Téléchargez gratuitement le guide des premiers pas

Livret de Développement Durable, le cousin du Livret A

Epargne

Le Livret de Développement Durable ou LDD est encore peu connu du grand public malgré son ancienneté. Apparu le 1er janvier 2007, le LDD n'est qu'en faite la modification subtile d'un livret bien plus connu, le Codevi. Le Codevi ou Compte pour le Développement Industriel a en effet laissé place au Livret de Développement Durable. Les sommes collectées via le LDD se dirigent désormais davantage sur le financement de projets écologiques qu'à des développements industriels. Autrement dit, le Codevi s'est fait faire un green lifting. Une dose d'écologie pour rajeunir ce produit. Il reste un produit destiné au plus grand nombre afin de faciliter l'épargne populaire, même si les plus gros patrimoines sont sans doute les ménages disposant des LDD les mieux garnis.

Le Livret de Développement Durable est une copie conforme à quelques exceptions près au Livret A. Le LDD était avant le pendant du Livret A dans l'ensemble des réseaux bancaires, mais l'élargissement de la distribution du Livret A tend à réduire son intérêt. En effet, il y a encore peu le Livret A était limité à la Banque Postale ou encore à la Caisse d'Epargne. Le LDD est un livret réglementé. De fait, son taux mais aussi son plafond sont déterminés par décret. Le taux se calque sur celui du livret A alors que le plafond est de 6.000 euros (contre 4.600 euros avant la réforme du 1er janvier 2007). Ce plafond s'entend hors capitalisation des intérêts. Autrement dit, si vous placez 6.000 euros dans un LDD, vous n'aurez pas à clôturer votre LDD car au bout d'un an, vous dépasserez le plafond des 6.000 euros grâce aux intérêts. Suivant le même principe que le Livret A, les intérêts sont calculés par quinzaine. Ainsi un dépôt le 4 janvier ne sera comptabilisé que le 15 dans les comptes.

Le taux du Livret de Développement Durable n'est autre que celui du Livret A et évolue donc deux fois par an environ. Et comme son grand frère, les intérêts perçus sont totalement exemptés d'impôts et de cotisations sociales. Un produit rare dans notre monde actuel donc. Pour ouvrir ce produit "miracle", vous devez être domicilié en France et n'avoir pas d'autres LDD. En effet, ce dernier est limité à un par personne. Si vous êtes marié, votre conjoint peut toutefois détenir le sien. La réglementation autorise les banques à fixer un minimum de 15 euros à l'ouverture et pour que le livret ne soit pas clôturé, mais certaines peuvent supprimer ce minimum et ainsi permettre au particulier de détenir un LDD avec 0 euro.


Téléchargez gratuitement le guide des premiers pas

Une fois ouvert, vous pourrez garder votre livret de développement durable à vie. Vous déposez de l'argent ou non à votre rythme. Les versements sont totalement libres, ainsi que les retraits. Certaines banques proposent une carte de retrait mais vous pourrez aussi profiter de votre argent via des retraits au guichet ou via des virements. Toutefois pas de chèque ni de carte bancaire. Pour l'alimenter, dépôt d'espèces, remises de chèques ou encore virements. La panoplie habituelle.

Le Livret de Développement Durable (ex Codevi) est donc un livret réglementé qu'il peut être intéressant d'avoir si votre livret A est déjà à son plafond. La généralisation de la distribution du Livret A sur l'ensemble du réseau bancaire a toutefois limité son intérêt. Entre le Livret A et le LDD, le Livret A conserve une longueur d'avance grâce notamment à un plafond plus élevé.