Téléchargez gratuitement le guide des premiers pas

Canal ou comment suivre la tendance

Figures chartistes

Prédire l'avenir ou tout du moins déceler des opportunités d'investissements est un exercice quotidien pour bons nombres d'investisseurs. L'analyse graphique est une des techniques utilisées pour y parvenir. La figure chartiste que représente le canal n'est rien d'autre qu'une combinaison de deux droites de tendances. Une fois que vous avez observé la présence d'une droite de tendance, haussière ou baissière, il vous suffit de dessiner une droite qui encadre les cours dans leur ensemble. Il existe donc de fait deux types de canal :

Canal haussier : les cours suivent une tendance haussière. Les cours, bien qu'entourés entre une résistance et un support, grimpent;

Canal baissier : les cours suivent une tendance baissière. Cela signifie que les cours peuvent temporairement évoluer à la hausse dans le canal, mais que le canal est lui dans une phrase baissière.

En théorie pour qu'une courbe de tendance soit dessinée, il faut au moins que le cours ait touché deux fois cette courbe. Mais plus le cours a touché les deux courbes de tendance, plus le canal est fort.

$leTitre


On peut observer dans le graphique ci-dessus, que les cours évoluent à l'intérieur d'un canal, au sein d'un range (fourchette) de cours. Plus les cours ont "touché" les extrémités du canal sans casser le canal, plus ce dernier est fort, et plus la rupture du canal sera un fort signal de retournement. Au même titre que les droites de tendance, les canaux ont des horizons à court, moyen et long terme. De votre horizon d'investissement dépendra de votre étude des canaux. Rien ne sert de détecter des canaux à très long terme de plusieurs années, si vous investissez principalement à quelques jours. Au contraire, si vous détectez un canal sur une semaine, il sera délaissé par un investisseur à long terme.

La rupture d'un canal peut se produire de plusieurs manières :

Cassure d'un canal haussier : sortie par le bas au sein d'une tendance haussière. La tendance haussière s'interrompt donc et il s'agit là d'un fort signal de vente sur le titre. Le support ne fait plus son office et le titre risque de chuter sur un nouveau support;

Franchissement d'un canal haussier : sortie par le haut au sein d'une tendance haussière. La tendance haussière accélère son rythme;

Cassure d'un canal baissier : sortie par le bas au sein d'une tendance baissière. La chute du titre s'accélère, et il faudra détecter un nouveau support pour remplacer l'ancien;

Franchissement d'un canal baissier : sortie par le haut au sein d'une tendance baissière. La tendance baissière s'arrête, et il peut être intéressant de se placer à la hausse sur le titre.

Il existe des signes avant-coureurs qui peuvent prévenir d'une éventuelle rupture de canal. Tout le long de la durée d'existence d'un canal, les cours ne rebondissent pas obligatoirement d'une droite de tendance à l'autre. Ils ont tendance à se reposer sur des droites intermédiaires. Le plus souvent une, mais parfois deux ou trois droites intermédiaires composent un canal. Une droite intermédiaire est située le plus souvent au centre du canal. Dans le cas d'une sortie par le haut, les cours tendent à évoluer entre le haut du canal et la droite intermédiaire. Les cours se congestionnent et la sortie par le haut est plus que probable. Une fois le canal franchi, il convient de déterminer un cours "Objectif". Ce cours correspond, pour la sortie par le haut d'un canal baissier, au cours de sortie additionné de l'écart du canal. Le schéma ci-dessous est sans doute plus explicite.

$leTitre



Téléchargez gratuitement le guide des premiers pas

Les bandes de Bollinger, bien connu des investisseurs, et se calculant en fonction des écarts types de la valeur, peuvent aussi être assimilés à des canaux, mais leur étude est bien plus délicate.

Le canal reste donc un puissant outil d'analyse chartiste. Son étude vous permettra de déterminer les moments d'achat ou de vente de vos valeurs, mais aussi de calculer vos objectifs.