Instruments



Téléchargez gratuitement le guide des premiers pas

Certificat de Valeur Garantie

Les opérations financières sont plus que complexes. Il faut à la fois convaincre les actionnaires mais aussi les salariés et les milieux financiers. Le Certificat de Valeur Garantie ou CVG est une valeur mobilière créée lors d'opérations financières. Lors d'une OPA, le CVG permet de garantir aux actionnaires de l'entreprise acquise un cours de l'action à une date future. Le CVG est utilisé lors d'opérations financières dans deux cas bien précis :

Limiter le coût


Depuis 1992, lorsqu'un groupe lance une Offre Publique d'Achat sur un autre groupe, l'offre doit porter obligatoirement sur la totalité des actions. Avant cette période, il suffisait à un groupe de proposer le rachat des 2/3 du capital pour qualifier l'opération d'OPA. Ce changement de règlementation s'explique en partie par la volonté des autorités de marchés de préserver les intérêts des minoritaires. Mais ceci a pour effet immédiat d'accroître sensiblement le coût de l'opération. Afin de réduire ce coût, l'initiateur de l'offre doit proposer une alternative à son OPA suffisamment attractive pour en diminuer. Cette alternative peut se présenter sous la forme d'un CVG.

Exemple : Une société M souhaite prendre le contrôle d'un de ses principaux concurrents. Compte tenu de sa trésorerie actuelle, il souhaite limiter le montant de l'opération. Pour ce faire, il devra déposer une Offre Publique d'Achat sur la totalité des titres (100%), à un cours fixe. Il déposera dans le même temps, une deuxième offre portant sur un pourcentage de capital plus faible. Cette deuxième offre garantira l'achat de titres à un cours déterminé mais à une échéance future. L'initiateur de l'offre décale ainsi une partie des frais de l'opération. Ce montage a notamment été utilisé pour l'OPA de Allianz sur AGF.

Inciter les actionnaires à participer à l'offre



Téléchargez gratuitement le guide des premiers pas

Certains actionnaires peuvent hésiter à apporter leurs titres pour diverses raisons. Ainsi l'actionnaire peut penser que son titre a un potentiel de hausse très élevé à court terme, et que l'acquéreur souhaite racheter ce potentiel "à bon prix". Pour ne pas léser les actionnaires de la société cible de ce potentiel de croissance, l'entreprise acquéreuse leur verse un CVG qu'ils pourront exercer si le titre monte suffisamment. Il bénéficie ainsi d'une rentrée d'argent rapide par la vente de leurs titres, et d'une partie du potentiel de hausse à moyen terme.

Le Certificat de Valeur Garantie est donc un instrument financier qui peut décider de la réussite d'une offre publique.