Métiers de la Finance



Téléchargez gratuitement le guide des Métiers de la Finance

Consolideur, un spécialiste des normes IFRS

La consolidation est une opération complexe visant à regrouper au sein d'une seule comptabilité les comptes d'une société mère et de ses multiples filiales. Ainsi quand un grand groupe annonce 250 millions d'euros de résultat consolidé, cela signifie que des spécialistes se sont chargés de calculer ce chiffre. En effet, il ne suffit pas d'additionner des chiffres. La consolidation nécessite des experts de la comptabilité, les consolideurs.

Ce métier relativement nouveau est surtout fréquent dans les grands groupes. Les petites PME disposant de quelques filiales continuent toujours à confier la consolidation de leurs comptes à leur département comptable. Le consolideur appartient à la direction financière du groupe, mais ses rôles sont nombreux. C'est notamment lui qui sera chargé de la rédaction des comptes annuels et semestriels des sociétés cotées. Il doit ainsi très rapidement regrouper des milliers d'informations afin d'en faire la synthèse, et dégager entre autres un chiffre d'affaires et un résultat consolidé.

Les compétences de cet expert dépendront de la taille du groupe qui l'emploie. Plus le groupe est vaste, plus ses filiales sont internationales, et plus les règles fiscales et comptables sont complexes, plus le consolideur devra acquérir de nombreuses connaissances. La connaissance pointue des normes IFRS en est un exemple. Pour réaliser au mieux sa mission, le consolideur se doit d'être extrêmement rigoureux dans son travail. Il ne peut accepter la moindre erreur qui pourrait rapidement se chiffrer en millions d'euros. De plus, il doit mettre en place les outils destinés à faciliter la remontée rapide de l'information. Outre le fait qu'il doit vérifier que les normes comptables dans chaque filiale sont respectées, il doit être à même de pouvoir récupérer les données comptables de chaque filiale dans chaque pays pour établir des comptes consolidés qui se doivent de coller toujours plus à la réalité. Ainsi point question de publier ces comptes consolidés 1 an après la clôture des comptes. La vitesse de publication des comptes est devenue un moyen pour l'entreprise de mieux se valoriser.

Le consolideur est l'un des rares individus d'un groupe qui connaisse aussi bien l'ensemble des activités. Il connait les rentabilités de chaque activité dans chaque pays. Sa vision globale lui donne donc de nombreux atouts pour aider les décisionnaires et les informer sur l'impact que peut avoir une décision stratégique. De part sa position centrale dans la consolidation, il est en liaison permanente avec les directeurs financiers de chaque filiale. Un excellent relationnel est primordial pour une telle mission. Un relationnel doublé de la maîtrise de l'anglais et sans doute d'une autre langue, autre que le français, si le groupe est très internationalisé. Une fois les résultats remontés, c'est à lui qu'est confié la tâche d'analyser les écarts et les résultats de chaque filiale. Il peut ainsi expliquer que les mauvais résultats de telle filiale s'expliquent principalement par un taux de change défavorable.


Téléchargez gratuitement le guide des Métiers de la Finance

Le consolideur est rarement un novice. Diplômé d'un mastère en comptabilité ou d'une école de commerce, il est souvent déjà intégré à la Direction Financière avant d'être nommé consolideur. Il peut aussi être consultant pour des cabinets d'audit. Débutant à 35-40.000 euros par an, il peut vite atteindre les 70.0000 euros puis les 100.000 euros pour les responsables de la consolidation. A terme, il peut rejoindre des postes de direction au sein de la direction financière ou décider de faire du consulting pour les sociétés ne souhaitant pas embaucher toute l'année un consolideur.