Téléchargez gratuitement le guide Investir comme les grands Traders

Investir comme un idiot

Investir comme...

Investir en bourse est une façon enrichissante de comprendre le fonctionnement de l'économie, et la multitude d'interactions existantes entre tous les pays. Toutefois, l'investissement en bourse, pour qui souhaite être actif sur les marchés, est loin d'être accessible à tous. Non tout le monde ne peut pas investir en bourse, et surtout non tout le monde ne peut pas gagner de l'argent en bourse. Il n'est pas indispensable d'investir en bourse pour se constituer un patrimoine. Il s'agit toutefois d'un bon accélérateur de rentabilité. Mais si vous n'êtes pas fait pour les marchés boursiers, vous risquez d'investir comme ... un idiot.

L'exemple présenté ci-dessous est loin d'être anecdotique. Il est malheureusement trop courant, et bien que le questionnaire Mifid ait limité les possibilités d'investissements aux débutants, les dérives restent courantes.

L'investisseur idiot va se tromper dès ses premiers pas. Il ne va pas choisir le broker le plus adapté à son profil (débutant, fréquence des ordres, et tailles des ordres) mais celui qui offre la meilleure promotion. Ainsi, il se tournera vers le courtier qui propose 10 ordres gratuits alors même qu'il n'a pas compris que le broker était spécialisé vers les traders actifs. Un mauvais choix de brokers et la performance potentielle de votre portefeuille pourrait s'effondrer. De plus, la plateforme de transactions boursières n'est pas forcément adaptée à tous les investisseurs. L'investisseur novice n'a pas les mêmes besoins qu'un trader expérimenté, et il est inutile de multiplier les possibilités de trading quand on se limite à quelques ordres par an.

Compte ouvert ou non, l'investisseur idiot ne cherchera pas à se former, à comprendre. Il appliquera ce qu'il pense savoir des marchés boursiers. Il ne connaîtra pas le vocabulaire, ce qui multipliera d'autant les erreurs qu'il commettra. Ainsi, ne pas comprendre exactement le fonctionnement de chaque ordre peut se traduire par des performances médiocres. Cette méconnaissance des marchés au sens large, poussera l'investisseur idiot à se tourner exclusivement vers les conseils boursiers des spécialistes. Il n'hésitera ainsi pas à suivre un conseil sans même le comprendre. Le pourrait-il seulement lui qui ne comprend rien aux marchés ? Il n'y a rien de plus idiot que de suivre un conseil que l'on ne comprend pas. Vous ne seriez pas en mesure de déboucler la position car vous ne comprendriez pas pourquoi vous l'avez prise. Pire encore. L'investisseur idiot pourrait se tourner vers l'ami d'un ami qui connaît le président d'une société qui va prochainement annoncer d'excellents résultats. Les délits d'initiés, outre le fait que c'est illégal, pour les particuliers ça n'existe surtout que dans les films.

Mais alors qu'il ne sait pas déjà pourquoi il achète un titre, l'investisseur idiot va aussi prendre des risques démesurés. Pour sa première opération, il ne va pas hésiter à placer la totalité de son portefeuille sur un seul titre. La notion de diversification lui étant inconnue, il ne comprend pas les risques qu'il prend. Pour les plus idiots, ils se tourneront vers l'achat à découvert avec un effet de levier maximal. Pourquoi perdre juste un peu alors qu'on peut perdre beaucoup ? Avec l'achat à découvert, il pourra acheter jusqu'à 5 fois plus qu'il ne détient en liquidités. Grâce au questionnaire Mifid, cette opération reste normalement interdite aux débutants non formés.

Une fois le portefeuille investi en totalité sur un seul titre sans en connaître les raisons, l'investisseur idiot n'aura plus qu'à le regarder baisser. Le pire serait que la valeur grimpe, et qu'il engrange rapidement des bénéfices. Il ne remettrait ainsi pas en cause sa stratégie et n'hésiterait à augmenter sa mise et à perdre bien plus gros. Si, très logiquement, le titre baisse, l'investisseur idiot le regardera baisser. A ce moment, il se souviendra d'un adage tout aussi stupide "tant que vous n'avez pas vendu, vous n'avez pas perdu", et laissera filer ses pertes.

Au bout d'un moment, et après avoir commencé à se former, tout du moins à essayer de se former, l'investisseur idiot découvrira la notion de moyenne à la baisse. Il perd certes, mais cette baisse peut être une bonne opportunité d'investissements. Il ne sait toujours pas pourquoi il a investi dans ce titre mais il souhaite accroître sa position et ainsi se refaire rapidement en cas de rebond du titre. Il a acheté 10 titres à 50 euros, pour 500 euros. Le titre a chuté à 30 euros. Pour 300 euros de plus, il détiendra 20 titres au total, pour un montant moyen de 40 euros. De fait, au lieu de devoir remonter à 50 euros, la hausse du titre devra être limitée jusqu'à atteindre 40 euros seulement.

Autant le renforcement à la hausse d'un titre est plébiscité par bons nombres de traders, autant la moyenne à la baisse est plus que risquée. Elle ne fait qu'accroître le risque potentiel de pertes. La tendance baissière ne s'inversant pas sans raison, l'investisseur idiot continuera de regarder son titre chuter. Il n'envisage même pas la possibilité de couper ses pertes et ainsi de les limiter. Le spécialiste qui a conseillé le titre a lui peut être déjà coupé ses pertes depuis plusieurs semaines. Le suivi des conseils est loin d'être systématique, que ce soit dans les revues financières ou sur Internet.

Une fois que le titre aura bien chuté, que la perte sera plus que conséquente, voire qu'elle aura fait disparaître la totalité du portefeuille, l'investisseur idiot décidera de vendre. Dans les cas extrêmes, et surtout en cas d'achat à découvert, votre broker aura peut être pris la décision à votre place en débouclant la position. Plusieurs possibilités s'offrent alors à lui :

Comprendre qu'il a fait n'importe quoi, prendre du recul, se former et éventuellement réinvestir dans quelques semaines ou mois;

Recommencer tout simplement, multiplier les opérations, et enrichir son broker;

Abandonner l'investissement en bourse, totalement découragé.


Téléchargez gratuitement le guide Investir comme les grands Traders

Autant dire que la première option est la meilleure, mais bien souvent, ce premier contact avec le monde de la Bourse va refroidir les débutants les plus motivés. Il convient donc de ne pas rater ses débuts. Rien n'implique que vos premiers investissements seront rentables si vous vous formez, toutefois, vous serez plus à même de réagir et de comprendre qu'en bourse, on ne peut pas gagner à chaque fois.

Investir comme un idiot est simple, très simple. Tellement simple que cette suite d’événements se retrouve forcément à un moment ou un autre dans notre carrière d'investisseurs. Il est tellement simple de se laisser porter sur les conseils d'un autre, et de ne pas déboucler sa position.