Macroéconomie


Macroéconomie ou la recherche de la prévisibilité des évènements

La macroéconomie est une science jeune, très jeune. Ainsi le terme même de macroéconomie n'est apparu qu'en 1933 sous l'impulsion de Ragnar Frisch, un économiste norvégien. Né en 1895, Ragnar Frisch a notamment développé des modèles mathématiques et statistiques et a créé l'économétrie. La macroéconomie est elle une science permettant d'observer les relations existantes entre les différents agrégats économiques.

Téléchargez gratuitement le guide des premiers pas


Il existe une multitude d'agrégats économiques plus ou moins dépendants. Chaque agrégat est dépendant d'un ou deux autres, mais au final l'ensemble de ces éléments interagissent entre eux. Ainsi la consommation interagit sur la production et sur le taux de chômage. L'inflation elle a un impact direct sur l'investissement et le taux d'épargne. Les cours des matières premières auront un impact sur la production mais aussi sur les revenus et donc la consommation. La courbe de Phillips traite ainsi des relations entre inflation et chômage, et le modèle IS/LM étudie les capitaux et la monnaie. L'observation de cet environnement économique est primordiale pour bons nombres d'acteurs tels que les Etats, les organisations internationales et bien évidemment les institutions statistiques ou encore des entreprises. Afin d'investir sur un marché pour le long terme, il peut être intéressant de découvrir l'évolution de l'économie de la zone géographique concernée.

Etudier la macroéconomie a pour quasi unique objectif de prévoir l'avenir, et connaître l'impact de telle ou telle décision sur d'autres agrégats. De fait, la macroéconomie est une science économique suivie de près par l'Etat. Une augmentation du smic développera certes la consommation mais augmentera aussi les importations et par conséquent le déficit commercial. Toute décision politique aura un impact plus ou moins immédiat sur d'autres agrégats, d'autant plus en économie ouverte. Les économies voisines interagissent sur l'économie nationale. Le politique est aidé en cela dans ses décisions par le développement des ordinateurs. Les formidables progrès de l'informatique ont ainsi permis le développement de modèles statistiques puissants. On ne compte pas moins de plusieurs milliers d'équations pour les modèles les plus complexes.

La macroéconomie se doit d'être étudiée selon l'horizon de temps. A court terme, une décision politique peut influencer favorablement l'économie, mais à long terme la décision peut avoir un tout autre sens. Ainsi à court terme, l'augmentation du smic favorisera la consommation mais à long terme il diminuera la productivité des entreprises par un renchérissement du coût du travail. De plus, la création de scénarios tenant compte d'évènements probables (hausse des prix du pétrole) ou de décisions politiques, permet aux gouvernements d'éviter des erreurs basiques.


Téléchargez gratuitement le guide des premiers pas

Les écoles de pensée ont toutes développé des visions économiques différentes face à la macroéconomie. C'est à John Maynard Keynes que l'on doit la distinction franche entre la micro économie qui s'intéresse aux comportements individuels, et la macroéconomie en 1936 dans son ouvrage sur la Théorie Générale de l'emploi, de l'intérêt et de la monnaie. Le courant keynésien qui existe encore de nos jours privilégie l'intervention de l'Etat dans l'économie. Le courant monétariste met l'accent sur le rôle de la monnaie, alors que le courant néoclassique prône la stabilité budgétaire. D'autres écoles sont aussi dérivées des théories de Keynes ou de Marx.

La macroéconomie est un aspect essentiel dans le domaine boursier. Une hausse des taux d'intérêts entrainera une baisse des actions au profit des obligations. Une baisse des investissements aujourd'hui se traduira par une baisse de la compétitivité demain. De plus, de nombreux facteurs influencent directement le marché des changes. Il est donc essentiel que vous connaissiez les grands agrégats économiques.