Téléchargez gratuitement le guide des premiers pas

Le Livret A, l'épargne préférée des français

Epargne

Le Livret A est sans nul doute le placement préféré des français. 46 millions de Livret A sont en circulation pour un total de plus de 135 milliards d'euros. Le Livret A est un compte réglementé et garanti par l'Etat. Son taux, son plafond, son mode de rémunération, et même les établissements distributeurs sont définis par l'Etat. Ce contrôle strict permet de proposer une épargne garantie à la majorité des français, sans distinction de revenus. Le Livret A est ouvert tout aussi bien aux rmistes qu’aux milliardaires.

Créé le 22 mai 1818 à travers la Caisse d'Epargne de Paris, le Livret A avait pour objectif historique de canaliser l'épargne des français. Cette dernière ainsi que les finances de l’Etat s’étaient vu fortement amputer lors des périodes de guerre notamment napoléoniennes. L’argent est souvent le nerf de la guerre, au sens propre du terme.
Le Livret A d'aujourd'hui est toutefois fort différent du Livret A d'hier. Jusqu'au 1er janvier 2009, la Caisse d'Epargne reste tout de même l'un des rares établissements ayant le droit de distribuer le livret A. La Banque Postale et le Crédit Mutuel sont les deux seuls autres organismes autorisés à le proposer à leurs clients (livret Bleu pour le Crédit Mutuel) jusqu'au 31 décembre 2008. Au 1er janvier, le Livret A pourra être distribué par l'ensemble des banques, au grand dam de la Banque Postale et de la Caisse d'Epargne. Pour l'ouverture d'un Livret A, qui n'est plus un livret papier, mais un livret dématérialisé, l'épargnant devra verser au minimum 1,5€ (15€ pour un livret Bleu). Un seul Livret A par personne est autorisé même si dans la pratique il existe plus de livrets A en circulation que de titulaires. L'épargnant pourra investir jusqu'à 15.300€ en tant que personne physique. Les associations aussi ont la faculté d’ouvrir un Livret A. S’il s'avérait que les plafonds étaient dépassés, l’épargnant ne pourrait plus rien verser mais continuerait à bénéficier du taux d’intérêt. L’idéal est donc de remplir en une fois son Livret A afin de bénéficier au maximum des avantages du Livret A. L’un des atouts du Livret A est sans nul doute l’exonération totale de ses revenus. Aucune charge fiscale ou sociale liée au Livret A. Il est donc un véhicule indispensable à tout patrimoine, quelque soit son montant. Votre épargne n’est pas bloquée et reste entièrement liquide contrairement à d’autres produits réglementés comme le Plan d’Epargne Logement. De plus, il ne nécessite aucun versement mensuel ou annuel obligatoire.

Mais l'autre atout du Livret A est son taux d'intérêt. Ce dernier est fixé à 4% depuis le 1er août 2008. Ce taux se calcule de façon mathématique en se basant sur l'inflation, l'Euribor 3 mois, et l'Eonia. Toutefois le gouvernement a la décision finale et peut ne pas suivre cette formule. Le taux est recalculé deux fois par an, le 1er août et le 1er février. Le niveau de taux du Livret A sert aussi de base à bons nombres de produits réglementés comme le Livret de développement durable ou le CEL.

Le taux théorique selon la formule du 1er février 2008 est le niveau maximum entre :
- l'inflation + 0,25%;
- et une formule basée sur l'Euribor et l'Eonia

$leTitre


Le calcul des intérêts a aussi sa particularité. Les intérêts ne sont pas calculés au jour le jour, mais par quinzaine. Ainsiils sont calculés à deux reprises le 1er et le 15 de chaque mois. Autant dire qu’il est plus intéressant de verser votre épargne le 14 que le 16. Les intérêts se calculent en multipliant votre épargne au 1er du mois (et au 15) par le taux annuel du Livret A divisé par 24. Il existe effectivement 24 quinzaines dans l’année, soit deux par mois.

Toutefois comme écrit plus haut, le gouvernement peut ne pas respecter ce taux théorique pour des raisons qui lui sont propres. L’une des raisons les plus courantes est que le taux du livret A impacte directement le taux de prêt du logement social. Le Livret A possède en effet une spécificité. L’épargne collectée via le Livret A (ou le Livret Bleu ou encore le Livret B de Nouvelle Calédonie) est destinée à financer le logement social. Le Fonds d’Epargne de la Caisse des Dépôts et Consignations regroupe ces fonds et les prêtent, que ce soit aux organismes sociaux de l’habitat ou encore aux entreprises sociales de l’habitat. Ces prêts ne sont pas à 0% mais leur niveau reste inférieur au niveau de rémunération du Livret A. Autrement dit, la Caisse des Dépôts et Consignations prête à un taux inférieur à son taux d’emprunt. Compte tenu de cette réalité financière, une part de l’épargne du Livret A est placée en actions et obligations afin d’assurer une rémunération plus conséquente et atteindre l’équilibre entre le taux de prêt et le taux de rémunération.


Téléchargez gratuitement le guide des premiers pas

En 2009, le Livret s’apprête à vivre un bouleversement. La loi de modernisation de l’économie va profondément impacter la distribution du Livret A en France. Autrefois cantonné auprès des distributeurs historiques, Banque Postale, Caisse d’Epargne et Crédit Mutuel, le Livret A va s’ouvrir au 1er janvier 2009 à l’ensemble des acteurs de l’épargne, et votre banque pourra ainsi vous permettre d’ouvrir un Livret A. Attention toutefois, vous n’avez toujours pas le droit de posséder plusieurs Livret A par personne. Malgré tout, Certaines personnes oublient qu’elles ont déjà un livret A ouvert. Il existe en effet 37 millions de détenteurs mais 46 millions de Livret A. Pour la très grande majorité, il ne s’agit pas d’essayer de frauder le fisc mais tout simplement d’un oubli. D'autant plus, que bien peu de Livret A, un peu moins de 2 millions, ont atteint le plafond fixé par loi.
Les distributeurs historiques voient assez mal l’ouverture du Livret A à la concurrence en grande partie à cause de leur taux de commissionnement. La Banque Postale percevait ainsi 1,3% de commissionnement, 1,1% pour le Crédit Mutuel et 1% pour les Caisses d’Epargne. Ce taux va progressivement baisser jusqu'en 2012 pour atteindre le taux de commissionnement des banques, qui sera en vigueur dès 2009, à savoir 0,6%. Le coût de distribution du Livret A s’en trouvera donc fortement abaissé, et devrait permettre une augmentation de l’épargne collectée à la fois par la baisse des marges, et par une meilleure distribution du produit Livret A. La Banque Postale devrait toutefois conserver un surcommissionnement à cause de ses missions de services publics.

Si vous n’avez pas encore de Livret A, n’hésitez donc pas à en ouvrir un quitte à n’y mettre que les 1,5€ nécessaire à son ouverture. Sa rémunération fixe et sa garantie de l’Etat font du lui le placement préféré des français et il me mérite.