Téléchargez gratuitement le guide des premiers pas

Paper trading ou comment apprendre en simulant

Premiers Pas

Que vous soyez un investisseur néophyte, un trader averti, ou encore un gestionnaire reconnu, le paper trading croisera irrémédiablement votre chemin tout au long de votre carrière boursière. Le paper trading est une expression qui prend tout son sens dans les origines du trading, il y a de cela quelques décennies, à une époque où l'informatisation était encore loin d'être généralisée. A une époque, où les simulations boursières se faisaient avec un crayon et un calepin. Car en effet, le paper trading n'est rien d'autre qu'une simulation de trading.


Sponsorisez cet article !

La simulation est une étape quasi obligatoire pour qui souhaiterait se lancer sur les marchés boursiers. Vous appréhenderez bien mieux les mécanismes boursiers une fois quevous les aurez compris, et assimilés. Plutôt que de vous lancer directement sur les marchés avec des risques d'erreurs grossières, le paper trading limitera la casse des premières semaines. Pour simuler un investissement boursier, ou encore une séance de trading, rien de plus simple. Il vous suffit de vous munir d'un crayon, d'un papier, et de suivre la séance. Le paper trading peut aussi se faire sur le long terme. Pendant plusieurs semaines ou mois, vous vous constituerez alors un portefeuille fictif que vous regarderez fructifier, ou non. Le paper trading vous permet ainsi dans le temps de vérifier si vos prévisions ont été validées par les faits. Cette prévision est écrite noir sur blanc. Impossible ainsi pour vous de vous défiler. Le paper trading nécessite ainsi de la rigueur. Point question de supprimer une opération parce que celle ci vous paraît finalement non conforme à votre plan de trading. Vous l'avez écrite ? Alors vous l'auriez réalisé. Elle est peut être une erreur, mais qui n'en commet pas ? Il en est effet bien trop facile quand on débute dans la simulation de supprimer une opération après coup, en trouvant moultes excuses toutes moins crédibles les unes que les autres.

Vous avez déjà fait vos premiers pas sur le marché Actions, mais vous n'y connaissez encore rien sur le Forex, les CFDs ou encore les obligations ? Et pourquoi ne pas vous tester avec le paper trading sur ces marchés ? Le risque de pertes réelles est par nature nul, et cela vous permettra de savoir si ces marchés sont faits pour vous. En effet, certains marchés, très spécifiques, ne correspondent pas à tous les investisseurs. Autant le savoir avant d'investir le moindre centime. En simulant vos opérations pendant quelques semaines ou mois, vous verrez ainsi si vous êtes en mesure d'avoir une rentabilité positive sur ce marché. Vous n'aurez certes pas le stress de la perte financière, mais si sans ce stress, vous multipliez les erreurs, essayez d'imaginer le problème avec le stress.

Mais cette simulation n'est pas proposée qu'aux seuls néophytes. En effet, après plusieurs opérations déficitaires, il est souvent conseillé aux traders de se désengager momentanément du marché, et de trader en fictif. Le trader reprend peu à peu confiance en lui, et retrouve ses sensations. Il évite ainsi de perdre davantage d'argent qu'une situation d'échecs récurrents pourrait provoquer. Attention toutefois à bien retrouver le trade réel par la suite. Le paper trading est une simulation destinée à aller vers le réel, et non un simple jeu, même s'il peut aussi être pris ainsi. Quel intérêt de devenir le meilleur trader en paper trading si vous n'incluez jamais de l'argent réel ?

Un trader ou un gestionnaire expérimenté peut aussi se tourner vers le paper trading. Il ne cherche bien évidemment pas à se familiariser aux marchés boursiers, ni à se redonner confiance, mais tout simplement à tester une nouvelle stratégie de trading. Certes il a déjà réalisé des backtests pour savoir si sa nouvelle méthode est intéressante, mais il peut aussi la tester pendant plusieurs semaines de façon fictive sur le marché, afin de conforter son idée ou non, et ce, sans bourse déliée. Ainsi, d'une stratégie intéressante sur le papier, il préfère l'essayer d'abord avec le paper trading plutôt que de perdre une part de son capital, juste pour des tests. Un constructeur automobile lancerait-il sur le marché une voiture dont il ne sait pas si elle roulera ? Il la teste avant. Le paper trading est une excellente façon de tester. De plus, même si la stratégie est valide, le paper trading l'aidera à affiner sa stratégie afin de générer davantage de plus-values. D'une moyenne mobile à 50 jours, le trader finira peut être par utiliser une moyenne mobile à 40 jours.

Internet a profondément révolutionné le paper trading. Autrefois très limité, le paper trading nécessitait beaucoup de rigueur ne serait-ce que pour calculer le bilan de ses opérations, ou même pour suivre les cours de ses titres. Combien d'entre vous se souviennent d'avoir simulé des opérations en suivant simplement le journal financier hebdomadaire et le dernier cours de la séance ? Aujourd'hui le paper trading s'est simplifié, et les investisseurs ont désormais le choix entre 4 méthodes.

Soit sur papier
C'est le principe classique. Vous suivez vos positions avec un calepin. D'un côté, les valeurs que vous détenez fictivement en portefeuille avec les dates d'achat, de vente, et les cours fictifs. De l'autre, les valeurs que vous suivez avec les cours auxquels vous désirez vous positionner, autrement dit vos ordres fictifs. Le calcul peut être complexe mais vous avez tout sous la main;

Soit via des portefeuilles fictifs
Plusieurs sites Internet proposent désormais de se constituer des portefeuilles fictifs. Il conviendra bien évidemment de ne pas tricher quant au niveau du cours d'entrée des valeurs dans votre portefeuille. Ne choisissez pas systématiquement le cours le plus bas de la séance, ni le plus haut en cas de vente. Prenez une valeur arbitraire, comme le dernier cours côté par exemple, si vous faites du trading à moyen long terme;

Soit via des logiciels d'AT
Quelques logiciels d'analyse graphique et technique proposent à leurs clients de constituer un portefeuille fictif. Une bonne méthode pour cumuler à la fois une simulation boursière et l'apprentissage de l'analyse technique. Excellente façon d'affiner une nouvelle stratégie aussi;

Soit via des comptes Démo de brokers
C'est bien là la meilleure façon pour apprendre à trader. Vous êtes directement connecté aux marchés, et pouvez ainsi réagir rapidement à l'évolution d'une devise ou d'un titre. Toutefois, bien peu de brokers proposent un compte Démo sur le long terme. Quelques semaines parfois mais rarement plus. Ces comptes démos ne sont pas gratuits pour le broker, et ils préfèrent les limiter plutôt que de ne voir qu'un défilé de joueurs sur son site en lieu et place de vrais investisseurs. Toutefois, le compte Démo est une façon d'appréhender à la fois le marché, et l'interface du broker. Cette dernière peut parfois être déroutante pour un oeil non averti et bien la comprendre peut vous éviter des erreurs grossières de débutants. Confondre l'achat et la vente n'est pas quelque chose d'anecdotique lors des premières opérations.

Mais le paper trading est loin de n'avoir que des avantages. L'un de ses principaux inconvénients réside dans sa nature. Il n'est constitué que d'ordres fictifs. Ainsi, imaginez-vous réaliser des performances hors du commun, et engranger les plus values fictives. Quoi de pire pour être frustré ? Vous voyez les euros fictifs s'accumuler mais en réalité, vous n'avez rien gagné. Dites vous qu'en réel, vous auriez sans doute gagné moins, et que c'est le prix à payer pour prendre de l'expérience avant de vous lancer véritablement.

Mais l'inconvénient principal réside dans l'affect. Le paper trading ne vous exposera pas aux risques en tant que tel. Perdre virtuellement 10.000 euros, ce n'est rien. Perdre 10.000 euros de votre argent, et votre vie peut basculer pour peu que vous ayez décidé de tout investir dans le trading. Le stress de chaque opération fictive ne vous touchera pas, et le stress reste l'un des grands ennemis du trader. Qu'il investisse sur 5 minutes ou sur 5 mois, le stress, mais aussi l'euphorie au moment de l'achat, sont deux facteurs qui peuvent vous induire fortement en erreur. La logique et la raison sont vos meilleurs alliés, et il est plus bien facile de les inviter à votre table, avec le paper trading. C'est ainsi que bien souvent le paper trading permet d'afficher des performances supérieures à ce qu'auraient été vos performances réelles.


Téléchargez gratuitement le guide des premiers pas

Dernier défaut et non négligeable, votre capacité humaine à maquiller la réalité des choses. Même en paper trading, et finalement surtout en paper trading, vous risquez de chercher à vous défausser de vos erreurs, et quoi de plus simple que de le faire en supprimant une opération ou en modifiant un prix d'achat ou de vente. Vous devez donc être extrêmement rigoureux pour éviter de choisir le cours le plus bas en cas d'achat, ou le cours le plus haut en cas de vente, ou encore d'annuler votre opération fictive déficitaire parce qu'en fait, vous ne vouliez pas la faire. Vous l'avez faite. Assumez. Si vous n'assumez pas une opération fictive, imaginez votre état pour une opération bien réelle qui vous aura coûté de l'argent.

Le paper trading ne doit être qu'une étape avant de franchir le pas dans le monde réel. Toutefois, sa durée n'est pas identique pour tous. Ainsi, pour quelqu'un qui souhaite investir sur le long terme, et n'effectuant que quelques opérations par semaines ou par mois, il va sans dire que le paper trading sera plus long à analyser, et que les mécanismes seront plus longs à comprendre. Au contraire, quelqu'un désireux de tester une stratégie en intraday pourra passer très rapidement du paper trading aux marchés boursiers. Dans tous les cas, le paper trading se devra d'être analysé finement avant de vous lancer. Relisez vos opérations, calculez votre profit factor par exemple, et surtout essayez de déceler les opérations que vous n'auriez pas du faire, et pourquoi vous les avez faites. Apprenez à comprendre votre façon de trader, afin de l'affiner et de l'améliorer.

Vu le coût du paper trading, à savoir nul, il serait stupide de s'en dispenser que ce soit pour débuter ou pour vous aguerrir. Mais sachez que même s'il vous apporte une expérience précieuse, le paper trading n'en reste pas moins une simulation ou l'affect ne rentre pas en ligne de compte. Il ne donne donc qu'une indication sur vos capacités réelles de trader.