Devises



Téléchargez gratuitement le guide des premiers pas

Dollar canadien, une simple commodity currency ?

Le Canada est souvent seulement présenté comme le voisin proche des Etats-Unis et surtout son principal partenaire commercial. En effet, la très grande majorité des exportations (85%) du Canada est à destination des Etats-Unis, et la majorité des importations canadiennes (60%) provient de son voisin. Autant dire que l'économie canadienne est très liée à l'économie américaine. Quand l'économie américaine tourne au ralenti, l'économie canadienne est directement impactée. Cette relation se retrouve tout naturellement au sein de la monnaie canadienne, le dollar canadien.

Le dollar canadien est ce que l'on appelle une commodity currency. En effet, son évolution est liée directement aux exportations de pétrole du Canada à destination des Etats-Unis. Une hausse des prix du pétrole ou une augmentation des volumes se traduira naturellement par une appréciation du dollar canadien par rapport au dollar américain. Cette dépendance au grand frère américain n'est pas unique, et plusieurs autres devises sont considérées comme des commodities currencies. C'est notamment le cas de l'Australie, de la Russie ou encore de la Norvège, dont le cours de la monnaie évolue en fonction du prix des matières premières. Investir sur le dollar canadien est ainsi une façon de jouer indirectement la hausse des prix du pétrole. Toutefois ce n'est pas le seul intérêt à investir sur la devise canadienne. 7ème devise traitée sur le marché des changes, le dollar canadien sert aussi de monnaies de réserve pour les banques centrales à travers le monde.

Le dollar canadien a su s'imposer au niveau mondial en peu de temps. En effet, ce n'est qu'en 1858 que le dollar canadien est choisi pour devenir la monnaie officielle du Canada. Par le passé, les canadiens échangeaient au travers de deux monnaies, le penny britannique (pour les anglophones) et le sou (pour les francophones). Un sou valait alors 1/2 penny. En abandonnant ces deux monnaies, les canadiens ont aussi appris la décimalisation. Par le passé, les monnaies étaient subdivisées de façon historique. Après la réforme, chaque dollar canadien valait 100 cents.


Téléchargez gratuitement le guide des premiers pas

Celui qui est connu au Québec comme la piastre ou encore le Loonie est émis par la Banque du Canada. Fondée en 1934, la Banque du Canada émet les billets depuis 1935 alors que la Monnaie Royale canadienne frappe les pièces. Les billets sont de 5, 10, 20, 50 et 100$ et la pièce historique de 1 cent a disparu pour des raisons environnementales mais aussi budgétaires. Le coût de fabrication d'une pièce d'un cent était supérieur à sa valeur faciale. Sur le marché des changes, où le dollar canadien est la 7ème devise échangée, le code ISO est le CAD pour Canadian Dollar.

Même si l'économie canadienne est bien moins puissante que sa voisine américaine, sa devise n'en reste pas moins intéressante pour jouer la hausse du pétrole ou encore pour servir de réserves aux banques centrales.