Téléchargez gratuitement le guide des premiers pas

Club d'investissement : idéal pour débuter ?

Premiers Pas

La bourse fascine mais il est souvent compliqué pour un particulier de passer du statut de total novice à celui d'investisseur averti. Se former seul est la méthode la plus utilisée mais elle n'est pas la seule. Ainsi, certains actionnaires ont décidé de se regrouper au sein des clubs d'investissements. Ces clubs sont d'origine américaine. Chaque club regroupe de 5 à 20 personnes désireuses de s'associer pour mettre en commun leurs connaissances, leur expérience ainsi que de l'argent pour investir en Bourse. Une manière originale de débuter et de se perfectionner en bourse.


Sponsorisez cet article !

Tout savoir sur les clubs d'investissement


Un club d'investissement permet de mettre en relation de 5 à 20 personnes qui souhaitent investir en Bourse. Le cadre juridique des clubs est précis et correspond au principe de l'indivision. Ainsi l'ensemble des plus-values reste exonéré jusqu'à la dissolution du club. Vous ne serez pas imposé sur les plus-values réalisées au sein tant que vous n'en sortez pas. Si vous désirez quitter le club, ou si le club d'investissement est dissout, alors la fiscalité sur les plus-values est calculée et vous devrez payer les impôts et taxes liés. Ce ne sera pas au club de payer cette imposition.

La durée de vie d'un club est fixée à 10 ans maximum mais il est tout à fait possible de recréer un club avec les mêmes membres. Rien ne vous oblige non plus d'aller jusqu'à la fin de cette période. Vous pouvez dissoudre le club avant les dix années, et rien ne vous oblige à y rester. La mécanique du club d'investissement reste très souple.

Les revenus d'un club proviennent à l'origine d'un montant initial versé par chaque membre dans un pot commun. Ce montant peut être très faible mais il est préférable que les premiers pas du club lui permettent d'investir dans plusieurs lignes d'actions afin d'éviter la lassitude des membres. Ensuite chaque mois, les membres versent une cotisation, qui ne serait dépassée les 5.500€ annuel afin d'accroître les possibilités financières du club. Attention, cette limite s'entend aussi par foyer fiscal. Si les deux personnes d'un couple sont membres d'un club, ils ne pourront investir plus de 5.500 euros cumulés par an. Le club d'investissement reste un moyen d'apprendre et non une façon de placer plusieurs dizaines de milliers d'euros d'épargne.

Comment constituer un club d'investissement ?
La constitution d'un club d'investissement est relativement simple, mais implique un certain formalisme inhérent à toute association. Il suffit de :

Trouver un minimum de 5 personnes et un maximum de 20. Trop de membres et l'organisation des premières réunions sera complexe. Pas assez de membres, et les fonds du club resteront trop limités;

Ouvrir un compte dans une banque, un broker ou une société de bourse. Certains intermédiaires proposent des avantages spécifiques aux clubs d'investissements comme la mise à disposition de logiciels ou encore une tarification spécifique. Ne pas hésitez à mettre en concurrence les propositions que vous obtenez. La clé de la réussite du club passe aussi par une gestion optimale des frais de courtage et des frais de gestion du compte;

Réaliser une assemblée lors de laquelle des statuts seront signés ainsi que le vote pour la désignation des membres du bureau : un président, un trésorier et un secrétaire. Cette réunion n'a rien d'informelle, mais elle ne nécessite pas non plus la convocation des membres en douze exemplaires par lettre recommandée. Elle peut être indispensable pour présenter tous les membres du club au reste des membres, et définir entre vous, vos premiers objectifs;

Organiser des réunions régulières. Elles vous permettront de suivre au mieux l'actualité, et éventuellement d'arbitrer un titre par rapport à un autre. Trop de réunions et les membres risquent de se lasser. Pas assez de réunions, et le portefeuille risque de ne pas être assez actif pour intéresser tous les membres.

Rôle de chaque membre
La gestion au quotidien d'un club d'investissement peut être complexe. Toutes les décisions sont en fait prises par vote à la majorité, et il pourrait être rapidement démotivant qu'une même personne détenant un nombre de parts trop important finisse par prendre toutes les décisions. Chaque membre devrait donc avoir un nombre de parts identique et des rôles biens définis.

Le Président : il anime les réunions, passe les ordres sur le compte titres, et peut en cas ultime passer des ordres sans vote préalable des autres membres (en cas de krach par exemple). Le président est souvent l'âme du club;

Le Trésorier : il assure la bonne tenue des comptes du club. Il est en charge de la collecte des cotisations mensuelles et des éventuels calculs d'intérêts en cas de retard de paiement. Il peut aussi avoir le droit de passer des ordres en lieu et place du président. Il convient de donner ce rôle à une personne posée qui a déjà quelques connaissances en comptabilité. Cette dernière reste très simplifiée mais elle se doit d'être rigoureuse;

Le Secrétaire : il réalise le compte rendu des réunions et avertit les membres des réunions à venir. Les comptes rendus permettent de fixer noir sur blanc les propos tenus lors des réunions;

Le Membre : il propose des stratégies d'investissement, et enrichit le savoir commun du club par son travail de recherche. Il prend part aux décisions de vente et d'achat dans la limite de son nombre de voix. En fonction du nombre de membres composant le club, il peut être intéressant de spécialiser chacun des membres afin qu'il se concentre sur un, deux ou trois secteurs. De cette façon, le membre pourra s'apparenter à un analyste financier. Les rôles de président, trésorier et secrétaire n'empêchent en rien d'étudier aussi les actions.

Comment rejoindre un club d'investissement ?
Pour rejoindre un club d'investissement déjà créé, vous pouvez vous renseigner auprès des banques de votre ville qui pourront vous fournir des adresses de clubs ou bien directement auprès de la F2iC, Fédération des Investisseurs Individuels et des Clubs d'Investissement. La F2iC a été fondée en 1969 sous une forme associative et aide à la formation des investisseurs individuels en mettant à leur disposition de nombreux supports pédagogiques.


Téléchargez gratuitement le guide des premiers pas

Quels sont les avantages fiscaux des clubs d'investissement ?
Pendant toute la durée où vous êtes membre d'un club d'investissement, les plus-values générées au sein de ce club sont exonérées d'impôts. C'est lors de la sortie de membres ou lors de la dissolution du club que les plus-values deviennent imposables. Les plus-values sont imposées au niveau de chaque membre en cas de dissolution, et au niveau du membre sortant en cas de départ. Les plus-values sont imposées en une seule fois dans leur totalité. Si le club n'a pas généré de plus-values, mais des moins-values, vous pourrez les déduire de vos autres plus-values au moment de votre départ du club. Cette simplification administrative permet à chaque club de se concentrer avant tout sur les investissements plutôt que sur la fiscalité et les déclarations de revenus.

Les clubs d'investisseurs


Les clubs d'investissement nécessitent un cadre juridique et formel (signature de statuts, minimum de membres, etc. ...) qu'il peut être intéressant d'assouplir. Depuis plusieurs années naissent ainsi des clubs d'investisseurs qui fonctionnent sur la même idée du partage du savoir que les clubs d'investissement. Ces clubs dits clubs d'investisseurs sont appelés à se développer dans les années à venir avec notamment Internet. Ici, pas de signature de statuts, mais juste un apport personnel en travail pour enrichir les connaissances du groupe. Les plus et moins values sont logiquement fiscalisées au niveau de chaque membre. Dans un club d'investisseurs, ce sont davantage les réunions et le partage de connaissances qui sont recherchés. La solitude peut en effet être un facteur de stress et d'échec pour le trader.

Nous ne pouvons que vous conseiller d'essayer de vous greffer à un club existant si vous désirez faire vos premiers pas en bourse et que vous ne souhaitez pas démarrer seul. La création d'un club n'est aussi pas à exclure. Il n'est pas obligatoire que des investisseurs expérimentés participent à ce nouveau club. De simples novices peuvent se réunir, créer le club et se former entre eux.