Téléchargez gratuitement le guide des premiers pas

Credit crunch ou resserrement du crédit

Crédit

Le credit crunch est loin d'être une nouvelle friandise à destination des enfants... ou des plus grands. Sous ce terme technique se cache l'un des phénomènes financiers les plus dangereux pour nos économies modernes : le resserrement du crédit. Il s'agit d'une diminution des crédits prodigués par les établissements financiers, autant aux entreprises qu'aux ménages. Les banques prêtent moins et l'économie se retrouve en manque de liquidités.

Comment se forme un credit crunch ?


Un credit crunch désigne donc une diminution des prêts accordés aux entreprises et aux ménages par les établissements financiers. Mais pourquoi ces derniers décident en quelques semaines de fermer les vannes du crédit avec toutes les conséquences que cela peut avoir sur l'économie ? Plusieurs raisons peuvent expliquer ce phénomène.

- la hausse du coût de refinancement des banques : les difficultés financières du marché dans son ensemble conduisent les organismes de refinancement à augmenter leur taux. Chaque acteur de la vie économique augmente ainsi son niveau de prix pour limiter ses pertes. Les banques prêtent mais avec de l'argent qu'elles empruntent. Le coût de ces emprunts augmente;

- la forte baisse de la titrisation : cette technique consiste à transformer un actif (créance, prêt, etc.) en titres financiers par la création d'une société. Très prisée par les banques, cette technique est en forte perte de vitesse avec la crise des subprimes. Personne ne souhaitant acheter, même sous forme de titres, une créance immobilière jugée à risque. Cette titrisation permet aux banques de se refinancer;

- la hausse du risque de défaut de paiement : mais l'une des principales causes du credit crunch est sans nul doute la défaillance des emprunteurs. Si l'emprunteur que l'on croyait solvable, ne peut plus rembourser, la banque voit ses coûts augmenter. Et avec la baisse du marché de l'immobilier, le créancier ne peut même pas récupérer sa mise de fonds par la vente de la maison qui a vu son prix dégringoler;

Bref, le credit crunch a de multiples causes. Les Banques Centrales ont le devoir de limiter ces risques en ouvrant très largement de leur côté les vannes du crédit en cas de prémisses de credit crunch. Le taux directeur des banques centrales a ainsi tendance être abaissé. L'objectif est de contrecarrer l'absence de liquidités par un abaissement des taux directeurs, et ainsi redonner des liquidités au marché. Le crédit redevient moins cher.


Téléchargez gratuitement le guide des premiers pas

Un credit crunch différent selon les continents ?


Le phénomène du credit crunch, bien qu'ayant des causes souvent identiques, aura des répercussions différentes suivant les continents et les pays qu'il frappera. Ainsi aux Etats-Unis un resserrement du crédit aura des conséquences immédiates sur le financement des opérations financières telles que les LBO ou les rachats d'actions. Les investissements industriels ne seront que peu touchés car ils sont principalement autofinancés. Toutefois les ménages subiront ce credit crunch par une baisse de leur patrimoine en valeurs mobilières. Moins d'opérations financières, un ralentissement du marché boursier, et par extension un ralentissement de la consommation des ménages. Les ménages américains sont en effet très investis sur les marchés boursiers.

En Europe au contraire, un credit crunch aurait des conséquences immédiates sur l'économie. Les entreprises européennes utilisent en partie l'emprunt pour investir. Cela conduirait donc à affecter rapidement l'économie via une baisse des investissements.

Sur les deux continents, l'économie est bien affectée par un credit crunch mais de façon très différente. Sommes-nous destinés à vivre à crédit à vie ?