Places boursières



Téléchargez gratuitement le guide des premiers pas

Bourse de Vietnam, une place boursière en pleine essor

Le Vietnam est un pays qui fut longtemps malmené. Indépendant de la France depuis le 2 septembre 1945, le Vietnam a été la proie des Etats-Unis, de la Russie et de la Chine pendant plusieurs décennies. Ce n'est qu'au milieu des années 90 que le pays pourra prendre son véritable envol avec la fin du blocus américain. C'est en partie à cause de cela que le pays, longtemps dirigé par les communistes, n'a créé sa place boursière qu'en 2000.

La première bourse du Vietnam ne date effectivement que du 20 juillet 2000, avec une première négociation le 28 juillet 2000. Les objectifs fixés pour le lancement de cette bourse sont simples. Attirer les capitaux et les canaliser vers les entreprises, avec une capitalisation boursière proche des 20% du PIB à horizon 2020. La première année, la Bourse de Vietnam ne représente alors que 0,5% du PIB. Mais moins de 10 années plus tard, l'objectif est pulvérisé et la place boursière du Vietnam représente en moyenne 30% du PIB national. Une réussite pour une place aussi récente.

Ce pays de 88 millions d'habitants a profité de la libéralisation de son économie dans les années 80. Depuis lors, la croissance de l'économie du Vietnam booste les entreprises nationales, et depuis 2000, la bourse du Vietnam. Mais il n'y a pas qu'une seule bourse au Vietnam. En effet, le 20 juillet 2000 a vu le jour du Ho Chi Minh City Securities Trading Center ou HOSTC. La place boursière d'Ho Chi Ming négocie ainsi ses premiers échanges dès le 28 juillet 2000. Seules deux valeurs y sont cotées à son lancement. La Refrigeration Electrical Engineering Joint Stock Company ou REE et la Saigon Cable and Telecommunication Material Joint Stock Company ou Sacom. HOST change de nom le 8 août 2007 et devient la Ho Chi Minh Stock Exchange. Deux ans plus tôt, en mars 2005, une autre place boursière s'installe au Vietnam, le Hanoï Securities Trading Center ou Hanoï SRC devenu HNX. Afin d'attirer davantage d'investisseurs, et de simplifier les marchés boursiers vietnamiens, les bourses d'Hanoï et d'Ho Chi Minh ont vocation à fusionner avant 2020. Les règles strictes d'acquisition de titres de sociétés vietnamiennes tendent aussi à s'assouplir afin d'attirer de nouveaux investisseurs étrangers.


Téléchargez gratuitement le guide des premiers pas

Aujourd'hui, le succès de ces deux places boursières n'est plus à démontrer. 42% des obligations d'Etats ont été émises via ces places sur les dix dernières années; près d'un million de comptes investisse sur le marché vietnamien; plus de 500 entreprises cotées, et plusieurs dizaines de fonds d'investissements. La Bourse du Vietnam a réussi à attirer de nombreux capitaux dans un pays où les taux de croissance annuels ne faiblissent pas. La bourse a certes été touchée fortement par la crise immobilière américaine ou encore par le scandale en 2012 de l'arrestation de Nguyen Duc Kien, fondateur de l'Asian Commercial Bank, mais ce pays d'Asie du Sud Est est désormais un pays qui compte en Asie et dans le monde, notamment depuis son entrée au sein de l'Organisation Mondiale du Commerce en 2007.

Les bourses du Vietnam sont contrôlées et régulées par la State Securities Commission ou SSC, créée dès 1996. Les investisseurs pourront eux suivre l'évolution du marché via l'indice VN, ou VNIndex.

La Bourse de Vietnam conserve de belles perspectives à long terme. Elle profitera à plein de la croissance du Vietnam mais aussi de l'amélioration de la professionnalisation des marchés. Une meilleur réglementation, un pays en croissance, et de belles opportunités d'investissements.