Forex



Téléchargez gratuitement le guide des premiers pas

Histoire du Forex, un marché récent

Le Forex est de ces marchés qui fascinent autant qu'ils déplaisent. L'essentiel des échanges est d'ordre spéculatif. Certes, le Forex est indispensable pour permettre aux entreprises de se couvrir contre le risque de changes, mais il est devenu au fil des décennies un marché de spéculateurs qui n'hésitent pas à jouer l'effondrement d'une économie pour engranger de solides plus-values. D'autres au contraire jouent sur les micro-variations quotidiennes pour multiplier les gains.

Le Forex ou marché des changes est le marché par excellence. Des milliards s'échangent chaque jour, passant d'un continent à l'autre, 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Un marché en pleine effervescence que la crise de 2008 n'a pas réussi à endiguer. Le Forex permet ainsi d'échanger des devises. Tel investisseur échange tant de dollars américains pour tant d'euros par exemple. Initialement destiné à se couvrir des variations de changes -notamment dans le cas des importateurs et exportateurs-, le Forex est désormais un repère de spéculateurs avertis. Mais de quand date ce marché si puissant désormais ?

Les premiers marchés boursiers sont à mettre à l'actif des agriculteurs. Ces derniers souhaitant se couvrir contre les aléas climatiques, cédaient leur production avant même que celles-ci ne furent récoltées. Petit à petit, les marchés à terme firent leur apparition. Les actions et obligations n'ont vu le jour que bien plus tard. Mais pour le marché des changes, son histoire prend forme bien plus récemment, et suit en cela l'histoire des devises mondiales.

Ce n'est qu'à partir de 1875 que plusieurs états décident de mettre en place un système visant à améliorer les échanges commerciaux entre pays de devises différentes. C'est ainsi que voit le jour l'Etalon Or. Les devises sont alors échangeables en once d'or, mais non entre elles. On ne peut échanger des francs contre des dollars mais on peut céder ses dollars contre de l'or. Mais ce système n'a qu'un temps. En effet, ce système implique de très lourdes réserves d'or pour que la convertibilité puisse se faire dans de bonnes conditions. C'est ce problème majeur qui met fin au système d'Etalon Or. En effet, les économies sont à la recherche d'importantes quantités d'or à la veille de la première guerre mondiale, et ce système n'est plus en adéquation avec les réalités physiques des pays. L'Etalon Or est alors abandonné en 1914, même si certaines tentatives de réinstauration d'un système organisé se font jour dans l'entre deux guerres, mais sans réel succès.

Ce n'est finalement que vers la fin de la Seconde Guerre Mondiale que quarante-quatre Etats signent un accord célèbre, en 1944. Les accords de Bretton Wood définissent les nouvelles règles d'un système monétaire international. Désormais, toutes les monnaies ne sont plus convertibles en Or. Seul le Dollar américain est convertible en Or, et toutes les autres monnaies sont convertibles en Dollar. D'un Etalon Or, le système monétaire est désormais dominé par la toute puissance du Dollar ou Etalon Dollar. Ce système limite les soucis de réserves d'Or mais implique une très grande stabilité des Etats-Unis. Une once d'or est alors fixée à 35$.

Rapidement, le vainqueur de la Seconde Guerre Mondiale voit certes un âge d'or s'ouvrir à lui avec la croissance des Trente Glorieuses, mais les guerres ne sont pas éteintes pour autant, et les fortes tensions avec l'URSS, créent de nouvelles zones de frictions dans le monde. Les Etats-Unis privilégient ainsi petit à petit leur toute puissance à la sauvegarde d'un équilibre commercial ou budgétaire. Les Etats-Unis profitent alors à fond d'un système monétaire qui est tourné exclusivement au bénéfice du dollar. Toutefois, il devient évident que le dollar via ce système est surévalué par rapport à sa valeur réelle. Le président de l'époque, Richard Nixon, décide donc le 18 août 1971, d'arrêter la convertibilité du dollar en Or. Peu de temps après, les accords de Washington ou accords du Smithsonian Institute valide le 18 décembre 1871 de nouvelles fourchettes de fluctuations à 2,25%. Ces fourchettes seront élargies ensuite à 10%, puis finalement oubliées, laissant place au système de change flottant.


Téléchargez gratuitement le guide des premiers pas

La fin du système de Bretton Woods ouvre un boulevard à ce qui deviendra le plus grand marché du monde. En effet, en laissant les devises flotter entre elles, les investisseurs y voient un formidable moyen de spéculation. Dans un premier temps, les entreprises y couvrent leurs risques de changes, et les Etats essayent d'influencer la parité de leur monnaie par rapport à une autre, mais rapidement, les spéculateurs investissent en masse ce marché et jouent la santé financière des Etats entre eux. Désormais les Etats ne pourront laisser filer leur économie sans que cela n'ait des répercussions sur le marché des changes, et donc sur les relations commerciales du pays avec le reste du monde.

Le marché des changes continue d'évoluer à ce jour. Après avoir bénéficié d'une informatisation croissante, il est désormais ouvert à tout à chacun. Ainsi, un simple particulier peut aujourd'hui spéculer sur l'effondrement d'un pays ou au contraire jouer le retour de la croissance en Europe. Marché risqué s'il en est, le Forex peut autant apporter de satisfactions que de désillusions à celui qui s'en approche.