Téléchargez gratuitement le guide des premiers pas

Livre turque, une monnaie jeune en proie aux crises

Devises

La Turquie est aujourd'hui l'un des pays d'Europe dont la croissance est la plus forte. Son économie se développe très fortement, et les négociations avec l'Union Européenne pour son éventuel adhésion ont repris en 2013. Autant d'éléments qui poussent à s'intéresser à la devise nationale de ce pays de 74 millions d'habitants, en hausse constante. La livre turque est une devise relativement récente mais elle a déjà subi de nombreux événements au cours de sa courte vie.

La Turquie a bien changé et n'est plus celle qu'elle était au XIXème siècle. En 1844, au lancement de la livre turque, la Turquie est en réalité l'Empire Ottoman. La livre est alors découpée en 100 kurus, comme aujourd'hui. Cette monnaie or remplace alors l'akçe, la monnaie historique de l'Empire Ottoman. Mais ce n'est que dans les années 1870 que la livre turque est imprimée sur les billets par la Banque impériale ottomane. Les kurus, découpés chacun en 40 paras, étaient alors les seuls à s'échanger au quotidien.

La première guerre mondiale se traduit par la disparition de l'Empire Ottoman avec le traité de Sèvres du 10 août 1920. Mais les guerres républicaines s'enchaînent et la République est déclarée le 29 octobre 1923. Mustafa Kemal Atatürk est nommé président. La livre turque devient ainsi la monnaie officielle de la république de Turquie, et Mustafa Kemal Atatürk s'affichera longtemps sur les billets.

L'époque moderne a profondément bouleversé la livre turque. Les crises économiques qui ont touché le pays ont conduit la livre à de multiples dévaluations. La crise de 2001 s'est traduite par un effondrement du système bancaire turque. Pour contrebalancer l'effondrement de la livre turque, une nouvelle livre turque est introduite le 1er janvier 2005. Une nouvelle livre équivaut à 1 million d'anciennes livres. Elle est désormais convertible en d'autres monnaies, et l'objectif poursuivi est de stabiliser son cours mais aussi d'éviter une fuite des capitaux.

Aujourd'hui, la livre turque ne fait plus mention de l'adjectif nouvelle depuis 2010 sur ses billets. Elle est toujours la monnaie officielle de la Turquie, mais aussi de la République turque de Chypre du Nord, qui s'est déclarée indépendante en 1983. Elle reste toutefois fortement influencée par l'économie turque, et elle peut également impacter la croissance du pays.