Téléchargez gratuitement le guide des premiers pas

Dollar néo-zélandais, une monnaie très liée au dollar australien

Devises

La Nouvelle Zélande est l'une des terres les plus éloignées de la France. Habitée par 4,4 millions de personnes, la Nouvelle Zélande fut l'une des terres les plus récemment découvertes par l'homme. C'est aujourd'hui une économie forte, dont le commerce international est l'un des grands atouts. Sa monnaie, le dollar néo-zélandais, a longtemps été fixé sur la livre sterling ou le dollar, avant de flotter librement, au gré de l'offre et de la demande.


Sponsorisez cet article !

Le dollar néo-zélandais a vu le jour le 10 juillet 1967, en remplacement de la livre néo-zélandaise. Ce dollar a alors une parité fixe avec la livre sterling. Pour deux dollars néo-zélandais, une livre sterling. Quelque soit les conditions économiques, la parité reste fixe. Cette parité fixe est intéressante pour les économies très proches. Mais le 23 décembre 1971, celle que l'on nomme le kiwi, du nom d'un oiseau de Nouvelle Zélande, se rattache au dollar américain, et abandonne la livre sterling. Un dollar néo-zélandais vaut alors 1,12 dollar américain. Elle s'alignera ensuite sur un panier de monnaies. La parité n'est plus sur une seule monnaie, et une seule économie, mais sur plusieurs. Cela assure une plus grande stabilité. Pui, en mars 1985, le dollar néo-zélandais rejoint le régime de changes flottants. Depuis lors, le dollar néo-zélandais évolue librement selon la loi de l'offre et la demande. Comme beaucoup de monnaie, chaque dollar est subdivisé en cents. Un dollar vaut 100 cents.


Téléchargez gratuitement le guide des premiers pas

Emis par la Reserve Bank of New Zealand, le dollar néo-zélandais est la monnaie officielle de la Nouvelle Zélande, des îles Cook, de Niue, de Tokelau et des îles Pitcairn. Depuis l'adoption du régime de changes flottants, elle est influencée de multiples façons. D'une part, l'économie de la Nouvelle Zélande est très impactée par son commerce extérieur. Quand son commerce extérieur va, tout va. Bien que le secteur primaire ne représente que 4% de son PIB, le commerce extérieur est boosté par l'agriculture. La Nouvelle Zélande exporte ainsi principalement du lait, de la viande, du bois ou encore des fruits et des poissons. Tout naturellement, la Nouvelle Zélande exporte auprès de ses voisins, à savoir l'Australie, les Etats-Unis, le Japon, la Chine ou encore le Royaume Uni. L'accord de libre échange signé avec la Chine le 7 avril 2008 va logiquement augmenter la part de la Chine dans les exportations de Nouvelle Zélande. L'économie chinoise influence ainsi l'économie de la Nouvelle Zélande, au même titre que l'Australie. Les deux îles sont très liées. Le dollar néo-zélandais est ainsi une monnaie dite commodity currency. Elle est directement influencée par les cours des matières premières, à savoir le lait ou la viande. Une variation du prix de ces matières peut avoir un impact direct sur le cours de la devise.

Le trading sur le dollar néo-zélandais est aussi le fait de spécialistes du carry trade. Les taux directeurs proposés par la banque centrale de Nouvelle Zélande étant supérieurs à ceux proposés par la Fed, beaucoup d'opérations de carry trade ont lieu sur la paire USD / NZD. Cette technique vise à s'endetter sur une devise à taux d'intérêt faible pour placer cet argent sur une devise à taux d'intérêt élevé. Les risques sont non nuls et ne s'apparentent donc pas à un simple arbitrage.

Travailler le dollar néo-zélandais est ainsi une façon de spéculer des matières premières spécifiques, tout en se diversifiant sur la Zone pacifique.