Téléchargez gratuitement le guide des premiers pas

La réforme de 2000 d'Euronext

La bourse de Paris

Grande manœuvre sur les places boursières mondiales en l'an 2000. Trois Bourse européennes, parmi les plus importantes, ont décidé de fusionner dans le but de créer le premier marché transfrontalier à monnaie unique, à savoir l'Euro. Ainsi, les Bourses de Paris, Amsterdam et Bruxelles se sont associées, en 2000, afin de concevoir le premier marché européen, l'Euronext. Cette révolution boursière en Europe n'est que la suite logique d'une mondialisation des places boursières et n'est que le début d'une restructuration plus globale des marchés.


Sponsorisez cet article !

L'échec de iX, la fusion tant attendue des Bourses de Londres et de Francfort, a renforcé d'autant Euronext. Le London Stock Exchange avait en effet annoncé au mois de septembre 2000 son retrait pur et simple du projet iX. Cela rendait donc possible une éventuelle fusion entre l'Euronext, le London Stock Exchange et le LIFFE, alliance qui rendrait le marché européen encore plus influent. Cette fusion ne s'est au final pas produite.

Le retrait du projet iX par le London Stock Echange s'explique par l'offre de rachat lancée par la Bourse de Stockholm. Cette dernière souhaitait en effet racheter la place boursière de Londres. Les Bourses sont, comme beaucoup d'entreprises de droit privé, des sociétés achetables. Elles ne sont pas à l'abri d'un rachat pur et simple par un concurrent, et ne peuvent aussi devenir l'agresseur.


Téléchargez gratuitement le guide des premiers pas

Avec plus de 1300 sociétés cotées, l'Euronext disposait d'une capitalisation totale de 2000 milliards d'euros et entendait continuer sa croissance en s'associant à d'autres grandes places boursières européennes intéressées par une telle fusion. Euronext a participé depuis à la modernisation de nombreuses places boursières à travers le monde.

Les marchés nationaux existent toujours malgré ce regroupement européen. Ainsi, les sociétés désirant s'introduire sur l'Euronext peuvent choisir leur point d'entrée sur le marché (Bruxelles, Paris ou Amsterdam) et ainsi choisir la législation associée à ce pays. Les sociétés sont ensuite cotées sur leur marché d'origine. Ce marché est d'ailleurs identifié dans le code ISIN de la valeur. FR pour France, NL pour Pays Bas ou encore LU pour Luxembourg

Les autorités françaises, belges et néerlandaises font en sorte que les législations des trois pays soient les plus proches possibles et que les critères d'introduction en bourse soient également considérés sur les même bases.

A sa création, Euronext était divisé en trois principaux segments de marché : Valeurs vedettes, Valeurs technologiques et Valeurs moyennes. En outre, Euronext a lancé une nouvelle famille d'indices représentatifs de ces différents segments de marché : Euronext 100, Euronext 150, Next Economy, et M Prime.

Depuis cette création, Euronext a subi de nombreuses modifications, a créé des marchés, en a supprimé d'autres, et a aussi multiplié les indices pour permettre aux investisseurs de comparer plus facilement leurs performances. Euronext a su s'installer comme un géant des Bourses dans le monde.