Téléchargez gratuitement le guide des premiers pas

Cuivre, un métal indispensable à nos vies

Matières premières

Plusieurs matières premières ont bousculé nos civilisations. Le pétrole en est l'une d'elles mais c'est loin d'être la seule. Ainsi, le cuivre a amélioré grandement nos vies il y a plusieurs milliers d'années, à tel point qu'une de nos périodes ancestrales se nomment l'Age de Cuivre. Situé entre -2.500 et -1.800, l'Age du Cuivre s'est traduite par de meilleurs outils. Le cuivre a ainsi permis d'améliorer les conditions de vies des populations de l'époque.

Le nom du cuivre vient de Kupros, plus connu aujourd'hui sous la nom de Chypre. Le cuivre y était alors exploité. Aujourd'hui les utilisations du cuivre sont nombreuses. Ce métal non ferreux, de couleur rose/rouge, a des qualités intrinsèques qui en font un métal quasi idéal. Malléable, il peut être mélangé à d'autres métaux. C'est notamment le cas du bronze qui est un alliage de cuivre, d'étain et de plomb. Mais le cuivre est aussi connu pour ses qualités conductrices. Dans nos civilisations modernes, le cuivre est utilisé très fortement dans les éléments électriques et électroniques. Les câbles électriques sont ainsi constitués en majorité de cuivre. 60% de la consommation mondiale de cuivre s'explique ainsi à travers les connexions électriques et électroniques. Ses propriétés thermiques lui permettent aussi de se retrouver dans le BTP, où cela représente 25% de sa consommation. Le cuivre a été pendant très longtemps le métal idéal pour conduire l'eau, froide ou chaude, d'une maison. Ses vertus sont mêmes reconnues dans le domaine médical afin de réduire les transmissions de bactéries. L'automobile reste un autre secteur où le cuivre est bien implanté. 15% de la consommation mondiale de cuivre est destiné à l'automobile. On retrouve aussi le cuivre dans les bijoux, les instruments de musique ou encore les couverts.

Les lieux de production sont loin d'être proches des lieux de consommations. Ainsi alors que l'Europe est le premier continent consommateur avec près d'un tiers de la demande, devant la Chine à 22%, en très forte hausse, la production se concentre sur 25 pays. Le Chili reste la star incontestée des producteurs de cuivre dans le monde avec plus du tiers de la production mondiale. Les Etats-Unis, le Pérou ou encore la Chine se tiennent coude à coude avec environ 8% de la production. D'autres pays se partagent le solde comme l'Australie, le Canada ou encore l'Indonésie. Le contrôle des lieux de productions de cuivre est même devenu un enjeu stratégique fort. La Chine cherche ainsi à se positionner sur les principaux gisements d'Afrique, pour répondre à des besoins toujours plus croissants. La Chine produit en effet de nombreux produits électroniques. De plus, la construction de nouveaux immeubles est gourmande en cuivre.

Le développement de certains pays comme la Chine, l'Inde ou encore le Brésil a conduit inexorablement à un décalage entre la production mondiale et la consommation mondiale. A tel point qu'aujourd'hui, la seule production est inférieure de près d'un tiers à la consommation. Cette dissymétrie est toutefois compensée par un très gros effort sur le recyclage du cuivre, qui représente désormais 35% de la consommation de cuivre dans le monde. Le cuivre se récupère et les industriels des déchets l'ont bien compris. Le cuivre ne perd en effet pas ses qualités en étant recyclés.

A ce jour, le cuivre est coté, directement ou indirectement via des produits dérivés, sur plusieurs places boursières. On peut notamment citer le LME ou London Metal Exchange, qui est le premier marché du cuivre dans le monde. S'y échangent quotidiennement des contrats à terme ou encore des options. L'indice LME Index est si influencé par la cotation du cuivre qu'il est ainsi possible de jouer l'évolution du cuivre en spéculant sur le LME Index. D'autres places permettent aussi de spéculer sur le cuivre, comme le NYMEX ou New York Mercantile Exchange ou encore le SSE ou Shanghai Futures Exchange. Le cuivre est une matière première mondialisé. Les échanges sont donc plus que fournis.


Téléchargez gratuitement le guide des premiers pas

Les cours du cuivre sont très volatils. Ainsi il peut tripler de valeurs en quelques mois. Un risque élevé qui explique en grande partie l'obligation pour les industriels de se garantir des évolutions de cours, mais aussi l'attrait des spéculateurs pour ce marché. Il est plus aisé de gagner sur des marchés très volatils. Les cours du cuivre évoluent ainsi selon :
- l'économie américaine : une bonne santé financière aux Etats-Unis, et tout naturellement le cours du cuivre augmentera;
- le rapport Dollar / Euro : une appréciation du dollar par rapport à l'euro, et le cours du cuivre chutera;
- une industrie électronique en forte croissance et les besoins seront tels qu'ils joueront directement sur le prix de vente du cuivre;
- la croissance des pays émergents influence aussi les cours du cuivre.

Pour résumer, le cuivre est une matière première très liée à la conjoncture. Quand l'économie va, le cours du cuivre augmente, car les besoins sont élevés. Au contraire, un ralentissement de la croissance mondiale, et les cours du cuivre chuteront.

Le cuivre est une matière première très intéressante à suivre. Elle permet ainsi d'anticiper les perspectives de croissances des industriels. Ces derniers achèteront du cuivre plusieurs mois avant son utilisation, et une hausse des volumes d'achat de cuivre peut laisser penser à des besoins plus élevés dans les mois à venir, et donc à une croissance à venir.