Métiers de la Finance



Téléchargez gratuitement le guide des Métiers de la Finance

Gestionnaire de patrimoine, interlocuteur idéal des particuliers aisés

Le gestionnaire de patrimoine est sans doute l'interlocuteur que souhaiterait un jour rencontrer la plupart des investisseurs. De par sa fonction, il rencontre en effet les investisseurs les plus aisés qui désirent répartir avec soin leur patrimoine en fonction de divers critères. L'accès au gestionnaire de patrimoine n'est pas limité aux seules grosses fortunes, mais il est nécessaire d'avoir un patrimoine conséquent pour y trouver un intérêt.

Rôle du gestionnaire de patrimoine


Le gestionnaire de patrimoine a donc pour vocation d'aider tout particulier dans la gestion de son patrimoine. Il peut gérer ainsi, pour le compte de ses clients, plusieurs millions d'euros en toute liberté dans la limite des critères initiaux, définis avec son client.

Contrairement à un gérant de portefeuilles, le gestionnaire de patrimoine a une vision plus large de l'investissement et du patrimoine. Ainsi il ne doit pas se contenter de conseiller à ses clients telle ou telle action à acheter, mais tout domaine correspondant aux critères d'investissements du client.

Ainsi, le gérant de patrimoine peut investir en actions, tableaux, immobilier, pierres précieuses, vignobles, meubles, pièces anciennes, etc.

La première rencontre avec le client permettra au gestionnaire de patrimoine de réaliser le bilan patrimonial recensant tous les éléments de l'actif mais aussi des dettes du client. Une fois ce bilan effectué, le gestionnaire essaiera de définir précisément la stratégie que souhaite appliquer le client : disponibilité des fonds, mécénat, intérêts fiscaux, diversification, rentabilité, etc. Toutes les stratégies sont envisageables. Ainsi le gestionnaire de patrimoine doit être à l'écoute de son client. Si ce dernier, âgé de 40 ans, décide de diversifier son patrimoine pour pouvoir en bénéficier au moment de se retraite, le gérant de patrimoine pourra axé son orientation financière vers des placements dont le risque à long terme est limité.

Formation et compétences


De par son rôle, le gestionnaire de patrimoine a l'obligation d'être pluridisciplinaire. Il se doit de connaître l'ensemble de la palette de produits qui s'offre à ses clients. A cette compréhension des divers investissements, le gestionnaire doit également se prévaloir de très fortes connaissances dans les domaines juridiques, fiscaux et économiques. Tel ou tel investissement peut être désastreux financièrement parlant pour le client en fonction de critères purement fiscaux ou juridiques. Ainsi, un investissement immobilier défiscalisé mal maîtrisé peut se traduire par un recalcul de l'imposition du client. Si ce dernier n'arrive pas à louer son bien, il devra rembourser les déductions perçues sur les impôts.

Les mastères Gestion du Patrimoine sont particulièrement recherchés pour ce genre de poste. Mais un diplôme ne fait pas tout. Un sens du contact et de la pédagogie très développés seront demandés. Le gestionnaire de patrimoine devra s'assurer d'une relation de confiance avec son client qui lui confiera son argent. Certains gérants -ou prétendus tels- peu scrupuleux ont tout bonnement ruiné leurs clients à cause de placements hasardeux totalement contraires à l'esprit d'investissements des clients. Les sportifs et artistes ruinés sont légions. La relation de confiance est donc indispensable. Outre les études de finances, les mastères de droit, par leur aspect juridique sont également intéressantes pour les recruteurs.

Le salaire dépasse aisément les 2.000€ par mois mais la plupart du temps, l'expérience est nécessaire pour devenir gestionnaire de patrimoine. Il ne viendrait pas à l'idée d'une institution financière de confier les fonds de ses clients à un novice. Un gestionnaire de patrimoine peut aussi travailler de façon indépendante et les revenus peuvent alors être sensiblement supérieurs.

Perspectives


Les gestionnaires de patrimoine ont encore de beaux jours devant eux. Il existe beaucoup de clients qui à terme se dirigeront vers un spécialiste tant l'investissement est devenu un métier à part entière. Les lois fiscales sont si changeantes qu'il est nécessaire de rester constamment informé pour investir au meilleur endroit au meilleur moment.


Téléchargez gratuitement le guide des Métiers de la Finance

Le gestionnaire pourra évoluer facilement dans le monde bancaire tant il est pluridisciplinaire. Il pourra aussi ouvrir son propre cabinet de gestion de patrimoine.

Le gestionnaire de patrimoine est donc l'un des métiers les plus généralistes du monde de la finance. Et si un domaine lui échappe, il n'hésitera pas à se faire conseiller par un spécialiste du secteur, ou encore à se former. L'éthique du gestionnaire de patrimoine doit être absolue. Il doit répondre aux besoins du client et ne pas aller contre sa volonté.