Téléchargez gratuitement le guide Dopez vos plus-values

Ordre à déclenchement ou comment ne pas rater le train de la hausse

Ordres boursiers

Acheter en bourse ne consiste pas à simplement acheter une action à tel ou tel prix. Vous devrez aussi choisir les modalités d'exécution de vos ordres. Vous souhaitez privilégier une transaction rapide ? Un cours précis ? Une quantité minimale ? Voir une transaction réalisée après une autre ? Les mdoalités d'exécution sont nombreuses et la moindre erreur peut s'avérer coûteuse. Les ordres à déclenchement sont l'une de ces modalités, un type d'ordres boursiers précis. Il s'agit d'ordres certes un peu plus complexes que les autres ordres mais fourmillant d'avantages. Il convient donc de les connaître pour les utiliser au mieux, et générer des plus-values qui vous auraient jusque là échappé.

Les ordres à déclenchement sont aussi plus connus par leur ancien nom les ordres STOP. Il en existe de deux types : les ordres à seuil de déclenchement et les ordres à plages de déclenchement. D'un fonctionnement similaire, l'ordre à plage de déclenchement est un peu plus précis au niveau du prix d'exécution.

Fonctionnement


L'arrivée dans le carnet d'ordres d'un ordre à déclenchement est lié directement au cours du titre. Un ordre d'achat à seuil de déclenchement permet à un individu de fixer un niveau de cours à partir duquel son ordre deviendra valide. Ainsi, un investisseur peut ne vouloir acheter ses titres que s'ils dépassent le cours de 10 euros. Il place donc un ordre d'achat à 10,05 euros. Quand les 10,05 euros seront touchés, son ordre sera transmis sur le marché sous la forme d'un ordre au marché. Avant cela, son ordre n'apparaîtra pas dans le carnet d'ordres et ne sera pas exécuté. Vu de l'extérieur, il peut sembler stupide de vouloir acheter un titre uniquement si le titre dépasse les 10 euros. Pourquoi ne l'achète t-il pas immédiatement à 8 ou 9 euros ? En réalité, cet investisseur utilise surement l'analyse technique. Et cette dernière indique des signaux qui ne sont valides que si le titre dépasse telle ou telle résistance, ou chute sous tel ou tel support. Ainsi, l'ordre à seuil de déclenchement est idéal pour suivre le franchissement d'une moyenne mobile à la hausse par exemple.

Dans le cas d'un ordre de vente, l'ordre n'aurait été exécuté que si le niveau du cours avait chuté sous les 10 euros, à 9,95 euros par exemple. Sous ce niveau, l'ordre devenait exécutable sous la forme d'un ordre au marché. Exécutable ne veut pas dire exécuté. Une contrepartie sera nécessaire, et il est même possible que l'ordre soit exécuté à un cours supérieur aux 10 euros. L'ordre ASD ne doit ainsi s'envisager que sur des valeurs relativement liquides.

L'ordre à plage de déclenchement fonctionne suivant le même principe. Il s'y ajoute simplement une deuxième limite. Ainsi, l'ordre sera valide au sein d'une plage de cotations, entre 9 et 10 euros par exemple. S'il sort de ces niveaux, l'ordre ne sera plus exécutable. Dans le cas d'une vente, l'investisseur peut souhaiter vouloir céder le titre à 10 euros pour valider ses plus-values, mais ne souhaite pas pour autant brader ses titres à 9 euros si le titre chute lourdement. Dans le cas d'un achat, le trader peut considérer que si la hausse est trop importante après que le cours eut été touché, il n'a plus d'intérêt à se positionner sur la valeur, que celle-ci a perdu une grande part de son potentiel de hausse.

Bon à savoir :
Fixation de la limite de cours
Pour être enregistré, l'ordre d'achat à seuil de déclenchement doit fixer une limite supérieure au derniers cours coté et inversement pour l'ordre de vente. Pour l'ordre à plage de déclenchement, la deuxième limite doit être supérieure à la première limite dans le cas d'un ordre d'achat et inversement dans le cas d'un ordre de vente. Il est logique que la limite soit supérieur au dernier cours, sinon la limite est automatiquement touchée, et l'ordre à seuil de déclenchement n'aurait plus d'intérêt. Les limites seront refusées par le système informatique dans les cas contraires. Vous ne risquez donc pas de voir vos ordres ASD se voir exécutés de façon stupide.

S'il existe une absence de contrepartie pour les ordres à plage de déclenchement
Si les quantités de titres ne sont pas suffisantes pour exécuter en totalité l'ordre, ce dernier devient un ordre à cours limité à la dernière limite. Toutefois, si l'ordre n'a pas été exécuté du tout et qu'il est apparu dans le carnet d'ordres, le cours d'exécution peut même être supérieur à la limite de vente fixée. Cours touché ne veut pas dire exécution. Il est nécessaire d'avoir une contrepartie. Privilégiez toujours les valeurs les plus liquides pour ce type d'ordres.

Pour quoi faire ?


Les ordres STOP ont de nombreuses avantages mais ces derniers résident principalement dans :

Se protéger des baisses de cours
Un investisseur ne peut rester constamment figé sur l'évolution des marchés notamment s'il part en vacances quelques jours. L'ordre STOP peut être une bonne façon de se protéger. En fixant avant de partir, une limite en-dessous de laquelle vous ne souhaitez pas voir vos titres chuter, vous vous protégez.
Si vous ne partez pas en vacances, mettre un ordre de vente à seuil de déclenchement sur vos valeurs en forte plus values pour en garantir une partie n'est pas non plus dénué d'intérêts.
La protection n'est toutefois que limitée. Certains titres peuvent s'effondrer de plus de 30% dans la journée avec très peu d'ordres de vente exécutés. L'ordre à plage de déclenchement démontre ainsi tout son intérêt. Si la baisse est trop forte, votre ordre ne s'exécutera pas.

Profiter d'une hausse
Les investisseurs utilisant l'analyse technique savent bien que certains titres évoluent au sein de canaux et butent sur des résistances et rebondissent sur des supports. Si ces résistances sont percées (si le titre dépasse un certain niveau), les cours risquent de s'envoler. Pour ne pas rater ce genre de hausses qui peut être très rapide, un ordre d'achat à seuil de déclenchement peut se révéler extrêmement profitable. L'ordre à plage de déclenchement peut aussi être une bonne idée pour éviter de se placer sur une valeur dont le potentiel de hausse est déjà en grande partie épuisée. L'ordre à seuil de déclenchement peut aussi être couplé à une vente à découvert pour profiter de la baisse du titre.

Inconvénients


Bien que présentant une multitude d'avantages, l'ordre à seuil de déclenchement ne pourra jamais vous protéger contre tous les soubresauts de la bourse. Ainsi une forte chute de cours à l'ouverture d'un titre, pourra réduire à néant la protection de vos ordres Stop. Des chutes de plusieurs dizaines de pourcents rendent inutiles le moindre ordre Stop. Ils peuvent même être dangereux. Nous vous conseillons donc plutôt des ordres à plage de déclenchement : il est préférable qu'un ordre lié à une forte chute des cours soit manuel et non automatique pour vous laisser le temps de la réflexion. Si la chute est trop forte, vous pourrez réévaluer la situation et éventuellement accepter que votre investissement de court terme se transforme en investissement de long terme.

Exemple


Notre exemple repose sur un ordre d'achat mais les ordres à déclenchement sont tout aussi intéressants et pratiques sur des ordres de vente.
Après une étude attentive de l'évolution des cours de la société Chauchat, M. Rashomon a observé une forte résistance à 28 euros. Il décide donc de placer un ordre d'achat de 60 titres à seuil de déclenchement à 28,10 euros à 10h48.

Au vu du carnet d'ordres, présenté ci-dessous, l'ordre de M. Rashomon sera bien intégré au système des ordres boursiers. En effet, sa limite de 28,10 euros est supérieur au dernier cours côté, à savoir 28 euros. Vous remarquerez que son ordre, de par ses spécificités, ne figurent pas dans le carnet d'ordres de la valeur. Il est naturellement masqué.

$leTitre


Une minute après le passage de son ordre, on observe un échange de 15 titres à 28,15 euros à 10h49. Cet échange se déroule au-dessus de la limite de M. Rashomon, son ordre de 60 titres à 28,10 euros devient donc valide.

$leTitre


Une fois l'ordre de M. Rashomon transformé en ordre au marché, l'ordre est exécuté immédiatement, dans la même minute que l'ordre qui a permis son exécution. L'ordre de 60 titres absorbe une bonne partie du carnet d'ordres à la vente.

$leTitre


L'ordre est exécuté en totalité pour 10 titres à 28,15 euros, 15 titres à 28,20 euros, 10 titres à 28,25 euros et 25 titres à 28,30 euros. M. Rashomon obtient donc ses 60 titres à un cours moyen de 28,24 euros.

Mais que ce serait-il passé si M. Rashomon avait passé un ordre d'achat à plage de déclenchement à un niveau 28,10/28,25.

$leTitre


L'ordre aurait été exécuté jusqu'à ce qu'il n'existe plus de titres, dans la limite de 60, à un cours maximal de 28,25 euros. Ici, M. Rashomon n'a obtenu que 35 titres à un cours moyen de 28,20 euros. Le restant de son ordre, à savoir 25 titres, est transformé en ordre à cours limité à 28,25 euros, niveau de sa limite maximale.


Téléchargez gratuitement le guide Dopez vos plus-values

Pour les valeurs à forte liquidité, les ordres à seuil de déclenchement sont à privilégier car la fourchette de cotations est relativement étroite et les échanges fournis. Pour des valeurs moins liquides, des ordres à plage de déclenchement semblent plus opportuns même si les ordres à cours limité sont plus sécurisants en terme de prix. Si la valeur est trop peu liquide, le cours d'exécution des ordres ASD peut s'éloigner très fortement du niveau de cours fixé.

Nous n'avons volontairement pas remplacé les ordres de vente pour des soucis de simplification, mais un carnet d'ordres contient systématiquement les 5 meilleures offres et les 5 meilleures demandes.

L'ordre à déclenchement est donc un outil non négligeable pour accroître la rentabilité de votre portefeuille. La bonne utilisation des différents ordres vous offre davantage de possibilités, tout comme la vente à découvert vous permet de jouer la baisse du marché.