Téléchargez gratuitement le guide Dopez vos plus-values

Warrants ou comment doper la performance de son portefeuille

Warrants

Il vous est sans doute arrivé de penser que le cours des actions n'évolue pas assez vite à court et moyen terme. Certaines actions peuvent chuter, d'autres monter mais tout ceci dans une fourchette relativement étroite. Il est bien rare qu'une action s'envole de 30 ou 40% sur une journée. Si vous acceptez des risques supplémentaires, avec les warrants, il est tout à fait possible d'obtenir des variations beaucoup plus élevées pouvant amener la valeur de votre placement à être multipliée par 10... ou à s'effondrer à 0 ! Ces variations ne peuvent être obtenues que grâce à certains titres (produits dérivés, warrants, etc.). Ces titres sont des instruments financiers qui reposent sur un actif financier à part entière (actions, obligations, taux d'intérêt, devises...) mais avec une durée de vie est limitée.

Sponsorisez cet article !


Nous étudierons donc dans ce chapitre le mode de fonctionnement des warrants, la façon dont ils sont valorisés, les stratégies spécifiques à adopter, et le passage de la théorie à la pratique.

Mode de Fonctionnement


Les warrants peuvent être assimilés à la famille des produits dérivés qui comprend également les options et les contrats à terme. Mais ils sont ouverts à tous, et ne nécessitent pas de compétences particulières. Mais définissons tout d'abord le terme de warrant. Il existe deux acceptions au terme "warrant". A savoir le warrant que nous allons étudier dans ce chapitre, et le warrant, synonyme de bon de souscription. Il convient donc de ne pas confondre les deux instruments qui ont des modes de fonctionnement totalement différents.

L'instrument financier qu'est le warrant est une innovation relativement récente mais pour le moins intéressante. Développé en France par la Citibank en 1987, le warrant permet à tout investisseur d'amplifier toute variation du titre sur lequel il se repose. Cette amplification est due à la nature même du warrant. Un warrant est un instrument financier à durée déterminée. Lorsque vous achetez une action, vous pouvez la conserver à vie. Tout du moins jusqu'à la mort de l'entreprise (liquidation), ou bien jusqu'à un éventuel rachat (OPRO, OPA...). Si l'action baisse, vous pouvez donc la conserver pour voir tranquillement le cours remonter. Pour un warrant, ceci n'est pas possible. Un warrant est un produit hybride. Il permet à son possesseur d'acheter (call) ou de vendre (put) à un cours déterminé à l'avance (prix d'exercice ou strike) un actif sous jacent ou support (action, taux d'intérêt, indice...) jusqu'à une date prévue dès l'origine.

Etudions l'Exemple ci dessous :

ISINFR0012777191
TypePut
Sous JacentTF1
Prix d'exercice ou strike12€
Echéance18/12/2015
Cours0,19€
Parité4/1
Quotité1

Ce warrant vous donne droit de vendre (type = put) à un prix de 12€ (strike) des actions TF1 (sous jacent) jusqu'au 18 décémbre 2015 (date d'échéance). On observe la présence du terme quotité. Si vous êtes relativement jeune dans le monde boursier, vous ne connaissez sans doute pas la notion de quotité. Anciennement présente sur le Règlement Mensuel, la quotité oblige l'éventuel investisseur à négocier au minimum une certaine quantité de titres, ou ses multiples, afin d'éviter des lignes trop faibles. Dans notre cas, la quotité est de 1. Il suffira donc d'acquérir un seul warrant au maximum.

La question est à présent de savoir combien d'actions TF1 à 12€ vous permet de vendre cette ligne de warrants. C'est assez simple. Il suffit de diviser le nombre de warrants que vous possédez, soit 1.000 (quantité choisi arbitrairement), par la parité du warrant. Ici 4/1. Il vous est donc possible de céder 250 actions TF1 à un prix de 12€. Il vous faut donc 4 warrants à 0,19€, soit 0,76€ pour vendre une action TF1 à 12€. Théoriquement le cours de l'action devrait donc s'établir au maximum à 12 + 0,76 = 12,76€, pour que l'opération soit intéressante.
Nous constatons qu'à la même période le cours d'Axa était de 12,65€. Le put warrant à 12€ n'a donc qu'un intérêt très limité pour l'investisseur. Si vous attendez au contraire une très forte baisse des cours d'Axa, ce put pourrait être intéressant pour spéculer. Pour une mise moindre, vous jouez la baisse du titre à court / moyen terme.

Dans notre exemple, le warrant n'est que très peu éloigné du cours de l'action. Mais au total, il existe trois situations typiques d'un warrant par rapport à son sous jacent, à savoir :

A la monnaie ou at the money

Se dit d'un warrant lorsque son prix d'exercice est égal au cours de l'action. Il n'y a donc pas d'intérêt à l'exercer. Vous pouvez donc soit le vendre, soit le conserver;

Dans la Monnaie

Un warrant est dit dans la monnaie lorsque la valeur intrinsèque du warrant est non nulle. En d'autres termes, que le prix d'exercice du warrant soit inférieur au cours de l'action. De fait, il est rentable d'exercer ce warrant;

Hors de la Monnaie

Le prix d'exercice du warrant est supérieur au cours de l'action. La valeur intrinsèque est donc nulle, le warrant ne vaut qu'à travers sa valeur temps. De tels warrants amplifient davantage les mouvements de cotations des sous-jacents. Vous pouvez les conserver jusqu'à son échéance, ou les vendre pour récupérer le peu qu'ils valent encore.


Téléchargez gratuitement le guide Dopez vos plus-values

L'intérêt du warrant par rapport à un actif classique est donc son caractère d'une part optionnel et d'autre part temporel. Ces deux caractéristiques en créent une troisième très recherchée par les investisseurs, l'effet de levier. Sur le SRD, l'effet de levier est limité à 5. Sur un warrant il peut être beaucoup plus élevé. Ainsi, si le sous jacent évolue de 5%, certains warrants pourront évoluer de 50 voire 100% sur une seule séance. Cet effet de levier peut être utilisé pour réaliser des performances supérieures au marché. Mais n'oublions pas que le warrant a une échéance. Si vous vous êtes trompé sur l'évolution du marché, votre warrant à l'échéance ou même avant si l'évolution est trop défavorable, peut être évalué à environ 0€.


Outre une durée de vie limitée, le marché des warrants reste un marché peu liquide. Certes les émetteurs proposent une fourchette de cotations, mais elle est parfois très large, et même parfois inexistante pour certains warrants. Autrement dit, la plus-value potentielle peut toutefois n'être que virtuelle si vous ne parvenez pas à clôturer votre position.

Depuis quelques années, les warrants ont perdu une grande part de leur attrait. D'autres produits financiers permettent désormais de combiner les avantages du warrant, tout en affichant une excellente liquidité. C'est le cas des certificats qui aident à la couverture des portefeuilles, mais aussi à la spéculation.