Téléchargez gratuitement le guide Investir comme les grands Traders

Investir comme ... Stan Weinstein

Investir comme...

Il est de ces individus qui bien des décennies plus tard continuent d'influencer la façon d'investir. Stan Weinstein est l'un de cela. Il a révolutionné la façon de trader en publiant sa méthode de trading. Le quidam pouvait ainsi reproduire les techniques utilisées par un professionnel des marchés, et ce pour le simple prix d'un livre. Le succès de son ouvrage, Les secrets pour gagner en bourse à la hausse et à la baisse, fut tel qu'il continue d'être réédité régulièrement de nos jours.

Stan Weinstein était un avocat et un consultant spécialisé sur les marchés boursiers. Il fut quasi l'inventeur des lettres d'informations confidentielles. Il éditait ainsi Professionnal Tape Reader dès 1972. Lettre boursière aujourd'hui disparue. Il a marqué les années 80 par deux événements marquants. D'une part, il a su détecter l'énorme hausse à venir en juillet 1982. Le bull market qui s'est étalé jusqu'en 1987. D'autre part, il a préconisé de se dégager des marchés boursiers, et de liquider son portefeuille boursier, juste avant le krach du 19 octobre 1987. Sa réputation était faite. Et ce n'est finalement qu'en 1988, à la publication de son ouvrage, qu'il impacte directement les investisseurs en dévoilant sa méthode.

Stan Weinstein a révolutionné l'investissement boursier. Sa méthode était ainsi basée sur l'analyse technique, et non sur l'analyse fondamentale. Son objectif était alors de classer les différentes valeurs dans 4 phases spécifiques. Chaque phase ayant ses caractéristiques propres. Il suffira alors pour l'investisseur d'agir sur un titre en fonction de sa phase.

L'analyse technique se fixe comme objectif d'étudier les cours et les volumes d'un titre dans le but d'agir en fonction des informations obtenues. Ainsi, peu importe que la société accroisse sa rentabilité, ou licencie, l'analyste technique limite son étude aux seuls cours et volumes. En étudiant de près ces cours, Stan Weinstein a proposé 4 phases où chaque titre se retrouve.

Phase 1 : la fondation
Le titre est hésitant. Il évolue dans un trading range ou fourchette. Le cours de la valeur baisse, monte, mais sans réelle tendance. Les achats et les ventes au final s'équilibrent. L'animation manque clairement pendant cette phase. La moyenne mobile s'aplatit, et les volumes sont faibles. Cette phase peut durer de plusieurs mois à plusieurs années.

Durant cette période, il est urgent d'attendre. Le titre n'a pas de tendance, et placer son argent sur un titre de Phase 1 n'est qu'une perte de temps.

Phase 2 : l'ascension
Il s'agit là clairement de la phase la plus intéressante pour l'investisseur. En se positionnant en début de la phase, le particulier peut profiter de toute la tendance à venir. La phase 2 qui se positionne après la phase 1, ou dans certains cas, après la phase 3, naît au moment de la cassure de la résistance formée par la moyenne mobile à 150 jours. Stan Weinstein base en effet sa stratégie sur une moyenne mobile de moyen-long terme, à savoir 30 semaines ou 150 jours de bourse. C'est elle qui déterminera entre autres le moment le plus opportun pour se positionner.

Mais attention, durant la rupture, les volumes doivent être élevés, et même après, les volumes doivent restés plus élevés que dans la phase de fondation. Les cours sont supérieurs au cours de la phase 1, et les plus hauts du titre sont régulièrement dépassés.

C'est le moment idéal pour investir. L'investisseur devra se placer après la cassure de la résistance -cette ligne invisible qui bloque les titres à la hausse-, et n'hésitera pas à placer des stop loss, réévalué constamment, afin de profiter de la hausse du titre tout en s'assurant d'une vente rapide en cas de changement de phase.

Phase 3 : le plafonnement
La phase 3 n'est pas sans rappeler la Phase 1. Les achats et les ventes s'équilibrent à nouveau. Plus aucune tendance claire ne se dessine, mais les volumes restent élevés. Les acheteurs et les vendeurs se battent pour déterminer la tendance à venir. Les cours évoluent de façon erratique et très violente. La volatilité est forte. Malgré cela, la moyenne mobile à 30 semaines s'aplatit à nouveau.

Cette phase est intéressante pour qui souhaite jouer la volatilité du titre. Les warrants ou les options peuvent être intéressantes pour jouer cette volatilité, mais il n'est pas intéressant d'acheter des titres ou même de les conserver.

La phase 3 peut se terminer par une phase 4 mais aussi par une phase 2. En effet, le retour à une tendance haussière, après la victoire des acheteurs sur les vendeurs, se traduira par un retour en phase 2. Au contraire, si les vendeurs gagnent, direction phase 4.

Phase 4 : la chute
La phase à rechercher pour les défenseurs de la vente à découvert. Les vendeurs ont définitivement gagné la parti. Le titre chute, et la moyenne mobile à 150 jours, devenue support, est cassée. Les volumes sont ici peu intéressants à étudier, mais la tendance est clairement baissière. Cette phase de chute est idéale pour se positionner sur une vente à découverte. On attendra que la moyenne mobile s'aplatisse à nouveau pour racheter sa position.

Outre ces 4 phases, Stan Weinstein utilise aussi d'autres éléments pour déterminer le moment exact où investir. Ainsi, la moyenne mobile à 150 jours lui permet de fixer un support ou une résistance. La force relative du titre est aussi étudiée, à savoir son évolution par rapport à l'évolution du secteur ou de l'indice dans son ensemble. L'investisseur devra sélectionner une valeur qui a la force relative la plus forte. Les volumes sont aussi essentiels à une bonne compréhension de sa méthode. Sans volume significatif, les cassures ne sont alors que des faux signaux.

Bien que cette technique soit claire, facilement compréhensible, et surtout utilisable sur tous les marchés, elle n'est pas exempte de toute critique. En effet, Stan Weinstein a publié dans les années 80. Son livre n'a depuis pas été mis à jour, et les graphiques datent de ces mêmes années. Certains titres n'existant même plus. De plus, la méthode est basée sur des graphiques hebdomadaires. A l'époque, point d'internet. Les cours n'évoluaient que lentement. L'information mettait du temps à remonter dans les cours, et le nombre d'ordres restait relativement limité. L'avènement d'Internet, et l'explosion du nombre d'ordres a profondément modifié la façon de trader de nos jours. Les réactions doivent être plus rapides, et le temps disponible que pouvait avoir les traders des années 80, n'est plus aujourd'hui que réduit à une portion congrue.


Téléchargez gratuitement le guide Investir comme les grands Traders

Toutefois, bien que nécessitant des ajustements, la méthode de Stan Weinstein peut être appliquée de nos jours. Il conviendra alors à l'investisseur de vérifier avant si la valeur a réagi, par le passé, selon les 4 phases. Aujourd'hui, plusieurs valeurs évoluent totalement en dehors de ces phases, et leur succession est loin d'être aussi chronologique.

Stan Weinstein reste un gourou qui a marqué les années 80, et son aura continue encore à influencer la façon d'investir de plusieurs traders aujourd'hui. Si vous désirez utiliser cette technique, vous n'hésiterez pas à l'affiner en vous aidant d'autres indicateurs techniques. Vous ne pourrez plus suivre les idées de Stan Weinstein sur sa méthode, ce dernier n'ayant pas publié de nouveaux livres.