Téléchargez gratuitement le guide des premiers pas

Investissement programmé ou comment investir régulièrement en bourse

Premiers Pas

La Bourse reste un domaine abscons pour beaucoup d'individus mais il fascine toutefois plusieurs millions de personnes en France. En effet, la bourse est sans aucun doute une des multiples façons de diversifier son patrimoine, au même titre que l'immobilier ou les livrets règlementés. Mais pour un individu lambda, choisir quand, comment et quoi acheter sont des questions qui freinent sérieusement l'investissement en Bourse.

La gestion collective (Sicav et OPCVM) permet aux investisseurs de se décharger du poids de la sélection de valeurs. Cette sélection se borne au type de sicav et simplifie donc la vie de l'investisseur. Toutefois il reste un gros point noir dans cette stratégie. Une grande part de la rentabilité dépendra du moment auquel vous vous déciderez à investir. Mais autant il est difficile de sélectionner les bonnes valeurs, autant il devient quasi impossible de choisir le moment idéal pour investir. Acheter bas pour vendre haut, n'est qu'une maxime, impossible à atteindre. Pour donner une image simple, investir à la veille d'un krach limitera très fortement votre investissement à 10 ans, et ce quelque soit les valeurs acquises.

L'investissement programmé ou dollar cost averaging permet de supprimer cet aspect. La valeur temps n'a alors plus la même importance. Le principe de l'investissement programmé ou systématique est simple. De façon périodique, vous investissez la même somme, le plus souvent dans un opcvm répliquant l'indice. Le caractère systématique et un montant d'investissement similaire permettent de lisser les évolutions de cours. L'investissement programmé n'est d'ailleurs pas sans rappeler la technique de moyenne à la baisse. En cas de baisse, le coût moyen d'acquisition des titres baisse et se répercute sur la totalité de l'investissement.

Prenons un exemple clair. Vous décidez d'investir sur une période de 3 mois, à raison de 1.250 euros par mois sur le marché boursier -l'exemple est volontairement limité à 3 mois, mais l'investissement programmé est à privilégier sur le long terme-. Au moment de votre premier versement, la Sicav a un cours de 27 euros. Vos 1.250 euros vous permettent donc d'acquérir 46 titres. Le marché déçoit et votre sicav baisse à 25 euros au bout d'un mois. A ce moment là, vous avez perdu 92 euros. Vous réinvestissez une somme de 1.250 euros. Un total de 50 titres vient se rajouter aux 46 titres acquis précédemment. Vous détenez donc désormais 96 titres au prix moyen de 25,96 euros. La sicav rebondit au mois suivant et passe désormais à 26,50 euros. Vous achetez alors 47 titres. Certes, ce prix reste sous le premier cours de 27 euros, mais l'investissement programmé vous a permis de lisser le coût moyen d'achat à 26,14 euros pour 143 titres.

Cet exemple est bien sur caricatural. Il se base sur une période de baisse limitée, et sur un délai très court. L'investissement doit se programmer sur de très longues périodes. Au Canada, ce type de placements s'envisage sur plusieurs décennies et est idéal pour se constituer une épargne retraite. L'investissement systématique, s’il limite le rendement, vous assure une sécurité supplémentaire. Cette sécurité se fait bien évidemment au détriment de la rentabilité. Plus vous faites des choix -sélectionner un marché, une valeur, une période de temps, etc.-, plus votre risque augmente mais également votre rentabilité. L'investissement programmé est donc une façon originale de s'investir en bourse en limitant le risque.


Téléchargez gratuitement le guide des premiers pas

L'investissement programmé repose sur une réalité qui n'a jamais été démenti à long terme : la bourse est haussière. Votre placement ne pourra donc être qu'haussier car vous supprimez la plus grande part d'incertitudes. Fini le mauvais timing dans vos opérations, mais n'attendez pas des performances exceptionnelles. Cette méthode d'investissements est donc à privilégier pour vous constituer une épargne diversifiée à très long terme. Il est ainsi préférable de placer peu chaque mois que beaucoup sur une courte période.