Téléchargez gratuitement le guide des premiers pas

Hedge Fund, ou les dérives du capitalisme ?

OPCVM

Dérives, pervers, outranciers, honteux, diaboliques... bons nombres de propos ont été tenus au sujet des hedge funds mais bien peu en des termes valorisants. Et pourtant... le hedge fund est loin d'être l'arme froide du capitalisme financier que certains veulent nous décrire. Certes les hedge funds sont rarement créés pour la paix dans le monde et l'amour du prochain, mais leur impact sur l'économie peut avoir des aspects positfs.

Qu'est-ce-qu'un hedge fund ?


Le terme hedge fund est souvent employé à tout vent mais rarement défini. Un hedge fund est un fond, au même titre que les FCP ou les Sicav françaises. Ils réunissent des fonds auprès de clients qu'ils font fructifier. Ceux sont les stratégies adoptées et la nature du management de ces fonds qui en font leurs caractéristiques. Les hedge funds se basent sur la gestion dite alternative. Ils sont d'ailleurs nommés des fonds alternatifs.

Un hedge fund a pour vocation de réaliser des performances en valeur absolue et non relative. Ainsi peu importe que le fond n'ait perdu que 2% quand l'indice en perd 10%, l'objectif du fond est d'atteindre une performance optimale quelque soit les conditions de marché. De fait, le hedge fund utilisera tous les produits et tous les marchés susceptibles de réaliser cet objectif. Les hedge funds obtiennent ces performances en suivant des stratégies très différentes et plus aggressives que les fonds dits classiques. La vente à découvert, ou l'effet de levier en empruntant massivement sont loin d'être des cas rares, mais sont plutôt monnaie courante.

Le terme hedging signifie littéralement "se couvrir". Mais les hedge funds utilisent ces mêmes produits de couverture pour réaliser des performances supérieures.

Comment fonctionnent-ils ?


Pour atteindre de forts objectifs de rentabilité, les hedge funds utilisent plusieurs stratégies de tout type. Un fond alternatif peut ainsi se concentrer sur les obligations convertibles. Une obligation convertible rémunère son détenteur et lui permet de convertir à terme cette obligation en action. L'obligation bénéficie alors des avantages de l'obligation et de l'action. Les hedge funds profitent ainsi de la très forte rentabilité de ces placements. Les fonds alternatifs travaillent principalement grâce à leurs cabinets d'études et d'analyses. Leurs nombreuses recherches permettent aux fonds de sélectionner leurs investissements en fonction des données macro ou micro-économiques. L'arbitrage est aussi un métier essentiel des hedge funds. Ils arbitrent ainsi des taux, mais aussi lors de circonstances particulières (OPA, etc.).

Le fond alternatif se dirige donc vers le placement qu'il considère comme étant le plus rentable, contrairement aux fonds éthiques. Leur horizon de placement peut être de quelques heures ou de plusieurs années. Mais ils suivent tous une stratégie initiale. Stratégie développée lors de la création même du fond. L'un des plus grands risques pour un investisseur en fond est d'ailleurs un changement radical de stratégie ou encore style drift.

Les hedge funds sont principalement domiciliés aux Etats-Unis pour des raisons de gestion. Il est plus simple de gérer un fond alternatif suivant les lois américaines que suivant des lois plus restrictives comme en France par exemple. De plus, alors que les OPCVM sont gérées par de grosses équipes, les hedge funds sont souvent le fait de petites équipes avec à leur tête des personnages charismatiques. Un hedge fund est avant tout un nom et un personnage. Un responsable de hedge fund peut, sous son seul nom, attirer des milliards vers son fond. La plupart du temps, cet individu a placé aussi une grande partie de sa fortune au sein du fond qu'il gère.

Avantages et inconvients du hedge fund


De par leur métier d'arbitragiste, les hedge funds diminuent la volatilité des titres sur laquelle ils investissent. En effet, les différences de cours entre deux produits ont tendance à accroître cette volatilité qui peut être fort dommageable aux marchés financiers. Les hedge funds en réduisant ces écarts, la diminuent.

Les hedge funds sont aussi devenus des acteurs incontournables du financement de bons nombres de multinationales en participant aux émissions d'obligations convertibles.

Toutefois les fonds alternatifs ont aussi de nombreux inconvénients. Ainsi, un hedge fund pourra céder rapidement une part importante du capital d'une entreprise si cette dernière ne convient plus à la stratégie du fond. Le titre s'effondrera alors. Ce qui ne sera qu'une petite perte pour le fond se transformera en catastrophe pour l'entreprise. La puissance financière des hedge funds est telle que la chute de l'un d'entre eux peut provoquer une forte baisse des marchés financiers et par extension de l'économie. Toutefois, les moyens de contrôle existants ont toujours permis d'empêcher l'épidémie à l'ensemble du secteur financier.

Le taux de défaillance des hedge funds est élevé eu égard aux très forts objectifs de ses investisseurs. Les défaillances sont donc monnaie courante même si ces dernières n'ont finalement que peu d'impact pour les fonds les plus faibles. Il existe plusieurs milliers de fonds à travers le monde et en constante augmentation. Cette part prise par les fonds alternatifs dans l'économie inquiète. Elle n'est toutefois pas sans rappeller les inquiétudes au sujet des fonds souverains, contrôlés par les pays eux-mêmes.


Téléchargez gratuitement le guide des premiers pas

Mais la principale critique des hedge funds réside dans leur prise de position quand ils sont actionnaires. Ils tendent à chercher une rentabilité immédiate et rapide au détriment d'investissement à long terme plus coûteux.

Les hedge funds sont donc tout à la fois bénéfiques et dangereux. Toutefois ces structures continuent à se développer et se borner à les critiquer n'a pas de réel sens. Il serait plus intéressant de limiter leurs dérives grâce à une règlementation adaptée.