Investir comme...



Téléchargez gratuitement le guide Investir comme les grands Traders

Investir comme Carl Icahn

Suivre les méthodes des meilleurs investisseurs de la planète est une technique éprouvée pour améliorer son trading. Ainsi, certains particuliers tendent à rapprocher leur investissement de la vision de Warren Buffett ou encore spéculent à la façon d'un Georges Soros. Mais tous les traders ne peuvent être suivis, et Carl Icahn est l'un d'eux. En tant qu'investisseur individuel, vous ne pourrez que survoler la stratégie de Carl Icahn. Les sommes en jeu et les techniques utilisées sont telles que vous ne pourrez jamais réellement investir comme Carl Icahn.

Carl Icahn est né en 1936 aux Etats-Unis dans une famille modeste. Elevé à New York, il suivra des études de médecine et de philosophie, mais rapidement il se tourne vers le milieu financier. Sa fortune est encore loin d'être faite et il devra ainsi emprunter pour acheter sa charge de courtier. En 1961, Carl Icahn pose un premier pas dans le monde de la Finance en devenant courtier auprès de la Dreyfus and Co. Il fait pendant deux décennies ses armes, et commence à dégager des plus-values conséquentes avec les junk bonds développés par Michael Milken. Les junk bonds permettaient à des entreprises à risques élevés de se financer, et à des investisseurs de générer d'importants revenus.

Mais ce n'est finalement qu'en 1985 que Carl Icahn se fait connaître du grand public, et que sa stratégie se définit plus finement. Il lance une OPA sur la compagnie aérienne, TWA, et prend place dans le conseil d'administration. Il relance l'entreprise en compressant fortement les coûts. Sa réputation est faite, à tel point, qu'il sera l'archétype d'un des personnages phares dans le film Wall Street, à savoir le célèbre Gordon Gekko.

Carl Icahn est ce que l'on appelle un actionnaire activiste. Il ne prend pas une position à très court terme ou encore pour se taire. Il monte au capital d'une entreprise, dans le but de se faire entendre, encore et encore, jusqu'à ce que ses idées soient appliquées. Très dur en négociation, la seule annonce par un tweet de sa prise de participation, même limitée dans une entreprise, se traduira par l'effet Icahn ou The Icahn Lift, à savoir une hausse du titre.

Carl Icahn et ses associés recherchent des sociétés mal gérées, avec une trésorerie pléthorique ou encore avec des activités cessibles rapidement. Il prend alors une participation dans ces sociétés, et par un habile jeu de course à la procuration et d'acquisitions de titres, il finit par imposer sa stratégie au conseil d'administration. Mais son seul investissement ne lui suffit pas toujours à faire pression sur les dirigeants. Il cherche alors fréquemment des procurations d'autres actionnaires. Ces procurations ou droits de vote lui servent lors des assemblées générales. Il doit "veiller à l'intérêt des actionnaires, et c'est moi le plus gros actionnaire". L'actionnaire est roi et toutes ses opérations n'ont que le but de s'enrichir et par là même d'enrichir les autres actionnaires. Ceci explique qu'aujourd'hui il se place dans le Top 30 des plus grandes fortunes dans le monde, avec plus de 20 milliards de dollars.

Ce corporate raider a investi dans bons nombres de sociétés comme Dell, Apple, Netflix, Yahoo, Time Warner, Transocean, eBay ou encore Motorola. Il pense ainsi qu'Apple est sous-évalué et que la trésorerie du groupe est bien mal utilisée. Il pousse ainsi au rachat d'actions. Une trésorerie excessive est en effet coûteuse pour l'actionnaire. Ces derniers ne se placent pas sur un titre pour voir une part de leur investissement gelé en trésorerie. Avec Motorola, Carl Icahn a poussé à la scission des deux activités avec la création de Motorola Solution et Motorola Mobility. Pour eBay, Paypal devrait selon lui être indépendant, et le CEO remplacé. Il critique très sévèrement les dirigeants et les entreprises dans lesquelles il se positionne.

Il peut ainsi à loisir demander le démantèlement complet de l'entreprise, la scission d'une branche, le licenciement du PDG qu'il juge souvent trop payé et incompétent ou encore l'utilisation d'une trésorerie trop élevée. Il ne cherche pas à se faire des amis en investissant dans une société. "Si vous voulez un ami en Finance, achetez-vous un chien". Sa venue dans le capital d'une entreprise attire les actionnaires friands de plus-value, et effraie les dirigeants en place.


Téléchargez gratuitement le guide Investir comme les grands Traders

Toute cette vision de l'investissement n'est que belles paroles pour l'investisseur individuel. En effet, ce n'est pas avec 10.000 euros que vous aurez le moindre poids sur la stratégie d'Apple ou d'Ebay. Toutefois, Carl Icahn n'hésite pas à se placer sur les marchés baissiers, et ainsi renforcer sa position pendant ces périodes. Il prône ainsi l'achat à contre courant du marché. Ne pas suivre simplement la tendance générale mais au contraire rechercher les actions sous-évaluées pour ensuite attendre la correction du marché qui ne devrait à terme évaluer correctement le titre.

Carl Icahn est un actionnaire activiste qui investit son argent, mais qui profite aussi de son aura pour faire pression sur les dirigeants. En obtenant toujours plus de procurations, son influence dans le conseil d'administration ne s'en verra que plus conséquente.