Forex



Téléchargez gratuitement le guide Dopez vos plus-values

Forex, le premier marché du monde

Longtemps le monde boursier et des petits porteurs n’avaient d’yeux que pour les actions et le CAC 40. La démocratisation des marchés boursiers au plus grand nombre au milieu des années 90, et l’avènement d’Internet à la fin des années 90, a permis aux particuliers de découvrir le monde fascinant du day trading, et son corollaire, la spéculation. Cette première étape a permis aux investisseurs de faire leurs armes en bourse. Certains n'investissaient plus, mais spéculaient. Un nouveau marché allait bientôt s’ouvrir à à ses spéculateurs d'un nouveau genre : le marché des changes. Le marché des changes plus connu sous le nom de Forex est un marché plus qu'ancien. Depuis des décennies, il permet aux banques d’acquérir et de vendre des devises, aux entreprises de se couvrir pour leurs exportations, ou encore aux Etats d'influencer le niveau de leurs monnaies. Ce marché de devises est d’ailleurs devenu le premier marché financier dans le monde avec plus de mille milliards de dollars échangés chaque jour. On est très loin des petits 25 milliards échangés quotidiennement à New York sur le marché actions. Le Forex est donc incontestablement le marché boursier par excellence.

Le Forex est un marché d’échanges de devises. Quand une entreprise acquiert un bien à l’étranger, elle se doit de le payer en monnaie locale. Pour obtenir cette monnaie locale, elle doit échanger sa propre monnaie contre de la devise étrangère. L’entreprise demande alors à sa banque de procéder à l'opération, transaction qui sera réalisée sur le marché des changes. Mais au fil du temps, la part des transactions sur le marché des changes consacrée à ce type d’opérations ne cesse de diminuer pour représenter moins de 15% à ce jour. L’essentiel des transactions se déroule désormais dans un but purement spéculatif, de façon interbancaire.

Le marché des changes est un marché complexe où il existe une multitude de produits financiers échangeables mais où le dollar règne en maître. Le dollar reste en effet la devise la plus échangée sur le Forex avec 89% des échanges (contre 37% pour l’Euro), mais attention, sur le Forex, on ne se contente pas d’acheter ou de vendre du dollar. Le marché des changes se travaille par paire. L’investisseur acquiert une devise par rapport à une autre. Ainsi il faut jouer le dollar contre une devise par exemple USD/EUR. L’investisseur espère ainsi que l’économie américaine soit en meilleure forme que l’économie européenne. A ce jour, la parité EUR/USD est la plus échangée sur le marché.

Les trois lettres des devises se séparent en deux : les deux premières lettres désignent le pays et la troisième la devise. Pour USD, United States et Dollar ; pour JPY : Japan et Yen ; pour CAD : Canada et Dollar. Les principales devises échangées sur le Forex sont : le dollar américain (USD), l’euro (EUR), le Yen (JPY), la livre sterling (GBP), le franc suisse (CHF), le dollar canadien (CAD), le dollar australien (AUD) et le dollar néo-zélandais (NZD).

De par son caractère électronique, le Forex est ouvert 24h/24 7 jours sur 7, soit une amplitude d’ouverture qui permet aux investisseurs de réagir immédiatement aux actualités. Le caractère mondial du Forex et les volumes mis en jeu expliquent que le marché des changes n’est contrôlé par aucun acteur précis. Aucun acteur (banques, Etats, etc.) ne peut avoir un impact significatif sur le marché des changes. Certes les banques centrales peuvent intervenir épisodiquement mais cela n’a pas réellement d’impact sur l’évolution du marché à long terme. Seules les politiques économiques des pays influencent durablement le Forex.

L’ouverture du Forex au plus grand nombre grâce à l’arrivée de nouveaux brokers permet ainsi à tout à chacun d’investir facilement sur la santé économique d’un pays. Le Forex n’en reste pas moins un marché extrêmement dangereux pour qui s’en approchent. A l’époque du marché monétaire et des taux de changes fixes, Georges Soros avait pu à lui seul faire sortir la livre sterling du SME ou Système Monétaire Européen. A l’époque, les politiques avaient fixé des taux de change de façon arbitraire et l’économie des pays ne correspondait plus à ce taux. Le décrochage était inévitable.


Téléchargez gratuitement le guide Dopez vos plus-values

Contrairement aux brokers classiques sur actions, les brokers sur Forex ne se rémunèrent pas via des frais de courtage. Leur rémunération ne se base que sur le spread, à savoir la différence entre le cours à l’achat et le cours à la vente. Le broker entretient une fourchette de cotations, entre un cours d’achat supérieur, et un cours de vente inférieur. Le Forex est en effet un marché de gré à gré. Vous pouvez retrouver ce principe de cours d’achat et de vente sur les devantures des agents de change qui publient le cours des monnaies. Le spread proposé devient donc un critère de choix déterminant pour la sélection d'un broker Forex.

Le Forex est un marché auquel tout investisseur doit s’intéresser. L’évolution de l’économie mondiale influence en effet directement les autres marché : actions, obligations, etc. . Une crise financière majeure peut traverser les frontières en quelques secondes, les actions n’échapperont pas à cette crise même si l’entreprise est solide.