Téléchargez gratuitement le guide des premiers pas

Gérer un portefeuille OPCVM (Sicav, FCP)

OPCVM

La gestion d’un portefeuille d'OPCVM diffère de celle d’un portefeuille d'actions, car chaque part d’OPCVM (Sicav ou FCP) est un mini portefeuille composé de valeurs diverses. Pour cette raison, l'approche bottom-up, développée dans la fiche sur la gestion d’un portefeuille d'actions, est impossible. Par conséquent, l’approche top-down est incontournable, mais elle doit être adaptée au cas particulier de la gestion d’un portefeuille d’OPCVM. Se pose ensuite le choix du bon OPCVM compte-tenu de vos objectifs et en tant compte d’une offre pléthorique.

L’approche top-down appliquée aux OPCVM


Présentation

Comme vous l'avez vu dans la fiche sur la gestion d’un portefeuille d’actions, il vous faut avant tout vous bâtir un scénario sur l’évolution de l’économie mondiale, et en déduire les conséquences au niveau de chaque zone géographique : Asie, Europe, Amérique du Nord, etc. Le choix de la zone géographique influence grandement la performance générale de votre portefeuille.

Ensuite, vous devez déterminer la répartition de votre portefeuille entre les trois grandes catégories d’OPCVM : actions, obligations, et monétaires pour rémunérer vos liquidités. Il va sans dire qu'un OPCVM Action affichera des performances plus élevées, mais avec un risque plus élevé qu'un portefeuille obligataire.

Le poste actions
Pour les actions, vous devez d’abord choisir la répartition entre les différentes zones géographiques. L’étape suivante n’est pas aisée, et ne concerne le plus souvent que la France : essayer de déterminer les secteurs les plus porteurs. En effet, il n’existe que peu ou pas d’OPCVM disponibles en France qui permettent de s’intéresser à un secteur particulier dans un pays étranger. Par conséquent, le mode de répartition du poste actions sera le plus souvent géographique. La question que vous devrez vous poser est : dans quelle zone géographique, la croissance des entreprises sera t-elle que les actions en bénéficieront fortement ? Un pays où la croissance est de 10% se traduira naturellement par une hausse du cours des sociétés nationales.

Le poste obligations
Comme pour les actions, vous devez avant tout répartir géographiquement le poste obligations. Mais vous devez aussi choisir un horizon de placement : moyen ou long terme, selon votre stratégie. Des entreprises endettées proposeront des obligations à des taux élevés, mais avec des risques élevés. L'endettement d'un état a un impact sur les entreprises ayant leur siège social. Ces dernières s'endetteront alors à un taux plus élevé.

Les liquidités
La part que vous consacrez à vos disponibilités peut être rémunérée par l’achat d’OPCVM monétaires. Ceux-ci ne rapportent que très peu, et les gains qu’ils procurent sont en grande partie absorbés par les frais et les impôts. Mais les OPCVM monétaires restent une bonne façon de gérer astucieusement vos liquidités. Conserver des liquidités est une idée intéressante pour profiter des opportunités de marché.

Exemple
Vous anticipez une forte reprise de la croissance en Amérique du Nord, dont devrait particulièrement bénéficier les Etats-Unis. La croissance européenne devrait selon vous rester faible en raison notamment de la crise de la dette. L'Asie vous semble toujours risquée, mais vous pensez qu'il est intéressant d’y investir dès aujourd'hui sur le long terme. Du côté des taux, vous tablez sur une nouvelle baisse en Europe, et sur un maintien aux Etats-Unis, avec une stabilité du dollar. Enfin, le marché asiatique vous semble un peu surévalué, au contraire des marchés européens, et surtout français. Ces derniers pourraient toutefois connaître de forte variations dans le sillage des valeurs américaines.

Choix de la répartition entre catégories d’OPCVM
Les opportunités vraiment intéressantes se trouvant seulement en Amérique du Nord, qui reste vulnérable à tout choc en provenance de l'Europe, vous choisissez de rester assez prudent en ne consacrant que 50% de vos 100.000€ aux OPCVM actions. Par sécurité, vous consacrez 25% aux OPCVM obligataires, et 25% en liquidités.

Choix de la répartition géographique des différents postes
Vous choisissez de consacrer 50% du poste actions aux valeurs américaines, 35% aux valeurs européennes (pays de la zone euro seulement), 15% aux valeurs asiatiques. Cette répartition vous permet de bénéficier largement de la croissance attendue aux Etats-Unis et en Amérique du Nord, tout en tentant très raisonnablement votre chance en Asie sur le long terme. Pour ce qui est du poste obligations, le maintien des taux aux Etats-Unis, associé à la stabilité du dollar, vous incite à privilégier les OPCVM investis dans des bons du Trésor américain à hauteur de 50%. 25% seront investis sur des OPCVM d’obligations asiatique, et 25% sur des obligations européennes. Enfin, le poste liquidités restera tel quel, car la rémunération des SICAV monétaires est trop faible pour un investissement de faible durée, et compte-tenu des frais occasionnés.

Choix de la répartition sectorielle pour les OPCVM Etats-Unis
Compte-tenu de votre scénario, vous décidez d’investir sur des OPCVM investis en valeurs de la grande distribution (pour jouer la croissance), en valeurs cycliques (pour profiter de la conjoncture), et sur des petites valeurs (car les PME seront les premières à bénéficier d’un cycle économique favorable).

Une fois toute cette mécanique développée, il vous sera alors plus aisé de sélectionner les OPCVM les mieux adaptés à votre stratégie. De plus, cette technique de sélection apporte de biens meilleures performances que la seule sélection d'OPCVM. La performance de votre portefeuille se joue davantage sur la zone géographique et sur la nature des placements que sur le gestionnaire de l'OPCVM.

Comment choisir le bon OPCVM ?


Le problème de l’établissement gestionnaire
L’OPCVM qui vous convient le mieux ne fait pas forcément partie de ceux que gère et vous propose votre établissement. Jusqu’à une époque récente, l’achat de parts d’OPCVM géré par un établissement concurrent était facturé très cher par votre intermédiaire. Si cette pratique survit encore, elle tend à disparaître, certains intermédiaires, comme Cortal, se positionnant plus en distributeur d’OPCVM qu’en gestionnaire. Ainsi, avec sa "Centrale des placements", Cortal permet à ses clients d’acheter des parts de pratiquement n’importe quel OPCVM du marché, sans surcoût. D'autres brokers se sont engagés dans la brèche, et les plateformes d'OPCVM sont devenues plus accessibles. Cependant, acheter des parts d’OPCVM gérés par un établissement concurrent risque encore de vous coûter cher, dans la mesure où certaines banques facturent en plus des frais du concurrent, ses propres frais.

Le problème de l’adéquation de l’OPCVM avec vos objectifs
Si vous recherchez un OPCVM actions spécialisé sur l'Europe, comment allez-vous déterminer lequel, parmi ceux que vous aurez trouvé, correspond le mieux à ce que vous cherchez ? Si vous vous intéressez sérieusement à la question, et que vous avez du temps, vous pouvez vous renseigner auprès de chaque gestionnaire pour lui demander quelle est l’orientation exacte de l’OPCVM, ainsi que la composition de son portefeuille. La notice d'information de l'OPCVM reprend l'orientation ainsi que les principaux titres composant le fonds.


Téléchargez gratuitement le guide des premiers pas

Le problème de la performance future des OPCVM
Vous trouverez assez souvent, dans la presse, des classements d’OPCVM en fonction de leurs performances sur diverses périodes. Ces classements doivent être maniés avec précaution. En effet, la performance passée d'un placement n'augure en rien de sa performance future. Par ailleurs, elle doit être mise en regard de la volatilité, qui permet d’apprécier le degré de risque. Plus le risque est élevé, plus les possibilités de gains sont importantes, mais également les possibilités de pertes.

La constitution d'un portefeuille OPCVM est donc tout aussi complexe que la constitution d'un portefeuille Actions. Il ne suffit pas de prendre le premier OPCVM conseillé par votre banque. La démarche de sélection d'un sicav est similaire à celles des actions. Toutefois, la sélection de chaque action incombera au gestionnaire de l'OPCVM.