Téléchargez gratuitement le guide des Métiers de la Finance

Ingénieur financier, un financier doublé d'un mathématicien

Métiers de la Finance

L'ingénieur financier est un métier dont les contours sont aussi flous qu'il est est répandu. En effet, un ingénieur financier peut tout à la fois être un spécialiste des opérations financières -il connaît alors tout de l'ingénierie financière- qu'un concepteur de nouveaux produits financiers ou encore être une aide utile aux traders en créant des outils et modèles mathématiques. Mais dans tous les cas, il maîtrise les outils informatiques mis à sa disposition.


Sponsorisez cet article !

Spécialiste des opérations financières

Chaque opération financière peut amener de nombreuses questions, et nécessite donc de nombreuses réponses. L'ingénieur financier est l'un des acteurs qui fournit ses réponses. Un ingénieur financier est ainsi à même de mettre en place une introduction en bourse, de réaliser une offre publique d'achat ou de procéder à une augmentation de capital. Il doit alors trouver les solutions financières pour répondre au mieux aux besoins des dirigeants de l'entreprise concernée. Un rachat d'entreprises implique une forte masse de données financières. Afin d'évaluer au mieux l'entreprise, et surtout les conséquences financières d'un tel rachat, l'ingénieur financier est le personnage clé. Il peut ainsi détecter des niches rapidement cessibles, ou encore des risques financiers cachés.

Au quotidien, il pourra aussi étudier les risques financiers liés au développement d'une nouvelle activité, notamment les risques de taux et de changes. Se lancer dans un nouveau pays entraîne en effet des coûts spécifiques. Les risques de change peuvent transformer rapidement une entreprise rentable, en entreprise déficitaire. L'ingénieur financier doit être en mesure de calculer ce risque, et l'impact des comptes selon l'évolution des taux de change.

Concepteur de produits financiers et d'outils d'aide à la décision


Téléchargez gratuitement le guide des Métiers de la Finance

L'ingénieur financier est aussi un rouage clé pour les traders et autres acteurs du front office. Il développe les outils afin que les traders gèrent au mieux leur risque de change et de taux. Une petite évolution de taux peut transformer une stratégie bénéficiaire en forte perte. Ses connaissances poussées en mathématiques lui permettront d'établir des modèles économiques en fonction de différents scénarios. Les portefeuilles des grandes banques sont complexes, et sont composent de multiples titres de toute nature. L'ingénieur financier doit alors calculer les risques d'une évolution défavorable, et favorable, des taux d'intérêts, et des taux de change. Si le risque de taux de change d'un actif est trop élevé, le trader peut avoir tout intérêt à déboucler sa position même si celle-ci semble rentable.

Pour répondre aux besoins des clients de la banque, il crée aussi des produits innovants et spécifiques. Le client peut avoir avoir besoin d'un produit de couverture fiable sur l'Allemagne et la Finlande par exemple pendant 6 mois. L'ingénieur financier saura réaliser ce produit hybride. Il pourra aussi répondre aux souhaits de la banque de créer un nouveau produit financier à commercialiser, et surtout réponse à un besoin spécifique.

Un troisième cycle, une école de commerce, une école d'ingénieurs avec une spécialisation finance, ou même une expérience dans l'actuariat, sont autant de parcours standards pour un ingénieur financier. Il doit maîtriser l'informatique, mais aussi les mathématiques et avoir une excellente culture financière. L'anglais est un passage quasi obligé tant la finance est mondialisée. Il conjugue à la fois une approche macro-économique, avec une approche micro-économique.

Débutant aux alentours des 35.000 euros par an, l'ingénieur financier pourra plus que doubler son salaire en fin de carrière. Rattaché à la direction financière, il va sans dire que sa carrière pourra évoluer vers d'autres métiers de la finance comme Directeur financier.