frs cote moins de 500 Frs, que la Société Générale est au plus bas, et que les marchés financiers pensent que la baisse ne fait que commencer. Les mois d'été étaient toujours synonyme de repos pour l'ensemble des opérateurs de la place. Mais avec la concurrence des places boursières, l'été devient une période comme une autre. Plus aucun repos pour les traders ! Et même si la baisse des volumes est toujours bien présente, elle peut se faire dans un climat de baisse des marchés.

Sachant qu'il faut mieux prévenir que guérir, voici quelques astuces qui pourraient vous être utile avant de partir en vacances et de vous déconnecter totalement des marchés boursiers :

Débouclez certaines de vos positions
Il est possible que vous ayez des positions longues (acheteur) sur le S.R.D. que vous ne pouvez couvrir. Dans ce cas plutôt que de débouclez l'opération sur votre lieu de vacances, vendez vos titres avant de partir. Vous n'en partirez que plus tranquille, et vous ne serez pas obligé de suivre quotidiennement les marchés. Un krach est si vite arrivé. Le suivi quotidien de vos positions sur le marché en vacances était quasi impossible il y a une décennie. Même si c'est désormais facilité par l'utilisation des smartphones, il vaut mieux profiter de ces vacances pour prendre du recul sur les marchés, recul qui n'en sera que plus profitable quand vous reviendrez de vacances.

Passez des ordres à seuil de déclenchement
Connu sous le terme d'ordre Stop, l'ordre à seuil de déclenchement permet de limiter la perte en cas de chute du marché. Prenons le cas d'Alcatel en 1998. Supposons que vous ayez placé un ordre de vente à seuil de déclenchement à 850 Frs, la vente aurait été exécutée sur les 650 frs contre 450 frs après votre retour de vacances. Le cas est extrême. En effet, Alcatel n'a pas été coté entre 900 et 650 frs tant la chute a été sévère. Mais dans des cas plus classiques, ce type d'ordre permet d'éviter les trop fortes chutes et d'avoir l'esprit "Vacances". Ainsi, si un de vos titres affiche des plus values potentielles, il est de bon ton de vous garantir une éventuelle baisse et ainsi conserver des plus-values sur ce titre. Les ordres à seuil de déclenchement sont à privilégier pour les valeurs très liquides. En cas de valeurs peu liquides, l'ordre risque de se déclencher alors même que les volumes d'échanges sont très faibles et non représentatifs d'une réelle baisse. De plus, votre propre ordre pourrait destabiliser le marché et accentuer la baisse.

Vérifiez votre carnet d'ordres
Lorsque vous passez un ordre en bourse, la date de révocation est plus ou moins longue. Vous avez pu choisir "Jour" ou "à révocation", ou bien à une autre date. Vérifiez donc bien que vos ordres ne risquent pas de mettre votre compte à découvert. Un compte à découvert pendant plusieurs jours voire semaines peut rapidement poser des problèmes tant financiers (intérêts) que relationnels (banquier). Plusieurs brokers ont développé des ordres spécifiques destinés à répondre à des problématiques précises comme "N'acheter ce titre que si vous avez pu céder un autre titre". Ainsi vous restez vigilant sur le titre qui vous intéresse mais votre ordre ne sera valable que si un ordre a été exécuté".

Faites transférer votre hebdomadaire préféré
Si vous partez pour une période longue (1-2 mois), pourquoi ne pas faire transférer votre hebdomadaire financier sur votre lieu de vacances ? ou encore tout bonnement le suspendre pendant cette période ? Plusieurs journaux proposent ces options. Il n'y a rien en effet de plus inintéressants que de lire des journaux financiers datant de plusieurs semaines et pouvant contredire la réalité actuelle du marché.

Rachetez vos positions sur vos ventes d'options
Si vous avez des positions vendeuses sur des puts ou des calls, nous vous conseillons vivement de racheter vos positions avant de partir. En deux jours seulement, vous pouvez être amené à perdre une fortune. Dans la vente d'options, le gain est limité mais la perte est illimitée. Le Monep a l'obligation de déboucler votre position si celle ci n'est pas couverte. Alors avant de tout perdre, rachetez vos positions ou suivez la bourse quotidiennement... mais là ce n'est plus vraiment des vacances.


Téléchargez gratuitement le guide des premiers pas

Payez votre facture Internet
Ca n'a pas grand chose à voir, mais c'est important tout de même :-) Et puis il serait dommage qu'à votre retour, vous ne disposiez plus des moyens de passer vos ordres en bourse.

Partir en vacances est le moment idéal pour se déconnecter totalement des marchés financiers. Le moment idéal pour prendre du recul et pourquoi pas lire un ou deux livres de traders réputés pour étudier leurs stratégies. Des vacances connectées ne sont pas réellement des vacances.